Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 14:43

Bikini Bandits ExperienceHola hola, commencez pas à vous moquer ou à prendre vos airs pincés hein. Moi j'ai acheté ça pour vous. Il fallait choisir un cinquième film pour le lot pas cher, à la base je voulais prendre un bon film mais finalement j'ai choisi ça en espérant vous faire plaisir à vous, lecteurs ingrats (enfin je ne parle pas des Goldmembers évidemment), en me disant qu'une histoire de filles en bikinis vous consolerait un peu de ce mois d'août pourri qui s'achève aujourd'hui. Résultat, non seulement j'ai gâché 3€ mais je me retrouve à vous parler du temps qu'il fait, comme un p'tit vieux ou un voisin qu'on côtoie jamais en dehors de l'ascenseur mais qui essaie d'être un peu sympa sans savoir quoi dire. Voilà une chronique qui démarre mal.

Bon là normalement c'est le paragraphe où je vous résume l'intrigue, mais le problème avec le film du jour, c'est qu'il n'y en a pas. Et attention je ne dis pas ça comme un critique en herbe qui va voir des films d'action parcce qu'il faut bien rentabiliser sa carte illimitée mais qui a peur de passer pour un con auprès de ses potes s'il avoue qu'il a trouvé ça cool, donc préfère en parler avec condescendance en t'expliquant "faut pas chercher de scénario y en a pas, c'est à regarder avec le cerveau débranché en bouffant ton popcorn". Moi je ne mange pas de ce pain-là, merci. Mais dans Bikini Bandits Experience, il n'y a réellement pas d'histoire, c'est un assemblage décousu de cinquante minutes de sketches et de remplissage, dans lequel on trouvera
juste quelques séquences vaguement scénarisées mettant en scène les Bikini Bandits, un gang de quatre braqueuses en maillot de bain. Le reste, c'est des parodies de télé-achat, des images d'autres filles en bikini qui courent dans la nature ou font semblant de laver des bagnoles, des espèces de happenings centrés autour d'un abruti avec un fez appelé Zembo, et même un peu de "making of", parce que les mecs avaient tellement peu de choses à montrer que pour atteindre péniblement la durée minimum pour avoir de quoi vendre un DVD ils ont été obligés d'intégrer les coulisses de la production au "film" lui-même.


Bikini Bandits Experience 05Des filles à faux seins qui disent des gros mots en brandissant des flingues,
en théorie ça peut donner quelque chose de merveilleux. Mais c'est comme
des serpents et un avion, s'il n'y a pas d'imagination pour les mettre en scène ça ne sert à rien.


Naïvement j'avais vaguement espéré une sorte de version moderne (enfin, moderne d'il y a douze ans) de Faster, Pussycat! Kill! Kill!, ou au pire, un truc complètement con mais un peu sexy, ou un nanar insolite. Mais je me suis vite rendu à l'évidence : non seulement c'est aussi ras-des-pâquerettes qu'on pouvait le supposer d'un film dont le principal argument de vente est le physique de ses "actrices" (des mannequins siliconnées gentiment vulgos, dont le "talent" pour la comédie rappelle ces téléfilms de cul soft des années 90,
à peine mieux joués que du Rohmer, que des chaînes comme NT1 diffusent encore ces nuits-ci), mais surtout c'est le genre de machin puéril, prétentieux et autosatisfait qui ne devrait pas dépasser le stade du clip Youtube qu'on se montre entre copains mais que les auteurs pensent être digne d'être distribué en DVD parce que "on est une bande de potos tellement trop cool que les gros délires qu'on se tape entre nous pour déconner vont forcément trop faire marrer les gens !" Si j'ajoute que c'est assorti d'une attitude "on fait de l'humour trop trash et provocateur parce qu'on s'en fout du politiquement correct, et ceux à qui ça plaît pas c'est que des coincés !" et que la personne qui a assemblé le tout est probablement un semi-amateur qui avait envie d'essayer TOUS les effets spéciaux de son nouveau logiciel de montage vidéo, vous aurez une petite idée d'à quel point ça peut être pénible à regarder.


Bikini Bandits Experience 06Haha, Satan avec un gros gode, mais où vont-ils chercher tout ça ?
(réponse : dans South Park, 3 ans avant ce film-ci)
(oui je sais, dans South Park c'est Saddam Hussein qui tient le gode mais on va pas chipoter)


Si ça vous paraît difficile de produire quelque chose d'irregardable quand bien même ça dure moins d'une heure et que ça parle de filles à gros seins en tenue légère, infligez-vous Bikini Bandits Experience et vous verrez.
Ou si vous êtes hyper curieux de voir Dee Dee Ramone, Jello Biafra et le chanteur de Tool en guest stars pendant vingt secondes, peut-être. Mais je vous aurai prévenu : c'est beauf, c'est laborieux, ça se veut super irrévérencieux alors que c'est finalement convenu et frileux (je veux pas faire mon obsédé de base hein, mais rendez-vous compte qu'il n'y a même pas une seule femme à poil de tout le film). Dans le genre, même Postal était moins nul, c'est vous dire. Après, je vous concède que j'aurais probablement eu un avis beaucoup plus indulgent si j'avais vingt ans de moins, et si j'écrivais ces pages à l'attention d'ados fans d'Hypertension qui n'auraient jamais vu Jackass et South Park de leur vie, je le recommanderais sans doute vivement, mais je préfère penser que même pour quelqu'un qui, contrairement à moi, n'est pas trop vieux pour ces conneries, il y a quand même beaucoup mieux à voir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Mahg 02/09/2014 12:44


Je constate sur la 2eme photo qu'il y'a également un acteur atteint de nanisme, élément indispensable du LoL à l'éméricaine.

Toxic 02/09/2014 14:51



Oui pour montrer à quel point ils sont vraiment trop cool et potes avec tous les rois du trash, ils ont donné des petits rôles à quelques habitués de chez Howard Stern, dont Hank le Nain Furax.



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur