Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 07:31

De l huile sur le feuLes jeunes humoristes français ont beau vénérer leurs confrères américains et s'enorgueillir de faire du "stand up" plutôt que de vulgaires sketches comme ceux qui faisaient rire ton papa, au cinéma ils ont encore trente ans de retard. Ben oui parce que le genre "houlala, notre fille sort avec un Noir, comme nos préjugés de vieux bourgeois blancs vont être bousculés quand on va découvrir qu'il sait lire et s'habille en costume !" ou "houlala, comme ma famille musulmane pittoresque et traditionnaliste va faire des histoires quand ils vont découvrir que je me marie avec une Blanche moderne et libérée !" ou encore "houlala, imagine, des Juifs et des Chinois dans le même quartier, le clash que ça va être !", chez nos voisins d'en-face, c'est un peu démodé aujourd'hui. Mais en France, nos comiques télévisuels semblent ne pas se lasser d'enchaîner les Mohamed Dubois, Il reste du jambon ?, Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?, Paris à tout prix, Antilles-sur-Seine, La Première étoile, Agathe Cléry, Mauvaise foi, La Vérité si je mens ! et autre Neuilly sa mère ! Apparmement le fait que des couleurs de peaux et cultures différentes se côtoient reste un sujet d'hilarité chez nous au 21ème siècle, qu'on soit sous la gauche ou la droite, que les gentils antiracistes se donnent la main pour aller voter à 82% contre le méchant Jean-Marie ou que les abrutis décident d'offrir 25% à sa fille pour protester contre "le Système". Tout le Jamel Comedy Club a beau se réclamer de Dave Chappelle ou Chris Rock, au cinéma ils espèrent te faire marrer façon Fernandel et Bourvil dans La Cuisine au beurre. D'ailleurs c'est presque étonnant que De l'huile sur le feu ne se soit pas appelé La Cuisine au Beur.


De l huile sur le feu 01Ah, le bon vieux coup de l'homo super effeminé, un gag ultra-moderne
qui n'a pas pris une ride en quarante ans !


Enfin tout ça pour dire que le film de Nicolas Benamou repose sur une idée incroyablement fertile en goleri : imagine un fast food rebeu et un restaurant chinois qui se partagent la même terrasse à Belleville ! Avec ça y a presque pas besoin d'en dire plus, les gags s'écrivent tout seuls. Bien sûr les Arabes sont tchatcheurs, payent leur loyer en retard, sont surexcités quand l'Algérie joue au foute... et ont peur que les Chinois mangent leur chien ! Bien sûr les Chinois sont bosseurs, payent leur loyer à temps, ont des accents marrants... et ont peur que les Arabes soient des terroristes ! Pour ceux qui seraient curieux, il y a quand même une intrigue : suite à un quiproquo (ah, que serait la comédie française sans ça ?), les patrons du "Berbère King" et de "L'Empire du Dragon" se sont déclaré la guerre et enchaînent les mesquineries. Mais lorsque la propriétaire des locaux des deux restaurants meurt en laissant derrière elle un mystérieux héritier dont on ne devine pas du tout immédiatement qu'il s'agit du coursier des Chinois amoureux de la petite beurette, ils se voient contraints de... ah non, de rien en fait. Ils continuent les coups bas et l'héritage n'est qu'une intrigue parallèle qui n'a aucune incidence sur le reste. Mais quand même, avoue, des noichs et des rebeux sur la même terrasse, le potentiel comique est infini, y a pas besoin de se soucier du scénario !


De l huile sur le feu 02Francis Kuntz vient apporter une intrigue secondaire inutile
et un total impressionnant de 1 gag (à un moment, il pète).


J'ai beau m'être moqué au début de cette chronique, je ne suis pas foncièrement mauvais public pour les comédies françaises tendance djeunz', sinon je n'aurais même pas acheté ce DVD. Je me suis bien marré devant des choses que certains d'entre vous sont probablement trop snobs pour avoir regardées, comme Fatal ou Les Kaïras, c'est vous dire. Aussi, si je vous dis que je n'ai pas ri une seule fois devant De l'huile sur le feu, ce n'est pas de l'exagération, ce n'est pas parce que je me suis mis devant le film en ayant décidé par avance d'écrire une critique assassine dessus. J'espérais être agréablement surpris malgré son sujet gentiment bidon, mais le fait est que les gags sont rares et tombent tous à plat l'un après l'autre. Tout est convenu, téléphoné, déjà vu, ringard. Des scènes entières s'étirent à partir d'une seule idée de blague super basique que l'auteur ne semble pas vouloir chercher à enrichir.


De l huile sur le feu 03Vous l'aviez tous deviné : bien sûr, à un moment il y a du couscous aux nems !


Un exemple typique est la scène où le Chinois fait livrer du porc au Berbère King le jour de la visite de l'imam. Alors, sans le savoir, les patrons servent du porc à l'imam, et sans le savoir, l'imam mange du porc, et il adore ça, et le Chinois se réjouit de son mauvais tour. Et pendant dix minutes on a la même séquence de trente secondes qui se répète en boucle : l'imam mange une bouchée de sandwich et se régale, les patrons du restaurant paniquent à l'idée qu'il découvre que c'est du porc, le Chinois les observe par la fenêtre et ricane. Et c'est tout. La chute : l'un des gars du Berbère King crache accidentellement le morceau, et l'imam se met en colère. Même si l'on considère que l'idée d'un imam qui aime le porc est un peu amusante, il faut admettre qu'il n'y a pas vraiment de quoi remplir dix minutes de film rien qu'avec ça. Et tout est dans ce genre-là, des saynètes construites autour de gags bébêtes qui traînent en longueur.


De l huile sur le feu 04Haha, l'imam il mange du halouf, haha. Pendant dix minutes.


Les dialogues sont sans saveur, et les acteurs ne relèvent pas le niveau. Nader Boussandel, ex-membre du duo "Christophe et Nader" qu'on voyait au Grand Mezzé d'Edouard Baer avant qu'ils ne  deviennent la 463ème tentative ratée de Canal + pour reproduire le succès des Nuls, partage la vedette avec Tien Shue, dont les précédents rôles s'appellent "le restaurateur chinois", "le Chinois" ou encore "le patron du restaurant chinois", c'est dire le calibre du bonhomme. Et ils ont tous les deux le même personnage : le type qui s'énerve, gesticule et crie en faisant des grimaces. Vincent Lacoste rejoue Les Beaux gosses agrémenté d'une pointe de Bruce Leroy parce qu'il se prend pour un Chinois. Alice Belaïdi peine comme d'habitude à masquer ses origines bourgeoises tandis qu'elle crache ses "vazi t'es relou" et "putain j'vais t'niquer ta race" pour faire caillera. Autour d'eux, outre deux enfants acteurs particulièrement mauvais, on a une brochette de comiques télé venus cachetonner, Michaël Youn, Vincent Desagnat, Francis Kuntz, Claudia Tagbo... Aucun ne parvient à être vraiment drôle, et certainement pas Nader Boussandel, qui semble moins chercher à être marrant qu'à postuler pour tous les rôles de crétin énervé qu'Elie Semoun refusera à l'avenir.


De l huile sur le feu 05Prochainement sur vos écrans : Nader Boussandel et Elie Semoun sont deux frères
séparés à la naissance, mais l'un est musulman... et l'autre est juif !
Choc des cultures et quiproquos n'engendrant pas la mélancolie en perspective !


Alors après, j'avoue que ça n'est pas le pire film dans lequel on voit ce pauvre Jérôme Le Banner, un kickboxer qui veut tellement être acteur qu'il joue dans n'importe quoi, y compris le catastrophique Astérix et Obélix aux Jeux Olympiques. Dans le genre comédie ratée, même si c'est pas drôle, que l'intrigue et les personnages n'ont aucun intérêt, et que c'est aussi cinématographique qu'une sitcom France 3, c'est moins nul qu'un Cinéman ou un Coco. Enfin disons que son côté "petit film choral sans prétention" le rend moins agaçant qu'une croûte laborieuse centrée sur une vedette persuadée d'avoir assez de talent pour faire rire avec rien. Mais voilà, même si ça n'est pas la pire comédie française de ces dernières années, 2€ c'était évidemment beaucoup trop cher payé pour ça, d'autant que c'est mauvais sans vraiment virer nanar, et je ne le recommanderais vraiment à personne à part à la rigueur votre petit frère s'il n'a pas plus de dix ans.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Goleri
commenter cet article

commentaires

laura 18/08/2015 19:17

Au pire ce film est juste trop drôle et super divertissent donc je ne suis pas du tout d'accord avec ton article.

Toxic 18/08/2015 20:01

Ecoute, c'est pas grave, j'ai tendance à n'être pas du tout d'accord avec les gens qui trouvent que les choses sont "juste" ceci ou cela à la base, donc à la limite le plus inquiétant ça aurait été que tu sois d'accord avec moi finalement. Réjouissons-nous plutôt du fait que nous soyons tous de merveilleux flocons de neige, tous différents, tous uniques, tous aussi beaux chacun à sa manière.

Mahg 16/07/2014 22:01


Putain, je me demandais qui était cet éclaireur fantôme sur les notes d'oeuvres.
Quelle petite pute ce mec sympa de Clément.
Heureusement que t'as un blog, j'vais pouvoir continuer à lire quelques une de tes blagues. Mais j'aimais vraiment bien tes formats courts sur SC. Ils font vraiment chier. Putain.

Toxic 16/07/2014 23:24



Ah mais oui c'est souvent comme ça les jeunes patrons de startup trop cool et sympa, ils ont du mal à l'assumer mais ils sont bien obligés d'endosser leur uniforme de vigiles pour protéger les
intérêts des gens qui signent les chèques qui font vivre leur boîte.
Alors bon oui effectivement ici les blagues sont vachement diluées dans des tartines et des tartines de textes pas drôles mais bon c'est la vie que veux-tu. Au moins ici c'est chez moi donc je
blague sur ce que je veux et je me fous de la gueule de qui je veux.



Superjé 03/07/2014 01:19


Wouah, mec, ce debut de critique drolissime !! Ca faisait longtemps qu'on retrouvait plus ton style des debuts sur ce blog.


 


Bon sinon, tu t'es fais viré comme une vieille teupuh de SC, ou c'est toi qui a pris tes cliques (et qu'a niqué ta mère, qu'à fermé ta gueule, qu'à dit de l'merde, on sent bat les couilles, rien
que tu tonne-mi, on connait la suite...)

Toxic 03/07/2014 10:23



Je me suis vraiment fait virer pour avoir remis une critique-blague sur Big Bad Wolves alors que "on t'avait prévenu pourtant !", les mecs s'en foutent qu'il y ait des dizaines de
critiques-blagues sur d'autres trucs, mais sur les produits de leurs sponsors, faut pas déconner.



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur