Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 14:00

Cette année encore je voulais inclure un film d'horreur pour enfants à la sélection d'Halloween, mais j'ai pas pu me résoudre à acheter l'un des nombreux autres DTV de Scooby-Doo. A la place, ce sera donc la deuxième production (après Coraline) du studio Laika, fondé par le patron de Nike pour occuper son fils après l'échec de sa carrière de rappeur. Alors, je vous accorde que c'est pas exactement une petite production obscure mais pas non plus vraiment comparable aux Minions ou à Madagascar quand même, donc j'ai le droit, MERCI.

Doublé par le jeune acteur de La Route, Norman est affligé du même fardeau que le gamin de Sixième sens : il peut voir et communiquer avec les fantômes. Evidemment, dans son entourage personne ne le croit, beaucoup le prennent pour un fou, et à l'école tout le monde se fout de sa gueule. A part son seul ami, parce que tout le monde se fout de sa gueule à lui aussi parce qu'il est gros. Alors que dans sa petite ville on s'apprête à célébrer l'anniversaire d'un procès en sorcellerie qui est apparemment un sujet de fierté local, Norman apprend que son oncle partage son pouvoir, et protège secrètement la ville des effets d'une malédiction qui la frappe depuis ce procès. Mais le vieil homme n'en a plus pour longtemps, et charge Norman d'accomplir à sa place le rituel qui empêchera les cadavres des villageois maudits trois siècles plus tôt de quitter leurs tombes...

Avec tout ce que je chronique comme mauvais films cons bâclés par des incompétents je-m'en-foutistes, je m'en veux un peu d'avouer que je n'ai pas spécialement aimé un film plutôt pas bête et pas mauvais, qui est clairement le fruit de l'énorme travail de gens talentueux et méticuleux. Et pourtant, ben, voilà, pour moi, L'Etrange pouvoir de Norman est un film dont on peut reconnaître qu'il est certes techniquement réussi, mais qui malgré ça n'est pas très intéressant. Je crois que c'est le problème quand, au lieu d'insuffler une vraie personnalité à leur film, les auteurs se préoccupent surtout de se démarquer des autres studios. On sent le produit calibré pour se tailler une part d'un marché ultra-concurrentiel en se présentant comme une alternative à ce que le public connaît déjà. Un produit élaboré pour devenir un chouchou des critiques qui se réjouiront du fait qu'ici, il n'y a pas de voitures qui parlent, d'animaux qui dansent ou d'ogres qui pètent, de l'idée qu'ils soutiennent un gentil David indépendant face au méchant Goliath Disney (alors que le film a coûté le double de Frankenweenie, sorti la même année). Un produit conçu pour séduire le genre de parents qui s'enorgueillissent de ne pas emmener leurs enfants voir la même chose que tout le monde. Vous en connaissez forcément, l'an dernier par exemple ils vous ont fièrement expliqué que leur jeune prodige avait préféré le dernier Miyazaki, si profond et poétique, à La Reine des Neiges.
 


Il fallait bien que le cinéma pour enfants se décide lui aussi à exploiter la mode des zombies.


Cette volonté d'être un "Anti-" se ressent nettement dans le design des personnages. Clairement, il ne fallait surtout pas ressembler aux productions Pixar ou Dreamworks, pas trop prêter le flanc aux inévitables comparaisons avec Aardman (parce que c'est de l'animation "en volumes", pas des images de synthèse) et Tim Burton (parce qu'il y a des monstres et des excentriques). Du coup ça n'a pas dû laisser aux concepteurs beaucoup d'autres choix stylistiques que "soigneusement moche". Les mecs ont bossé dur pour que tout le monde, pas seulement les zombies, les méchants ou les idiots, soit ridiculement laid. Le contrôle qualité a été super strict, dès qu'un prototype était un peu trop mignon, PAF, on accentuait ses oreilles décollées, son double menton, les imperfections de sa peau ou l'asymétrie de ses traits, jusqu'à en faire une insulte pour les yeux. Ah ben ouais, qu'est-ce tu crois, Laika ils sont pas dans ce business pour te vendre des jouets, et pour te le prouver, ils s'appliquent minutieusement à ne mettre en scène que des protagonistes extrêmement désagréables à regarder.
 


Non, non, ce n'est pas une sorcière ou une trisomique, c'est la gentille maman du héros.


Mais j'admets, le scénario n'est pas foncièrement idiot, il y a quelques gags qui font sourire, le message est bateau mais gentil (il faut savoir voir au-delà des apparences), ça effleure quelques thèmes un peu audacieux pour un film pour enfants (les mythes fondateurs comme mensonges couvrant des faits historiques honteux). Mais au bout du compte ça me paraît quand même moins malin que ça n'a l'air de le croire. Par exemple, j'aimerais pouvoir applaudir plus fort un film dans lequel les prétendues "sorcières" exécutées sont innocentes. Ah ben oui mais si la sorcière innocente a quand même réellement des pouvoirs maléfiques pour se venger des villageois après sa mort, ben, du coup, c'est peut-être un peu une vraie sorcière non ? Et finalement le film est pas tellement plus intelligent que Lords of Salem ou Le Dernier des Templiers du coup, si ?
 


Attention, pas d'amalgame, y a les bonnes et les mauvaises sorcières, comme pour les chasseurs.


Une fois de plus, je tiens à tempérer toute cette négativité : ce n'est vraiment pas un mauvais film. C'est pas ennuyeux, c'est pas gnangnan, c'est pas débile, c'est pas vulgaire, c'est pas plombé par des chansons de merde ni des blagues pipi-caca. C'est pas Alvin et les Chipmunks, c'est pas Les Schtroumpfs. Mais j'aurais préféré avoir des raisons de dire "c'est..." (vraiment passionnant, vraiment drôle, vraiment malin, vraiment beau...) que "au moins, comparé à des trucs nuls, c'est pas...". Ca manque de coeur, d'âme, d'inventivité. Il n'y a pas de personnage attachant, les rebondissements sont prévisibles. Le héros est typiquement le genre de gosse que le cinéma dit "indépendant" invente pour que les adultes soient ravis d'y reconnaître celui qu'ils espèrent avoir été : plus malin et sensible que tout le monde, anticonformiste, cinéphile. Les gens qui ont conçu L'Etrange pouvoir de Norman ne voulaient pas raconter une bonne histoire aux enfants, ils voulaient donner aux parents la satisfaction de faire consommer à leurs mômes un produit bio issu du commerce équitable plutôt qu'un Happy Meal. Et c'est sûrement honteux, mais moi je trouve qu'il y a plus de goût dans un Happy Meal.

 


--------------------------------------------------
L'Etrange pouvoir de Norman (ParaNorman, 2012), écrit et réalisé par Chris Butler et Sam Fell (Souris City). Avec les voix de Kodi Smit-McPhee (La Route), Tucker Albrizzi (Alvin et les Chipmunks 3), Anna Kendrick (Twilight), Casey Affleck (Gone Baby Gone), Christopher Mintz-Plasse (SuperGrave), Leslie Mann (40 ans : mode d'emploi), John Goodman (The Big Lebowski).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Artemis 15/01/2016 18:58

J'arrive 3 mois après la bataille, mais je commente quand même parce que j'suis trop une rebelle de la vie ! C'est exactement ce que j'ai ressenti en regardant ce film : pas mauvais, mais plutôt fade, pas attachant pour deux sous, décevant en définitive et surtout, qui s'oublie vite : j'avais déjà complètement zappé le pitch. Dans le genre "inoffensif et moyen", hier soir, j'ai regardé "les nouveaux héros". Ben je m'explique pas le succès du machin. Voilà.

Toxic 20/01/2016 12:39

Ca a si bien marché que ça Les Nouveaux héros ? Moi ça m'a fait ça avec La Reine des Neiges en tout cas.

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur