Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 14:59

Chez nous, le sanglier est une pauvre bête destinée à finir en festin pour Gaulois dans les petits miquets. Mais dans d'autres pays, on se rappelle que c'est aussi une brute carnassière qui n'aime pas trop qu'on la fasse chier, ce qui en fait un monstre potentiel pour les réalisateurs qui veulent éviter un énième film de requin ou de crocodile. Les Australiens ont fait Razorback, les Américains ont fait Pig Hunt (et mis des sangliers tueurs dans Hannibal), et les Coréens ont fait le film d'aujourd'hui, Chaw.

On y reconnaît une trame classique de film d'animal mangeur d'hommes : ça se passe dans un petit village rural qui doit sa prospérité à une activité économique (ici, l'agriculture bio) qui se retrouve menacée par l'arrivée dans les parages d'une grosse bestiole (ici, un sanglier de 500 kgs) qui bouffe les gens. Le chef du village fait appel à une équipe de chasseurs professionnels pour en finir au plus vite et ainsi préserver son gagne-pain. Tout le monde crie victoire trop vite quand la bande de Rambos abat un gros animal, sauf le vieux sage qui sait bien que le sanglier qu'ils recherchent est toujours en vie, et qu'il va tuer encore plus de villageois. Evidemment, personne ne l'écoute, la bête revient semer la destruction, et c'est un groupe hétéroclite de volontaires qui va s'aventurer dans les montagnes pour lui régler son compte.

La première chose qui fait flipper, quand on commence à regarder Chaw, c'est la durée affichée sur le compteur : pas loin de deux heures. Tout le monde peut pas être Spielberg, tout le monde peut pas réussir Les Dents de la mer, et donc le mieux quand on fait un film d'animal tueur c'est d'admettre qu'on n'arrivera pas à garder le suspense pendant plus de 90 minutes, grand maximum. Le scénario n'est vraiment pas assez riche, les protagonistes vraiment pas assez intéressants pour justifier une pareille durée. Il y a plein d'éléments redondants, superflus, qui auraient pu être coupés au montage. Les scènes sur le déménagement du flic de Séoul, par exemple, ça n'apporte rien. Et celles avec l'espèce de folle qui exige que son fils l'appelle "Mamie", ça ne va nulle part. Le film accumule les personnages, essaie de donner un petit quelque chose à faire à chacun, puis se voit obligé d'en délaisser plein en cours de route. C'est à se demander si l'auteur planifiait toute une série télé autour de son idée de sanglier tueur, puis n'a eu le budget que pour en filmer deux heures au lieu de dix.

 


J'ai une idée, on va consacrer 10 minutes à un groupe de 11 personnages
dont 10 qui disparaissent complètement ensuite sans qu'on sache vraiment comment.


La deuxième chose qui fait flipper, c'est toujours pas le méchant sanglier, c'est qu'entre les tueries ça a la prétention d'être une comédie. Et une bonne comédie horrifique j'ai rien contre, mais là c'est plutôt un film qui n'a pas l'air de savoir s'il veut être un thriller ou une farce. La juxtaposition entre les scènes d'attaque, en mode sérieux, et les moments de comédie puérile, avec des gags bébêtes et des acteurs qui font des grimaces, donne un ensemble plutôt indigeste, un genre de Scoubidou coréen (d'ailleurs, il y a même des chiens qui parlent) qui aurait la prétention de pouvoir plaire aux adultes, pas du tout quelque chose dans la veine de The Host comme le dos de la jaquette voudrait le faire croire. Deux heures de ça, c'est particulièrement laborieux.

 


Ouaf ouaf ouaf, il a pris un coup de défense dans les fesses !
Ca veut dire qu'il faut lui baisser son caleçon pour lui soigner les fesses !


Le sanglier est, comme beaucoup de monstres des années 2000, principalement représenté en images de synthèse à peu près crédibles tant qu'il est tout seul à l'écran, mais qui échouent complètement à donner l'illusion qu'il y a réellement quelque chose de dangereux dans le même décor que les acteurs. Du coup, les scènes à suspense ne fonctionnent pas vraiment mieux que les bouffonneries. On voit bien que les personnages ne sont poursuivis par rien, on n'a même pas l'impression que le monstre soit si destructeur que ça quand il attaque à l'intérieur d'une salle des fêtes remplie de monde.
 


Le sanglier, censé être un monstre hybride d'une demi-tonne,
reste une de ces bestioles "fantômes" qui n'intéragissent jamais avec un élément réel.


Si vous accrochez à l'humour gentiment débile de Chaw, et que ça ne vous dérange pas qu'on passe d'une scène où une jeune fille se fait dévorer vivante à une scène de "hahaha ils dégringolent tous de la colline parce que c'est en pente !", peut-être que vous arriverez à ne pas vous ennuyer autant que moi devant cette interminable couillonnade. Mais si vous cherchez plutôt un vrai film d'horreur sur ce thème, mieux vaut en rester à Razorback.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur