Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 08:19

Cabin FeverMaintenant qu'il est devenu copain comme cochons avec Tarantino qui insiste pour lui faire faire l'acteur dans tous ses films (Boulevard de la Mort, Inglourious Basterds), je ne sais pas si Eli Roth prendra à nouveau le temps de réaliser de nouveaux films un jour. Et c'est dommage parce que son premier long métrage, qui date de 2002, était carrément pas dégueulasse. Ouais, je sais que je tue un peu le suspense insoutenable de cette critique dès le premier paragraphe en disant ça mais bon, hein, pour une fois que je chronique un film valable ici, permettez-moi de montrer un peu d'enthousiasme.

Bref, Cabin Fever est une énième histoire de jeunes étudiants joués par des acteurs trentenaires, qui partent en vacances dans un trou paumé à la campagne et vont mourir les uns après les autres de façon horrible. La petite astuce c'est qu'ici il n'y a pas de psychopathe masqué qui les attend dans les bois avec un instrument tranchant. J'ai classé le film dans la catégorie "zombies" parce que je vais pas créer une nouvelle catégorie par film, mais le coupable est ici un virus mortel qui fait pourrir à petit feu ses infortunées victimes. Ce qui du coup fait quand même un peu penser à un film de zombies, avouez. Si vous êtes pas contents c'est pareil de toutes façons.

En tout cas, cet histoire de virus mine de rien, ça permet d'insuffler de l'originalité à un film qui par ailleurs ne semble pas vraiment bousculer les conventions du genre. Evidemment, les autochtones sont de gros bouseux inquiétants voire ouvertement hostiles. Evidemment les jeunes qui vont mourir sont des fêtards, des queutards et des consommateurs de substances illicites. Evidemment les portables ne captent pas.


Cabin Fever 03Le contraire m'aurait étonné.


A ce propos, même si dans une critique précédente j'en ai parlé comme d'un élément vraiment agaçant des films d'horreur modernes, je dois avouer une chose : c'est vrai que même dans la vraie vie, il y a des zones rurales dans lesquelles on a du mal à capter un signal pour son téléphone mobile. J'en ai fait moi-même l'expérience, un jour où je me trouvais seul dans le fin fond de l'Idaho, au milieu de terrains en friches, cabanes délabrées et engins agricoles endormis, un décor pimpant comme dans un Massacre à la tronçonneuse. Eh bien réellement, y a des zones où ça captait pas du tout. Mais bon faut pas exagérer, en marchant un peu c'était possible de trouver un coin où ça fonctionnait un peu. C'est dingue que les personnages de films d'horreur ne soient pas du tout persévérants avec leur portable. Ils tentent un coup au début et puis hop fini, "ça capte pas ici". Si ça se trouve ils testeraient leurs téléphones vingt mètres plus loin, ils auraient un signal, les cons.


Cabin Fever 01La rencontre avec un autochtone féroce et la halte dans une épicerie locale
rappellent
Massacre à la tronçonneuse, mais heureusement Cabin Fever
ne verse pas trop dans le clin d'oeil permanent aux glorieux aînés.


Bref. Dans Cabin Fever donc, ça capte pas. A part ça, pour ce qui est des personnages aussi l'effectif est assez traditionnel, on a le connard de service, les insouciants qui sont là pour s'éclater un max, et puis les plus "purs" un peu rabat-joie sur les bords. Mais comme le réalisateur/scénariste est un peu plus malin que ses confrères de chez Platinum Dunes, il essaie (et dans l'ensemble, y parvient pas trop mal) de surprendre un peu le spectateur de par l'ordre dans lequel ils meurent, et de par leurs réactions face à la situation. Situation qui permet d'ailleurs de subvertir quelques clichés du genre. Ici par exemple, se séparer malgré le danger n'est pas débile et absurde, on peut comprendre que certains préfèrent essayer de se débrouiller seuls plutôt que de risquer d'être contaminés par leurs potes déjà infectés. Et dans l'ensemble, l'attitude des personnages face à la situation fait plutôt plausible. Tout le monde se révèle finalement assez impitoyable et égoïste mais sans pour autant avoir l'air de soudain devenir de grosses ordures. Juste de gens terrorisés qui font instinctivement passer leur survie avant leurs états d'âmes, même si certains luttent pour essayer de garder encore un peu de solidarité envers ceux qui sont déjà contaminés.


Cabin Fever 04Un peu comme dans les films de zombies, l'angoisse ne vient pas seulement
d'une présence ennemie à l'extérieur, mais aussi du fait que la mort
ait pu s'inviter en douce parmi les vivants...


Sans être le film d'horreur du siècle, voilà une petite production qui se détache nettement des merdouilles de studios (ou des navets pour bac à 1 €, évidemment) dont j'ai parlé en ces pages. C'est difficile d'en dire beaucoup sans commencer à dévoiler trop de ces petites touches qui font son charme, mais à ma propre surprise, j'ai vraiment bien aimé. Je dis "à ma propre surprise" parce que j'avais de bêtes préjugés négatifs sur Eli Roth. Parce qu'il a une tête à claques, parce que ses films suivants ont eu droit à l'estampille "Quentin Tarantino présente", parce que pour faire comme Tarantino il se donne des rôles dans ses films. Vous voyez, c'est con comme arguments pour présumer des qualités d'un réalisateur. Enfin bref. Je dois dire qu'il n'est pas mauvais. Il a pris une vieille recette et il a su l'assaisonner à sa façon. Visiblement il sait raconter une histoire avec une caméra.


Cabin Fever 02Eli Roth s'est écrit un rôle pas tout à fait indispensable à l'intrigue,
et il n'est pas tout à fait crédible dedans.


Il y a un vrai suspense, une vraie tension, notamment parce que la contamination n'est pas le seul danger des environs et qu'on se rend compte que la mort rôde partout, à chaque instant. Les personnages ne sont pas super attachants, mais au moins ils sont un peu moins fades qu'à l'accoutumée. Les effets spéciaux sont convaincants, ils ne sont pas hyper gore mais ils remplissent efficacement leur rôle. Certains rebondissements sont un poil prévisibles mais ils ne font pas trop "forcés", c'est pas le genre qui sort de nulle part pour espérer te surprendre à tout prix. Enfin voilà tout ça pour dire que pour une fois, pour un DVD payé 6€ j'ai eu l'impression d'en avoir pour mon argent. Si vous aimez les films d'horreur et que vous cherchez un truc qui sorte un peu des sentiers battus sans en avoir l'air, Cabin Fever a des chances de vous plaire.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur