Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 10:53

Dead SnowNouvelle preuve que le marché du zombie est arrivé à saturation, Dead Snow est déjà le deuxième film de zombies nazis en ces lieux après le pas trop réussi Outpost, et n'est peut-être pas le dernier (c'est des zombies nazis, The Bunker ?). Nous arrivant tout droit de Norvège, il est signé par un réalisateur abonné aux solderies françaises, puisqu'on lui doit aussi Kill Buljo, que je n'ai pas vu mais qui à vue de nez a l'air d'une parodie grasse de Kill Bill à la sauce Borat qui encule un mouton et qu'on trouve pour 5€ mais la jaquette fait trop pas envie.

Nous avons donc ici une bande de jeunes (évidemment) en vacances dans un coin reculé (évidemment), en l'occurrence un châlet en montagne. Ils devaient y retrouver une amie, mais celle-ci n'est pas là. Alors que l'un d'eux décide de partir à sa recherche, les autres se retrouvent encerclés par une escouade de soldats allemands en uniforme de la Seconde Guerre mondiale, rescapés d'une armée d'occupation chassée par les autochtones et transformés en morts-vivants par une malédiction. Les jeunes gens tentent de se défendre, mais les zombies sont coriaces, et les massacrent les uns après les autres.


Dead Snow 05A la manière d'Eli Roth, Tommy Wirkola semble décider à faire de tous ses personnages
des connards détestables, pour qu'on ait envie de les voir tous mourir.


Dead Snow essaie d'être à peu près trois choses à la fois : un film gore, une comédie (ou zombédie ?), et un hommage aux classiques de l'horreur. Oui apparemment Shaun of the Dead n'en finit plus de faire des émules, et les réalisateurs qui se mettent à l'horreur, quand ils ne font pas des dérivés de Saw, ne peuvent pas s'empêcher d'étaler leur connaissance du genre, si superficielle soit-elle, dans leurs films. C'est devenu l'outil indispensable au cinéaste paresseux pour créer une connivence avec le public sans se fouler, d'un simple "hé tavu j'aime les mêmes films que toi donc on est cool toi et moi", et d'établir sa légimité en tant qu'auteur, parce que tout le monde sait que quelqu'un s'y connait en cinéma d'horreur sera forcément un bon réalisateur de films d'horreur, regardez Yannick Dahan.


Dead Snow 03Ouah, il a un t-shirt Braindead, ce film ne peut être que l'oeuvre
d'un authentique connaisseur qui sait ce qu'il fait.


Pendant les quarante premières minutes, il ne se passe à peu près rien, les mongolos s'amusent dans la neige ou papotent de choses et d'autres. Parfois c'est donc "parlons de films d'horreur". C'est mal amené ("hé les gars, nos portables captent pas, citez-moi des films d'horreur où les portables captent pas !") et ça se contente de lâcher quelques titres et anecdotes que tout le monde connaît (Vendredi 13, Evil Dead, ouah quelle culture). Parfois c'est un sujet dont on se dit qu'il reviendra plus tard dans l'histoire et que la conversation prendra alors tout son sens, comme ça se fait normalement dans les films, et puis en fait non. Il y a ainsi un passage où l'un des vacanciers explique que si l'on se retrouve enseveli et désorienté après une avalanche, pour creuser dans le bon sens il faut cracher et aller à l'opposé de là où retombe la salive. Et donc là logiquement on pense qu'à un moment donné, quelqu'un se retrouvera dans cette situation et se souviendra du conseil, mais non. On perd 5 minutes là-dessus puis ça ne revient jamais.

 

Dead Snow 02Cette espèce d'Harvey Keitel scandinave apparaît quelques minutes le temps de réveiller le film.
Dommage qu'il soit sous-exploité et que son rôle intervienne de façon aussi crétine.

Une fois que le film est à moitié fini survient un nouveau personnage qui explique aux héros l'origine des morts-vivants... qu'ils n'ont pas encore rencontrés. C'est vraiment du genre "toc toc, bonsoir, alors voilà si jamais vous croisez des zombies nazis dans les environs, c'est à cause de blablabla, bon allez salut maintenant" puis il s'en va et meurt 2 minutes plus tard. Difficile d'imaginer une façon plus idiote, maladroite et paresseuse de donner de l'épaisseur à l'histoire, mais au moins après ça, le massacre commence pour de bon. Dead Snow devient alors un film de zombies sans génie mais à peu près potable, qui enchaîne à un bon rythme courses-poursuites et bastons en les parsemant de quelques effets gore rigolos. Ca arrive bien trop tard pour réellement sauver le film, mais disons que ça évite le ratage total.


Dead Snow 04Le zombie nazi, avec son uniforme sombre, se détache bien sur les paysages blancs,
ce qui fait de plus belles photos de groupe qu'avec un zombie normal.
Mais à part ça on ne peut pas dire que le côté nazi apporte grand'chose en fait.


Ca ne vaut clairement pas Shaun of the Dead ou Bienvenue à Zombieland. En fait même le très très moyen Undead or Alive était beaucoup plus sympathique. Et si on préfère le comparer à du film de zombies sérieux, je ne suis même pas sûr que ça soit vraiment mieux que Outpost (qui, je le rappelle au cas où vous avez eu la flemme d'aller lire la critique, était pas terrible). C'est bancal, c'est mal écrit, c'est prétentieux et opportuniste, ça manque cruellement d'au moins un bon personnage et de quelques ressorts dramatiques un peu originaux et inattendus ; pour un truc que j'ai payé 7€, ça fait un peu de la peine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur