Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 10:26
Séduit par le côté involontairement parodique et incroyablement couillon de 2012, j'étais bien curieux de jeter un oeil sur le précédent film de Roland Emmerich. Intitulé 10,000 BC dans sa version originale, probablement à la fois pour rendre hommage à 1 million d'années avant J.C. avec Raquel Welch et pour afficher une certaine prétention (risible) au réalisme en le situant dans notre monde à une époque déterminée plutôt que dans un univers d'heroic fantasy, le film devient simplement 10 000 chez nous, ce qui du coup ne veut plus rien dire du tout mais a au moins le mérite d'apparaître comme une sorte d'indice par rapport au contenu et à la qualité du produit : ça pourrait être la 9700ème suite de 300 de Zack Snyder, un péplum moderne pseudo-historique tendance portnawak, et forcément au bout de tant d'épisodes on se doute bien que les idées originales se font rares et que l'intérêt s'est considérablement réduit.

Au commencement, Omar Sharif nous plante solennellement le décor : nous sommes chez les Yagahls, petite peuplade de jeunes gens à dreadlocks subsistant de plus en plus difficilement de la chasse au mammouth, et dont la vie va être bouleversée par la réalisation d'une prophétie qui annonce l'arrivée dans la tribu d'une enfant aux yeux bleus qui, parvenue à l'âge adulte, entraînera le début d'une nouvelle ère. La suite nous montre qu'effectivement, la préhistoire touche à sa fin, puisqu'une horde de guerriers à cheval équipés d'armes de métal terrorise les villages primitifs, emportant leurs habitants vers une vie d'esclavage en une contrée éloignée. Les Yagahls se retrouvent à leur tour victimes d'un raid de ces "démons à quatre pattes" mais par chance, leurs meilleurs chasseurs échappent à l'enlèvement et partent à la poursuite des ravisseurs.

Comme je le disais plus haut, bien que le décor change, c'est assez clairement inspiré de 300 : des guerriers héroïques qui affrontent d'horribles esclavagistes largement plus nombreux et menés par un être mystérieux qui se prend pour un dieu, de la baston et des monstres en images de synthèse, dans ses grandes lignes 10 000 n'est pas d'une originalité folle. On pouvait néanmoins espérer deux choses : la première, que la sauce préhistorique donne tout de même une saveur particulière à tout cela, et la seconde, qu'Emmerich ait été aussi en forme que sur 2012 dans la catégorie "comique à son insu". Pour ma part, j'ai été déçu sur les deux tableaux : ne vous attendez pas à un remake friqué de La Guerre du feu ni à un magnifique feu d'artifice de connerie, le film reste très sage et peu spectaculaire d'un bout à l'autre. Pour un peu, on croirait à une production à budget modeste, d'ailleurs ; certaines scènes sur fond vert ressemblent à des photomontages bas-de-gamme, le fauve de la jaquette n'interagit jamais réellement avec les humains... Les effets spéciaux ne sont pas tous ratés, mais aucun n'est particulièrement impressionnant non plus.

10 000 01"Mon amour pour toi est comme cette marque au feutre faite sur le mur vert
à deux mètres de nous, sur lequel un infographiste collera plus tard
un décor de montagne avec une étoile dans le ciel"

Le film souffre évidemment des défauts récurrents de ce genre de crétinerie : l'intrigue n'est pas avare de raccourcis faciles et d'invraisemblances, les protagonistes sont si dépourvus de la moindre personnalité que chacun peut se résumer en un mot (le héros, la meuf, le mentor, le rival, le gosse, le méchant...), les péripéties sont sans grande surprise. On sent un petit potentiel nanaresque sous la couche de banalité mais bizarrement, Emmerich semble se retenir de l'exploiter vraiment. Si vous espériez voir les derniers dinosaures interrompre la chasse à l'éléphant poilu ou une comète venir percuter la Terre et déclencher une nouvelle ère glaciaire qui sera évidemment déjà presque terminée d'ici la fin du film, vous en serez pour vos frais. Bien sûr, il y a quelques bébêtes exotiques, bien sûr il y a le fait que tous ces sauvages chevelus s'expriment en anglais et arborent des corps parfaitement épilés, bien sûr les extraterrestres et les Atlantes sont vaguement mentionnés comme ça en passant, mais c'est bien peu de chose.

10 000 04L'antiracisme selon Roland Emmerich : tous les peuples de la Terre
peuvent se donner la main pour vaincre l'adversité comme des frères,
mais ils ont quand même besoin d'un Blanc à leur tête sinon ils sont perdus.

10 000 manque vraiment cruellement de saveur ; quand il ne pique pas ses idées à 300, il les pique à Jurassic Park (une scène de poursuite dans la jungle par des espèces d'autruches préhistoriques est très réminiscente des attaques de raptors), mais tout ça en moins bien que ses modèles. Il n'y a vraiment aucun élément particulier qui donnerait un petit charme au film, le héros est sans intérêt, sa copine est jolie mais banale aussi, le super méchant ne fait qu'un passage éclair dans le film, il n'y a pas de "morceau de bravoure" comme la destruction de Los Angeles dans 2012, ce ne sont pas deux cavalcades de mammouths qui vont vous scotcher...

10 000 02Les mammouths sont largement plus réussis que le fauve à dents-de-sabre,
mais on ne peut pas dire pour autant que leurs apparitions soient à couper le souffle.

Grosse déception donc, car le film ne décolle jamais, et ne fonctionne ni au premier ni au second degré. C'est pas que ce soit complètement chiant et irregardable, à moins d'être totalement allergique au cinéma d'aventure idiot il y a quand même peu de chance qu'en 1h25 (la jaquette dit 105 minutes mais le générique est TRES long) vous ayez le temps de vous endormir devant, mais c'est vraiment plat, médiocre, pas très intéressant. C'est un des films de l'offre "10 DVDs pour 50 €" qui dure depuis quelques mois et c'est vrai que 5 € pour un film, ça n'est pas cher, mais c'est pas sûr que celui-ci les vaille. Franchement, même si ça peut être difficile d'arriver jusqu'à dix pour bénéficier de la promo, il y a forcément mieux que celui-ci à piocher dans le catalogue Warner pour atteindre le compte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur