Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 16:02

C'est fou comme un an passe vite hein ? Bon, je vais pas vous mentir hein, s'il m'a fallu aussi longtemps pour revenir c'est que la motivation n'est plus vraiment là. Et j'aimerais vous dire que pendant cette absence j'ai rédigé des dizaines de chroniques pour pouvoir redémarrer avec un feu nourri, et que j'ai sélectionné tout spécialement Cyborg pour la reprise parce que c'est un super film, mais là non plus je vais pas vous mentir.

La légende veut que Cyborg soit né des cendres d'un projet de suite aux Maîtres de l'Univers avec Dolph Lundgren. Tellement sûrs que la popularité de Musclor ne faiblirait jamais, les producteurs avaient déjà fait faire des décors et des costumes pour un deuxième film, mais le public leur a donné tort et plutôt que de continuer à donner des sous à Mattel en pure perte, ils ont décidé d'utiliser tout ce matériel pour pondre vite fait un truc pas cher avec l'un de leurs poulains en vedette, un jeune karatéka belge qui a fait son chemin par la suite. Ca a donné Cyborg, couillonnade post-apocalyptique à petit budget dans la veine des bis italiens sortis après le succès de Mad Max 2, avec Van Damme dans le rôle du mec qui défonce les méchants gangs de barbares cloutés du futur, et signé par Albert Pyun, spécialiste de l'action/SF bas-de-gamme dont ça resterait le film le plus célèbre.

Une épidémie a ravagé le monde, la civilisation s'est effondrée, la majorité des survivants a décidé qu'il était temps d'arrêter de faire sa lessive ou se laver la figure. Une femme cyborg tente de fuir les ruines de New York où elle a récupéré des informations qui devraient permettre de trouver un remède à la maladie à condition qu'elle puisse rejoindre une équipe de chercheurs à Atlanta. Elle se fait capturer par une horde de malandrins alors qu'elle tente d'engager un mercenaire comme garde du corps. Le hasard faisant relativement bien les choses, il se trouve que le mercenaire en question a un compte à régler avec la horde de malandrins susmentionnée, et il décide donc de les suivre pour aller leur éclater la gueule. En chemin, il y a une meuf, des bastons, des flashbacks tristes et une évocation christique.
 

Quelques effets spéciaux dérisoires permettent de justifier le titre
en montrant l'une des actrices sous cet aspect de vilaine créature biomécanique.


Une des meilleures utilisations du fameux grand écart facial que Van Damme ait pu faire dans sa carrière, une crucifixion sur l'épave d'un bateau, et un méchant rasta en cotte de mailles, voilà à peu près tout ce qu'il y a de mémorable de Cyborg. Même si visuellement ça ne ressemble pas aux aventures de Musclor, la parenté avec Les Maîtres de l'univers se ressent : on dirait effectivement un dessin animé bébête des années 80, avec ses personnages aussi riches que le costaud qui fait "brrrraaaarrrrrgghhh", le costaud qui fait "weeeeeurrrrrhh" ou le costaud qui fait "grreeuuuuhhh", et ses rebondissements aussi bien trouvés que "merci de m'avoir sauvée mais on n'est qu'à la moitié du film donc ne me sauve pas, je me sauverai moi-même à la fin, oh et puis tiens finalement tu sais quoi, maintenant qu'on est à la fin, sauve-moi quand même". Les combats sous-exploitent les capacités du fringant Jean-Claude, la musique est gentiment pourrie, les fameux décors qu'il ne fallait surtout pas gâcher ne sont pas très impressionnants, on a l'impression que c'est tourné dans les restes d'un clip de Billy Idol.

Un groupe de durs à cuire marchant au ralenti avec des flammes dans le dos,
c'est pas d'une originalité folle mais ça fait toujours son petit effet.

C'est bas-de-gamme et bas-du-front, mais ça a le minimum de personnalité pour que les nostalgiques des séries B fauchées comme on en louait en vidéoclubs dans les années 80 y trouvent un petit charme (et ne seront pas trop dépaysés tant l'édition DVD est de mauvaise qualité), de même que les fans de sa vedette. Si vous avez déjà vu tous les classiques de cette époque, que vous êtes vraiment curieux de voir le film dont la suite a donné son premier rôle principal à Angelina Jolie, et que tant qu'il y a de l'action vous savez vous montrer indulgent même quand c'est très con, ça se laisse regarder.


---------------------------
Cyborg (1988), écrit et réalisé par Albert Pyun (Nemesis) avec Jean-Claude Van Damme (Universal Soldier), Deborah Richter (Capitaine Furillo), Vincent Klyn (Point Break), Dale Haddon (Spermula), Ralf Moeller (Gladiator).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rico Balboa 18/11/2016 14:48

Content de te retrouver, rassure toi, il te reste deux trois lecteurs. En plus je suis retombé sur ce film il y a quelques jours à la télé. C'était déjà pas brillant au départ, mais qu'est-ce que çà a mal vieilli. L'arrivée des chorégraphies de combat made in Hong Kong qui a chamboulé le cinéma d'action dans les années 90 fait très mal au films des années 80
A l'époque, étant moi même jeune et fringuant, et aussi beaucoup plus naïf qu'aujourd'hui, j'étais allé le voir en salle. Grosse déception. On est en effet en présence d'un truc péteux genre "Les guerriers du Bronx", plutôt rigolo au Zième degré et donc éventuellement sympa entre potes en location vidéo, mais loin de justifier ne serait-ce que le déplacement au cinéma, alors le prix de la place...

En tous cas, je suis content de te lire à nouveau et j'attends avec plaisir le feu nourri de chroniques. Par curiosité, tu comptes te farcir les Hunger games, ou c'est trop tôt pour les trouver au rabais ? Parce que ouais, je déteste cette série minable et très, très surestimée et que je trouve qu'elle aurait bien sa place au milieu des nanars fauchés qui constituent l'essentiel (mais pas l'intégralité) de ta page.

Sur ce, bonne continuation et à bientôt j'espère.

Toxic 18/11/2016 17:37

Ah ben c'est cool de voir que mes deux-trois lecteurs sont encore dans les environs et re-commentent déjà !

Je dois dire que je regrette un peu d'avoir payé Cyborg 6€ plutôt qu'1, mais j'ai pas voulu trop le descendre pour autant parce que j'ai pas eu l'impression que le réalisateur se foutait du monde. Vu ses conditions de travail et son budget limité, ça devait être difficile de faire un film réussi. Mais c'est vrai qu'il aurait au moins pu se donner la peine de mettre en scène Van Damme dans des combats plus intéressants.

Pour Hunger Games, j'ai vu le 1er, j'ai trouvé ça con et ça m'a pas donné envie de voir la suite, mais ça m'a pas spécialement inspiré des choses drôles ou originales à dire dans une chronique, du coup j'ai laissé tomber. Mais c'est vrai qu'à chaque fois que j'en lis une critique positive de la part de quelqu'un dont les avis sont habituellement proches des miens, je me demande si on a vu le même film et s'il s'est laissé aveugler par l'effet que lui fait Jennifer Lawrence.

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur