Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 09:36

Pas sûr que le mois de juillet soit le meilleur pour reprendre, mais en tout cas, voilà, malgré deux mois et demi de silence, le blog n'est toujours pas mort. Et je relance avec un film de saison, qui par chez nous s'appelle Bastille Day parce qu'on en est là, les amis, aujourd'hui pour vous vendre un film à vous autres les jeunes, même un film qui se passe à Paris, même un film sur la fête nationale française, il vous faut un titre anglophone, même si c'est pas le vrai titre original (qui en l'occurrence est The Take). Il y a encore 20 ans ça serait sûrement sorti sous un titre comme Le Braquage de la Bastille ou Terreur au 14 juillet, mais de nos jours même quand vous dites La Guerre des étoiles au lieu de Star Wars les gens ne comprennent plus. En tout cas, même Daech a désapprouvé puisqu'ils ont fait en sorte que le film soit retiré de l'affiche dès le lendemain de sa sortie l'année dernière.

Le début a des airs de parodie involontaire de la représentation hollywoodienne de la France, puisqu'on y voit une femme à poil à Montmartre. Il manquerait plus qu'elle fume sur un air d'accordéon. Ou que les pavés soient en forme de croissants comme dans Team America. Enfin, je reconnais que c'est une façon plutôt rigolote d'introduire l'un des deux co-héros (dans le film, pas dans la femme à poil), qui comme il se doit est américain même si joué par un acteur britannique. Pickpocket de son état, il a engagé la fille pour distraire les passants pendant qu'il les détrousse. Malheureusement, les auteurs ont épuisé presque toute leur imagination là-dessus et commencent à enchaîner les clichés juste après, puisqu'on voit l'autre co-héros, qui comme il se doit est américain même si joué par un acteur britannique, se faire remonter les bretelles par sa chef (je ne vous surprendrai sans doute pas en vous disant qu'elle est américaine même si jouée par un actrice britannique) parce qu'EVIDEMMENT c'est une tête brûlée incontrôlable qui désobéit aux ordres sous prétexte de sauver des vies. Eh oui, vous ne le saviez sans doute pas mais la France est secrètement protégée par la CIA.
 

SA SAY PA WEE !

Vous aurez déjà compris que ces deux hommes-que-tout-oppose vont devoir travailler ensemble à contrecoeur et apprendre à se respecter. Leurs chemins se croisent après que le pickpocket chourre le sac d'une aspirante terroriste, ce qui amène la bombe qu'il contenait à exploser au mauvais endroit, et la CIA à se précipiter sur l'affaire parce que si le suspect est américain, ils ne vont quand même pas laisser les autorités françaises lui tirer elles-mêmes des informations sous la torture. Comprenant que l'attentat n'était que de la poudre aux yeux, ils s'unissent pour affronter un gang qui a kiffé Une journée en enfer et décidé de faire croire à une menace terroriste pour détourner l'attention d'un braquage. Ou plus exactement, pour attirer tout le monde sur le lieu de leur forfait, mais utiliser le chaos généré pour passer inaperçus. Un plan audacieux, pour ne pas dire inutilement risqué, pour ne pas dire carrément idiot, mais parfois il faut ça pour pouvoir s'infiltrer dans une banque et transférer tout l'argent de l'ordinateur de la banque sur une clé USB.

Bien entendu, tout l'argent se télécharge euro par euro
et il faut vite s'enfuir dès que la barre à enfin atteint les 100%.

Bastille Day semble avoir la prétention d'être un peu malin, en mettant en scène des méchants qui utilisent les tensions politiques de leur pays pour manipuler l'opinion publique et créer un climat favorable à dévaliser une banque. Des bombes sautent, on accuse les islamistes, la police tabasse d'innocents musulmans, le simili-FN en rajoute en déclarant qu'il faudrait taper encore plus fort dessus, la populace s'énerve, les malfaiteurs jettent de l'huile sur le feu grâce aux réseaux sociaux en se faisant passer pour des activistes révolutionnaires, et voilà qu'éclatent, aux cris de "policiers, enculés !" et "banquiers, enculés !", des émeutes de jeunes masqués façon "le truc Anonymous de V pour Vendetta là, c'est pas libre de droits, si ?"... La façon dont c'est orchestré paraît presque plausible. Le problème c'est que c'est assez absurde que le cambriolage de la Banque de France repose entièrement sur la réussite parfaite d'un plan aussi tiré par les cheveux. Et puis, je sais pas, voir que tout ça, c'est parce que le pognon doit être extrait d'un disque dur dans une chambre forte... Bon c'est un détail, mais ça fait crétin, ça fait vieux réalisateur ringard qui essaie de montrer qu'il est moderne alors chez lui on carotte pas des billets ou des lingots d'or, on fait ça par ordinateur !

Et las bandits twittent des hashtags et tout, tellement c'est jeune !

A part ça, même si vous êtes fans d'Idris Elba et/ou Richard "Robb Stark" Madden, vous risquez d'être déçus, ni l'un ni l'autre ne brille particulièrement dans des rôles que les scénaristes ne se sont pas donné la peine de définir au-delà de "super-agent super-efficace et super-déterminé" et "bandit au grand coeur qui veut se ranger". Pas un trait de caractère original pour l'un ou l'autre, pas une bonne réplique... On n'a même pas l'impression de voir vraiment une complicité se développer, ils finissent quand même par se la jouer "on est potes et on blague ensemble" mais ça fait complètement forcé. Face à eux, leur adversaire parvient à être encore plus oubliable ; si son plan s'inspire largement de ceux des frères Gruber, la performance de l'abonné aux séries France Télévisions qui l'incarne ne fera pas oublier celles d'Alan Rickman ou Jeremy Irons.

Même José Garcia en cosplay Tony Stark est décevant.

Les coups de théâtre sont prévisibles, et l'action est rarement inventive. Y a une scène pas mal foutue où 5 personnages se cognent les uns sur les autres à l'arrière d'une camionnette lancée à fond dont le conducteur se fait buter en route, mais c'est la seule qui soit un peu mémorable, à part ça il n'y a qu'un peu de parkour pas terrible, quelques échauffourées banales. A trop vouloir se donner des airs de thriller moderne sérieux, le film se prive de l'absurdité rigolote de quelque chose comme 12 Rounds, mais il reste trop bête pour se hisser au niveau d'un polar pour grandes personnes comme Jack Reacher. C'est de la série B regardable mais banale pour après-midi pluvieux et jours de grippe, mais du coup, c'est pas vraiment la saison, par un temps pareil autant aller se promener.

 

---------------------------
Bastille Day (The Take, 2016), écrit et réalisé par James Watkins (La Dame en noir). Avec Idris Elba (Sur écoute), Richard Madden (Game of Thrones), Charlotte Le Bon (la météo du Grand Journal), José Garcia (La Vérité si je mens), Kelly Reilly (L'Auberge espagnole), Thierry Godard (Un Village français), Eriq Ebouaney (Lumumba).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur