Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 14:25

Beowulf la legende vikingAprès m'être farci La Légende de Beowulf de Robert Zemeckis et Beowulf avec Christophe Lambert, je me suis dit que sur ma lancée, j'allais aussi tenter la version avec Gerard "This is Sparta" Butler, Beowulf, la légende viking, que vous pouvez également trouver dans le commerce en France sous son titre original conservé par l'édition destinée au Bénélux, Beowulf & Grendel. Comme d'habitude, c'est une adaptation plutôt libre, et celle-ci opte pour une approche semi-réaliste de la légende (tandis que l'escroc qui a conçu la jaquette essaie vraisemblablement de nous faire croire qu'on est face à un nouvel épisode du Seigneur des Anneaux), parce qu'il faut dire que c'est encore ce qui coûte le moins cher finalement, d'éviter le plus possible tout ce qui est monstres, démons et dragons dans l'histoire, et que visiblement Sturla Gunnarson, le réalisateur canadien d'origine islandaise, n'avait pas une fortune pour mettre son machin en boîte.

C'est quand même toujours l'histoire d'un roi danois, Hrothgar, qui pour sauver sa salle de banquet et ses hommes des griffes d'une affreuse brute, accepte l'aide d'un jeune guerrier venu d'une province voisine, Beowulf. Mais ça ne conserve vraiment pas grand chose de plus que ce noyau, parce que pour le reste ça dévie quand même assez largement.


Beowulf and Grendel 01Des noms scandinaves sur une carte géographique à l'ancienne :
attention ce
Beowulf-là ne rigole pas, c'est une authentique reconstitution historique.


Ca démarre avec une espèce d'homme de néanderthal qui se fait courser par une poignée de vikings et se fait tuer très facilement sans opposer de véritable résistance. Mais il se trouve que le vilain monsieur avait un fils, qui ressemble un peu à Hornswoggle, le catcheur nain de la WWE, au sens où c'est un petit enfant blond avec une barbe. Bref, Hrothgar le chef des vikings épargne le fils du troll, qui grandit rapidement pour devenir à son tour un Sébastien Chabal et décide qu'il va aller se venger des vikings en allant les défoncer dans la salle du trône/bar à hydromel de leur chef. Hrothgar ne sait plus que faire pour se protéger de la colère du Chabal. C'est un peu bizarre quand même parce qu'il n'a eu aucune difficulté à se débarrasser du père et que la mise en scène des attaques du fiston donne à penser qu'il suffirait d'embaucher de meilleures sentinelles pour ne plus avoir à le craindre, mais bon, admettons qu'à cette époque il n'y ait eu que des gardes incompétents dans tout le Danemark (il faut dire qu'apparemment en ce temps-là le Danemark était salement dépeuplé, mais j'y reviendrai plus tard). Là-dessus débarque Beowulf, joué par un Gerard Butler pré-300 à bouclettes blondes, qui l'assure qu'il va éliminer le monstre pour lui. Mais apparemment, tuer un troll violent et anthropophage lui pose un grave problème de conscience, et il va donc enquêter auprès d'une jeune fille accusée de sorcellerie pour savoir qui est réellement ce Chabal et pourquoi il en veut suffisamment à Hrothgar (qui ne lui a pas raconté le début du film) pour massacrer ses hommes mais pas au point de s'attaquer directement à lui, parce que ce serait vraiment cruel de tuer un impitoyable mangeur d'hommes sans avoir une bonne raison de le faire.


Beowulf and Grendel 02Bon ok il ressemble peut-être pas tant que ça à Hornswoggle,
juste à un enfant chelou avec de la barbe.


On devine donc facilement que l'idée de cette version de Beowulf est d'essayer de nous faire comprendre que finalement, Grendel n'est pas le mauvais bougre et qu'il faut juste qu'on apprenne à accepter nos différences pour vivre ensemble en harmonie. Et entendons-nous bien hein, c'est un très bon message, de dire aux gens qu'il faut accepter nos différences et vivre en harmonie, mais c'est un très bon message à faire passer par l'intermédiaire d'Arnold et Willy, pas par l'histoire de Beowulf. Enfin bref, ici donc, Grendel tue, mange et même viole des gens, mais c'est pas de sa faute, c'est parce que quand il était petit, son père a été abattu par de méchants vikings. D'ailleurs même la victime du viol trouve que finalement c'est un chic type, c'est dire si le film doit être populaire auprès du public féminin, avec cet aspect "une fille si tu la violes gentiment, elle tombera amoureuse". A côté de ça, Hypertension paraît presque plus délicat.


Beowulf and Grendel 05Chabal danse le haka face à un communiqué de l'Office du tourisme islandais.


Enfin. Admettons que ça a le mérite d'être une approche différente de l'histoire. Complètement con certes mais différente. Grendel est la victime, c'est l'humanité qui est méchante de l'avoir rejeté, ok. Notez bien que la version de Zemeckis non plus ne le présente pas comme une créature purement maléfique mais plutôt comme un pauvre fou. Le problème c'est que Gunnarson décide en plus de faire de son adversaire Beowulf un brave hippie plein d'empathie pour sa proie. Bon là si vous comptez voir le film quand même barrez-vous au paragraphe suivant parce que je vais un peu raconter la fin. Mais donc voilà ici, Grendel meurt presque accidentellement, techniquement Beowulf ne le tue pas, et il a l'air bien désolé de la tournure que prennent les événements. Ensuite il tue sa mère (qui contrairement au reste de la famille n'est pas simplement une sorte d'humain primitif un peu plus grand, costaud et velu que la moyenne mais un vilain monstre marin), mais c'est de la légitime défense. Et là, bon, excusez-moi mais quand on regarde un film sur la légende d'un fameux héros pourfendeur de monstres, c'est pas pour qu'on nous serve un truc mou et bien-pensant sur un héros qui n'aime pas tuer les monstres sous prétexte que le réalisateur veut nous dire qu'il faut apprendre à accepter ses contemporains même quand ils tuent et mangent et violent votre entourage, parce que quand on fait l'effort de les connaître on s'aperçoit que sous leurs airs de brutes préhistoriques ce sont juste de braves gens incompris.


Beowulf and Grendel 06Mais faut pas trop les faire chier quand même.


Ca ne serait pas bien grave et on pourrait pardonner au film la prétention d'avoir cru qu'il avait quelque chose d'intelligent à dire si par ailleurs, il assurait le spectacle en tant que bête divertissement. Mais comme je le disais au début, on a affaire ici à un Beowulf à petit budget, genre à peu près aussi indigent que la kitscherie débile avec notre Christopher national. En dehors des superbes paysages islandais, le film n'a rien à montrer qui ne fasse pas minable. Le bon roi Hrothgar gouverne une vingtaine de loqueteux parce que les figurants ça coûte cher, son fameux "Hall à Hydromel" tient plus de la grosse cabane moche que du palais médiéval nordico-rustique, même les chevaux de ses soldats ont l'air de vieilles carnes fatiguées, les trolls père et fils sont simplement des acteurs pas très bien maquillés en hommes des cavernes, le costume de la mère de Grendel n'est guère réussi lui non plus et vous pouvez carrément oublier le dragon de la légende originale, ça vaut une fortune les dragons. Il y a certes quelques bastons, mais rien d'épique à ce niveau-là non plus. Ca se voudrait bien brutal et sanglant pour montrer que chez les vikings, ça ne rigole pas, mais là encore, on sent que les restrictions budgétaires ont frappé, les effets gore c'est encore du pognon qu'on n'avait pas. Alors quand un mec en décapite un autre, on a un plan du mec qui attaque, un bruitage et un cri hors champ, et l'image suivante c'est une bête tête en caoutchouc qui tombe par terre et voilà. On est donc assez loin de ce que la jaquette essaie de nous vendre...


Beowulf and Grendel 04Finalement, en dehors de son casting semi-prestigieux,
il n'y a quasiment rien de valable dans cette adaptation.


Ce qui sauve le film du naufrage complet à la Pathfinder (pour prendre un exemple dans le même genre), c'est son trio d'acteurs principaux, Butler en héros récalcitrant, Sarah Polley en sorcière-sauvageonne et Stellan Skarsgård en vieux monarque en pleine déchéance. Ah et puis tout le monde a un accent différent et dit "fuck" et "shit" tout le temps, aussi, c'est pas banal dans un film en costumes. Mais malgré ça, ça reste le moins intéressant à regarder des trois Beowulf que j'ai vus : le film d'animation de Zemeckis est largement plus réussi, et la nanaritude de celui de Graham Baker le rend plus rigolo. C'est moche, con et laborieux, je vois mal ce qui pourrait amener un acquéreur à ne pas regretter ses 10 euros.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Champignon 28/05/2010 07:04



Alors pour répondre à sa vénéneuse toxicité qui me reprend par mon triste patronyme, je ne faisais que passer dans le coins après avoir découvert le film le soir même, je cherchais
des infos dessus, et je suis tombé sur ce blog que je ne conaissais pas. Donc j'ai pas encore eu le loisir d'y lire les autres chronique (peut être que je serais en accord avec les
autres). 


Concernant celle ci, chacun peut donner son avis oui, chacun à ses gout et bien sur chacun en dira ce qu'il en voudra. Je vais pas m'épancher plus longtemps dans cet argumentaire
qui ne menerai qu'aux traditionnelle "on est pas dans une dictature, on peut dire ce qu'on pense", la n'est pas le problème. Car je ne vois pas ou cela empêche d'avoir malgré tout une
certaine estime pour ce qu'on a en face de soi, quoiqu'on en pense et malgré ce grand principe de "liberté d'expréssion" souvent revendiqué comme défense quand on
s'amuse à verser un peu d'huile sur le feu. Il est inutile de brimer les aspect (même rustique)  d'un film sous prétexte qu'il ne nous as pas plu. Personne ne jette la pierre
au "Seigneur des Anneaux" parce qu'on y voit un Gollum flétri et presque pathétique au larme tout au long du film. Alors que dans celui ci, ben grendel mouline un peut
aussi tout seul à sa manière (perso, je lui trouve un côté rigolo), mais sans effet spéciaux en renfort, Et alors? le spectateur blasé par trop d'image de synthèse va t'il me dire
qu'on perd en qualité ?    


Ce que j'ai uniquement du mal a accepter, c'est qu'on peut penser que du haut de son avis, on peut se permettre d'écraser quelque chose sur lequelle on a même pas participer.


Si j'ai travailler sur ce film, c'est la ou il faudrai en venir justement ? Non ! Mais j'aurai bien aimer. C'est l'un des rare film que j'ai vu sur l'époque viking ou on ne
voit pas de costume assemblé avec du n'importe quoi provenant de n'importe ou (dans certaine long métrage, il y a beaucoup de spéculatif) et ou leur mentalité ne flirte
pas avec certains cliché pourris. Ceux qui  bosse sur les viking savent le mal qu'il faut se donner en recherche pour pondre quelque chose de correcte et les rendre
crédibles, pour un film à petit budget ça reste d'autant plus louable.


Donc voila, c'est juste mon humble avis au cas ou il y aurai des personne pensant comme moi, histoire de rééquilibrer entre le pour et le contre.



Toxic 28/05/2010 12:25



Je ne discute pas le fait que le Heorot de ce film-ci ressemble à une vraie construction viking, ni le fait que les armes et armures des guerriers ressemblent elles aussi à du vrai matériel
viking. Mais Beowulf au départ ce n'est pas un récit historique, c'est une légende, et comme à force d'en voir des adaptations ciné je me suis décidé à commencer la lecture du fameux poème
EPIQUE, je peux me permettre d'affirmer une chose qui n'est pas simplement basé sur "ce que j'ai lu dans Wikipédia" : Hrothgar est un roi riche et puissant, il a une grande armée, et quand il
fait construire Heorot, il veut un palais majestueux qui impressionnerait le monde entier pour les siècles à venir. Alors forcément, quand un film montre que Hrothgar gouverne 30 personnes et que
son majestueux palais est une grosse cabane, le côté EPIQUE, LEGENDAIRE du truc ne transparaît pas beaucoup, donc je me permets de critiquer...
Je n'ai pas l'impression d'avoir cherché à particulièrement "écraser" l'aspect technique du film cela dit ; les plus gros défauts de cette adaptation de Beowulf ce sont le scénario et la
réalisation, et je crois que c'est là-dessus que j'ai le plus insisté, pas sur les décors, costumes et accessoires. Alors c'est vrai je ne suis ni scénariste ni réalisateur mais ça ne m'empêche
pas pour autant de critiquer, et ça n'est même pas une question de liberté d'expression, c'est simplement que quand on écrit des critiques de films, ben des fois on va dire des choses gentilles,
des fois on  va dire des choses méchantes, on ne peut pas simplement ce contenter d'appliquer une règle "si c'est bien je vais dire des choses gentilles et si c'est mal je vais rien dire
parce que ça se fait pas", la critique comme ça, ça n'a aucun intérêt...



Champion 27/05/2010 16:23



Le film peut se résumer en plusieur paragraphe, mais ce que je lis ici peut se résumer en seulement trois mots.


Une critique imbécile...


La seul différence entre un critiqueur (étymologiquement à raprocher ici avec le terme "crétin" qui sied comme un gant) et un réalisateur de film, c'est que l'un est
capable de réaliser, alors que ceux qui vont le regarder (je tiens mon propos au singulier pour le cas présent) ne saurait même pas par quel bout structurer une histoire
(même s'il s'agit d'une adaptation) et du travaille que ça demande (qui plus est quand on a pas un rond en Islande, tel qu'il est suggéré effectivement). Alors ça me fait rire ceux qui
se prennent pour des talent à se croireen mesure de faire la leçon aux autres. Quand on est frustrer de pas savoir faire autre chose que de déblaterer  tel un ânes
avec son claque merde, on peut toujours se consoler en déversant sa bile comme un gorret par internet sur ce qu'essaye de concevoir son prochain. Ayant été chroniqueur, je peux
assurer que tout le monde peut le faire, qui plus est avec des film que peu connaissent et à pas trop grand budget, sur lesquels on peut se défouler sans le risque de passer pour
un pisse vinaigre en mal de notoriété. 


Et juste un truc, vu que le rédacteur du pavé, hormis ce qu'il à eu peut être la force de lire sur Wikipedia, n'y connait pas trop grand chose du thème sur lequelle porte le film,
qu'il ne fassent pas trop le spécialiste non plus sur les palais nordico-kitsho-rustique médiéval ^^. Heureusement ce qui sauve cette critique qui n'a pas grand chose à amener en
fait, c'est sa verve pleine de fougue, un pavé qui sent le fumier et le souffre, plutôt assez divertissant à lire au final ^^.  


Moi j'ai trouvé que ce film était une agréable surprise, et j'ai passé un bon moment quand je l'ai vu. Après chacun ces goût, mais le dégoût on se le garde pour soi.



Toxic 27/05/2010 23:51



"Le dégoût on se le garde pour soi", dit le Champion qui vient me déverser son dégoût de ma critique ici...
Personnellement je ne cherchais pas à me "défouler" sur ce film (et je ne vois pas ce que viennent faire les histoires de notoriété là-dedans, que mes avis soient positifs ou négatifs ce blog
reste très très peu fréquenté), je l'ai trouvé mauvais et je le dis, c'est tout. Le but du site c'est d'essayer de conseiller de bons films et de déconseiller de mauvais films, pas de dire que
tout est bien. Après effectivement chacun ses goûts, s'il y a des gens qui aiment ce film-ci tant mieux pour eux, nous sommes tous de merveilleurs flocons de neige qui dansent dans le vent, mais
s'il y a des gens qui, quand ils lisent mes avis, sont plutôt d'accord avec moi, ben je préfère qu'ils sachent qu'ils risquent de se faire chier devant cette version-là de Beowulf.
Mais sinon sérieusement qu'est-ce qui vous a énervé particulièrement là-dedans ? J'ai dit du mal de plein de films, vous ne réagissez que sur celui-ci, vous avez travaillé dessus ?



Bruce Kraft 22/05/2010 01:51



Mmmmmm.....une pochette type "seigneur des anneaux"? sortie DTV? Mais je sais ce que ça sent maintenant...la merde!!


Butler ne fait rien de bien en fait!! A part 300...nada!!



Snowman 20/04/2010 09:51



C'est pousser la branlette un peu loin même si Miller n'a jamais caché ses opinions conservatrices.


A propos de la jaquette du DVD, s'il y a du Seigneur Des Anneaux dans le jeu de couleurs, il y a aussi du Kingdom Of Heaven avec la pose de Gerard Butler :


http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/0/8/4/3388334570480.jpg



Toxic 20/04/2010 11:01



Ben je t'avoue que moi je trouve le côté "fascisant" de 300 beaucoup plus prononcé dans le film de Snyder que dans la BD de Miller en fait.


Pour la jaquette, ouais, bien vu ! Il me semble qu'il y a un site qui s'amuse à recenser ce genre de repompe d'ailleurs, mais j'ai oublié le nom...



Snowman 19/04/2010 21:14



Perso je pense que Butler a tout pour un "action star" : une gueule, un certain charisme...sauf les bons rôles !


Je suis sûr que dans un film d'action de McTiernan il aurait tout à fait sa place.



Toxic 19/04/2010 21:37



Leonidas dans 300 c'était quand même un bon rôle dans lequel il était très bien, même si le film lui-même est discutable...


Ca me rappelle un truc que j'ai lu l'autre jour dans un bouquin genre "L'Encyclopédie du péplum", et l'auteur n'hésitait carrément pas à appeler 300 "le premier film hitlérien depuis la
fin du IIIème Reich".



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur