Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 10:04

Longtemps avant que John Hyams n'emmène la saga dans de nouvelles directions inattendues, et même avant que Van Damme ne tente de l'utiliser pour relancer une carrière en perte de vitesse en affrontant Bill Goldberg et Michael Jai White dans Le Combat absolu, Universal Soldier a connu deux suites complètement tombées dans l'oubli, produites par la chaîne américaine The Movie Channel dans l'espoir de donner vie à une série télé. L'histoire fait immédiatement suite à celle du film d'Emmerich mais aucun des acteurs de l'original ne reprend son rôle. Le prologue est un remake de la scène finale de l'épisode précédent pour que la transition entre les anciens et nouveaux acteurs paraisse moins abrupte. Puis on constate que nos héros, un cyborg militaire ayant retrouvé sa conscience humaine et une journaliste, sont toujours en cavale parce que les autorités les recherchent pour toutes les tueries commises dans le premier film. Le gouvernement, plus lucide que les producteurs du film, comprend que cette histoire de soldats morts et ressuscités sous forme de cyborgs antiterroristes ne fonctionne pas vraiment, et coupe les vivres au programme Universal Soldier. Mais Gary Busey décide d'en reprendre les rênes pour revendre les super-soldats au plus offrant. Il récupère l'ex-Jean-Claude par contrôle mental télécommandé et alors que sa copine journaliste le suit pour le libérer, elle découvre qu'avant le programme UniSol, l'armée avait mené une première expérience pour recycler ses hommes tombés au Vietnam...

Un produit dérivé d'un film déjà pas terrible à la base, tourné au Canada par un réalisateur de séries télé pour un budget de clochard avec en vedettes un ex-joueur de foot américain (Matt Battaglia, qui remplace Van Damme) et des vieilles gloires réduites depuis des années à cachetonner dans n'importe quoi (Gary Busey et Burt Reynolds), publié en DVD par un éditeur qui ne se fait pas chier à proposer une image de bonne qualité ou de la VO... Clairement, c'est pas le genre de suite le plus alléchant qui soit. Les plus grosses scènes d'action sont une bagarre de bar et un saut hors d'un camion en marche (montré au ralenti pour pas que tu voies que le véhicule roulait à 10 à l'heure quand ça a été filmé), et c'est le genre de film où il suffit de voler un uniforme pour explorer librement l'intégralité d'une base top secrète, et où un super plan d'évasion consiste à simplement demander à un autostoppeur de jouer les débiles pour détourner l'attention des terroristes. En résumé, pas vraiment une suite à la Mad Max Fury Road, donc.
 


Récupérer des cadavres de soldats vivants c'est beaucoup plus difficile.


Malgré ça, Frères d'armes n'est même pas spécialement désagréable à regarder. C'est con-con mais ça ne s'enlise jamais dans le remplissage chiant et ça ne donne pas l'impression d'avoir été torché vite fait par un réalisateur qui n'en avait rien à foutre. Il a fait ce qu'il a pu avec les moyens limités qu'on lui a donnés, peut-être bien qu'il espérait vraiment pondre un téléfilm suffisamment réussi pour être décliné en série télé. Bon, évidemment, comme on ne risque pas d'être captivé par le scénario avec ses invraisemblances et ses grosses ficelles, il faut se consoler avec ce qu'on peut : une bande originale étonnamment éclectique, Jeff Wincott qui fait son entrée avec une série de grimaces impayables comme pour compenser le fait que Matt Battaglia affiche le même visage parfaitement inexpressif tout au long du film... Ca, il faut reconnaître qu'un acteur qui sait pas du tout jouer, pour un rôle de cyborg, c'est un choix judicieux, tu crois réellement que le type a perdu toute humanité. On regrettera tout de même qu'il ne fasse pas de karaté, rendant ses bastons assez banales. Mais il fait un effort pour se montrer à la hauteur de Van Damme : il montre ses fesses dès qu'il peut.
 


Matt Battaglia fait super bien le robot et Jeff Wincott fait super bien le Jim Carrey.


Bon, surtout, n'allez pas vous précipiter sur le DVD hein. C'est vraiment à réserver aux gens qui 1) ont encore la vie devant eux et peuvent se permettre d'en gaspiller 1h30, voire 3h puisqu'il y a une autre suite (mais cet épisode contient une histoire complète), 2) font leurs courses dans le bac à 1€ du cash express en prévision des jours où ils seront malades et n'auront pas l'énergie et la concentration pour lire ou profiter d'un bon film, et 3) n'ont pas la télé pour voir des conneries gratuitement. Si vous remplissez ces trois conditions, c'est pas la pire chose que vous puissiez regarder, mais vraiment, ça ne vaut pas plus le coup que ça.

 

--------------------------------------------------
Universal Soldier 2 - Frères d'armes (Universal Soldier II: Brothers in Arms, 1998), réalisé par Jeff Woolnough (Bones) sur un scénario de Peter M. Lenkov (Demolition Man). Avec Matt Battaglia (Mission Alcatraz), Chandra West (La Voix des morts), Jeff Wincott (Brigade de nuit), Gary Busey (Piège en haute mer), Michael Copeman (L'Immortelle).

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Science-fiction
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur