Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 10:02

Berserkers les guerriers d OdinAujourd'hui, un obscur téléfilm dont le DVD fait surface de temps en temps en supermarchés parmi des stocks de "essayons de fourguer n'importe quoi à 5€". Malgré un casting de troisième zone (le père et l'oncle des Frères Scott, la fille de Sliders, le mec qui a été Robin des Bois la même année que Kevin Costner, ouais je sais ça fait rêver tout ça) et des expériences malheureuses en matière de films de vikings à petit budget, j'ai tenté quand même, parce que les batailles, les décapitations à la hache, les drakkars, c'est le genre de couillonnades qui me motive finalement toujours plus que les grands classiques du ciné-club. Le menu du DVD gâche la surprise qui survient au bout d'une demi-heure de film donc je me permettrai de la gâcher ici aussi, mais quand même, un jour ce serait bien que les mecs qui sélectionnent les séquences qui animent les menus des DVDs arrêtent de révéler des moments importants aux spectateurs qui n'ont pas encore vu le film. C'est pas la première fois que je vois un truc comme ça, et autant sur une daube on s'en bat un peu les steaks, autant sur un bon film ça peut être agaçant. Ah merde, je viens de révéler dès le premier paragraphe que Berserkers était une daube. C'est ballot. Restez quand même.

Ca commence comme un film de vikings classique, il y a une légende avec Odin et une valkyrie pour faire genre on connaît bien la mythologie nordique, puis un roi qui cherche à s'allier à un clan barbare, les Berserkers, pour vaincre un rival trop puissant pour ses propres armées. Les Berserkers gagnent la guerre, mais le roi les trahit et les fait massacrer, ce qui n'est pas trop du goût de ceux qui leur avaient donné leur force, le dieu Odin et la valkyrie Brunhilda. Barek, le fils du roi, se retrouve du coup victime d'une malédiction, et là on pourrait se dire que la suite du film c'est que Barek va réunir une bande de fidèles guerriers pour aller trouver Odin au Valhalla et lui mettre une branlée pour lever la malédiction. Sauf que non, la suite du film c'est que Barek et Brunhilda se retrouvent réincarnés 1000 ans plus tard, à l'ère moderne, et poursuivis par des Berserkers dans les rues de Johannesburg.  Eeeeeeeh ouais.


Berserkers 01Visiblement les acteurs ont pas tous eu le temps de
se laisser pousser la beubar pour de vrai avant le début du tournage.


Au début, on pense vraiment que le principal problème du film va être son manque flagrant de budget. On reconnaît des décors et accessoires qu'on vient de voir dans la bande annonce du Sang des Vikings, qui précède le film. Les fausses barbes sont pas terribles, les fausses peaux d'ours non plus. Le campement des Berserkers ressemble au village des Ewoks en moins bien, la bataille qui met fin à la guerre n'a pas l'air de mettre en scène plus d'une quinzaine de vrais figurants en plus des silhouettes ajoutées numériquement en arrière-plan, les effets spéciaux sont ratés, le jeu des acteurs laisse à désirer. Mais l'intrigue a quelques éléments qui, à défaut d'être vraiment originaux, auraient pu produire un résultat intéressant. Le pouvoir d'Odin est présenté comme une malédiction semblable au vampirisme, les Berserkers sont plus puissants que de simples humains mais sont des damnés contraints au cannibalisme. Le roi les craint et les méprise alors que l'un de ses fils est leur chef, et il s'associe avec eux parce que la préservation de son trône passe avant toute considération morale. Les deux frères sont devenus ennemis à cause d'une femme, mais c'est celui qui l'a "gagnée" qui paraît en vouloir le plus à l'autre. Je dis pas qu'il y a de quoi faire une sublime tragédie antique mais de prime abord c'est pas trop tarte.


Berserkers 03

Comme dans presque toutes ses prestations, Kari Wuhrer est là pour fournir
les fameux "effets spéciaux les moins chers du monde" vantés par Roger Corman.


Et puis il y a cette histoire de saut dans le temps, et là on se demande vraiment ce qui a pu passer par la tête du réalisateur/scénariste. J'en suis venu à me dire qu'il s'était retrouvé à sec en court de tournage et qu'il avait bouclé le film avec les moyens du bord en réécrivant n'importe quoi à la va-vite. Ca devient trop contraignant de bosser en pleine nature et il faut rendre les cottes de mailles au loueur ? Allez, on va filmer le reste en ville avec des fringues normales, sauf pour trois Berserkers en peaux de bêtes, on n'aura qu'à dire que le type s'est réincarné, et avec ce qu'on a déjà mis en boîte y aura sûrement de quoi faire assez de flashbacks pour meubler 1h25. Bien sûr, c'est possible que tout ait été prévu comme ça dès le départ, mais parmi les trucs qui font tiquer, par exemple, ce serait bien le premier film sur les voyages dans le temps qui n'exploite pas du tout le thème de l'incompréhension et du choc des voyageurs face à l'époque dans laquelle ils arrivent, que ce soit dans un but comique ou dramatique. Et puis, à partir du moment où on bascule dans les années 2000, le scénario devient à la fois super basique et complètement incohérent, on comprend plus trop qui est maudit, qui fait semblant, qui manipule qui et dans quel but, pourquoi tout le monde s'est réincarné dans cette ville et à cette époque... Ca sent la réécriture baclée.


Berserkers 02

Pour ceux qui recherchent ça avant tout dans un film de Vikings,
il y a quelques scènes de boucherie un peu gore, mais pas beaucoup.


Le pire est que dans ces conditions, y a évidemment un potentiel nanar qui aura peut-être titillé la curiosité de certains d'entre vous. Mais n'espérez pas une espèce de remise à jour de Dar l'Invincible 2 ou quelque chose dans ce goût-là, malgré la débilité ambiante et l'indigence de la réalisation, ça n'est pas vraiment marrant. On sourit quelques fois, parce qu'après la première demi-heure ça devient vraiment complètement idiot, parce que les moustaches postiches font gentiment pitié, parce qu'avec son look de stripteaseuse pour téléfilm "Hollywood Night" Kari Wuhrer est vraiment super crédible en psychiatre, mais dans l'ensemble on s'ennuie quand même pas mal. C'est moche, c'est bavard, ça n'a même pas le charme des mauvais films d'heroic fantasy en carton-pâte des années 80. 5 € pour ça, c'était plutôt cher payé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur