Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 09:38

Cercle de ferMême si j'ai conscience d'être un peu à la bourre sur ce coup, comme je suis un mec très classe j'ai décidé que l'actualité récente serait l'occasion de rendre hommage aux grands pendus du cinéma. Pour cela je vous propose un obscur film avec David Carradine, qui n'a pas piqué que la série Kung Fu à Bruce Lee, puisque Cercle de Fer (à ne pas confondre avec Ring d'acier) était également un projet du Petit Dragon, mort avant d'avoir pu le concrétiser. Le film existe en DVD sous diverses jaquettes (parfois avec une légère variante du titre, Le Cercle de fer, parfois en pack avec Knights), l'édition que j'ai fait partie de ces produits douteux pour solderies qui m'ont fait créer ce blog au départ, avec une qualité de transfert assez médiocre, que la VF, des bugs (ici, toute une scène qui est zappée automatiquement à la lecture, et qui n'a pas de son quand on revient en arrière pour tenter de la visionner) et l'impression générale qu'un mec a fait ça chez lui à partir d'une VHS sans l'autorisation des ayants-droit pour le revendre à la sauvette.

L'idée de Bruce Lee était de raconter une histoire pleine de violence et de sexe qui rende les légendes et la philosophie orientales plus accessibles au public occidental. Réécrit par James Coburn et le scénariste de La Tour infernale, et produit sans la participation de Bruce Lee en 78, le résultat final ressemble à une adaptation de film d'arts martiaux chinois sous forme d'heroic fantasy italienne des années 80, où le rôle du culturiste benêt serait tenu par le type qui jouait le psy de Sue Ellen dans Dallas (ce qui n'évoquera absolument rien à 99% de mes 5 lecteurs) plutôt que par Lou Ferrigno et où David Carradine jouerait tous les personnages secondaires, sous différents postiches et maquillages.


Cercle de fer 01Les puristes regretteront sans nul doute l'impossibilité de visionner correctement
la séquence où Eli Wallach explique à Musclor son projet pour faire fondre ses coucougnettes.


Au début de l'aventure, notre héros (qui aurait pu être l'inspiration pour Arok le Barbare, ou le modèle de ces figurines bon marché qu'on trouvait dans les bazars quand j'étais p'tit, qui copiaient Les Maîtres de l'Univers et Conan) se voit refuser la victoire lors d'un tournoi de bagarre où il a défoncé tout le monde, sous prétexte qu'il ne combat pas honorablement. Il décide du coup de suivre le gagnant, qui a remporté le droit de partir en quête d'un livre légendaire, censé détenir toutes les connaissances du monde. Et bien lui en prend, puisqu'il peut ainsi reprendre le flambeau quand le champion se fait tuer en chemin. Les obstacles à franchir pour parvenir au livre sont en effet particulièrement difficiles, et sans l'aide d'un mystérieux joueur de flûte aveugle, le brave bourrin pourrait bien se retrouver hors course à son tour.


Cercle de fer 02Rahan qui se fritte avec un croisement de Greystoke et Ric Flair,
avouez que c'est pas dans Game of Thrones que vous verrez ça.


Un couillon blondinet en pagne avec un sourire et une chevelure de starlette de soap opera, David Carradine en maître bouddhiste énigmatique qui pète le nez d'un môme pour lui apprendre la vie, David Carradine en chef d'une tribu d'hommes-singes, David Carradine en panthère noire, ou bien encore David Carradine en danseuse orientale à moustache (ou en personnage d'Iznogoud peut-être ?) mais aussi Christopher Lee en Grand Schtroumpf en chemise de nuit, voilà les attractions principales de Cercle de Fer, petit nanar sympathique entre Zardoz (en moins prétentieux) et Les Barbarians (en moins ouvertement comique). Forcément ceux qui achètent en espérant un vrai film de kung fu parce que la jaquette proclame fièrement "D'après un scénario de Bruce Lee" risquent d'être déçu, vu que les scènes de combat n'impliquent que des acteurs et cascadeurs qui ne pratiquent pas réellement les arts martiaux et se contentent donc de mimer des affrontements tandis que la caméra peine à masquer leur manque de compétence en la matière.


Cercle de fer 03Les combats sont mis en scène de façon à exploiter les talents de danseur (réels) de David Carradine
plutôt que les compétences en arts martiaux (à peu près inexistantes) des protagonistes.


C'est cheap, pas très bien joué, assez con-con et tellement impossible à prendre au sérieux qu'on finit par se dire que c'est une parodie involontaire de ce que l'auteur original avait en tête à la base. Les costumes et postiches improbables donnent l'air ridicule à quasiment tous ceux qui entendent enseigner un peu de philosophie au héros (à l'exception du flûtiste aveugle, assez sobre), qui pour sa part se montre exaspéré ou moqueur envers toutes les leçons de sagesse qu'il reçoit. Et si la conclusion essaie de nous convaincre que la brute arrogante du début a évolué en être éclairé, les faits semblent plutôt dire que dans la vie, l'éveil spirituel ça va bien cinq minutes mais ça ne remplace pas le muscle et les poings dans la gueule.


Cercle de fer 04"Ha ha ha, 'la clé de l'éveil est en toi', mais qu'il est bête celui-là alors !"


Je me suis bien amusé devant malgré tout, mais c'est vraiment plutôt destiné aux amateurs de série B/Z kitsch et de films un peu originaux et fous qu'à ceux qui cherchent de l'heroic fantasy ou du film d'arts martiaux de bonne qualité. C'est crétin, et proposé dans une édition honteuse, vous êtes prévenus. Avec tous ces films à gros budget modernes super sérieux et dramatiques ou le moindre hobbit, barbare ou fermier changé en guerrier doit sauver le monde entier sans jamais sourire, moi, un truc comme ça, ça me détend. Et dans le bac à 2€, il vaut mieux ramasser ce genre de bizarrerie qu'un téléfilm d'action ou d'horreur pouilleux comme il y en a tant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur