Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 07:54

Dernier DragonJ'ai un peu hésité à chroniquer ce film tant il me paraît rarissime en France. Moi qui écume les solderies et les "cash machin" à la rechercge de ce genre de connerie, je n'en ai jamais trouvé qu'un seul exemplaire, et même sur le net où on trouve TOUT, pas moyen d'en choper la jaquette, du moins pas celle de cette édition française qui nous annonce un acteur fictif, Kamal Fassal, dans le premier rôle, au point que j'ai dû photographier la mienne, d'où la qualité assez médiocre de l'image (oui en ce moment je n'ai pas de scanner) (oui je sais vous vous en foutez). Mais c'est un film qui vaut son pesant de cacahouètes, et l'édition américaine (Berry Gordy's The Last Dragon) avec sous-titres français n'est pas trop dure à trouver sur les sites de vente en ligne. Aussi, je vous en parle quand même, et qui sait, peut-être qu'un jour vous le dénicherez dans un vide-grenier, et ce jour-là, vous vous direz "ah je suis bien content de lire le blog DVD de Toxic que j'ai recommandé à tous mes amis et toute ma famille, grâce à lui je sais que ça vaut le coup de donner 1 € à ce sympathique brocanteur en échange de ce DVD qui ne paye pas de mine, il est super ce Toxic".

Produit par Berry Gordy, le patron de la Motown, le film entendait promouvoir quelques jeunes artistes du label que vous avez oubliés depuis (Vanity, DeBarge...) en surfant sur le succès de Karaté Kid, sorti l'année précédente. On pourrait dire qu'il y a aussi un petit arrière-goût de Brucesploitation et de Blacksploitation à la sauce années 80, mais à la base, c'est surtout une histoire de jeune homme qui cherche à maîtriser une technique d'arts martiaux particulièrement puissante pour vaincre un rival brutal et impitoyable et séduire une jolie fille, sauf qu'ici ce n'est pas "le Coup du Héron" mais "l'Aura", que ce n'est pas Elizabeth Shue mais la chanteuse Vanity, et qu'à l'exact opposé de Ralph Macchio, le jeune Taimak est réellement champion de kickboxing, mais pas du tout acteur.


Dernier Dragon 08Mais alors trop pas, quoi.


Dernier Dragon s'ouvre donc sur une démonstration des compétences de notre héros, Leroy. Comme c'est un adorateur de Bruce Lee et qu'il est lui-même très fort à la bagarre, à Harlem on le surnomme "Bruce Lee-roy". A l'issue d'une séance d'entraînement au cours de laquelle il a réussi à saisir une flèche au vol tout en effectuant son kata, son vieux maître chinois lui annonce qu'il n'a plus rien à lui apprendre, qu'il a obtenu son "dernier dragon" (un genre de badge scout pour les pratiquants du kung fu) et que s'il veut atteindre le Stade Ultime de l'apprentissage des arts martiaux, il doit trouver "l'Aura", la technique suprême des grands maîtres, par ses propres moyens. Leroy se met donc en quête d'autres Chinois dans l'espoir qu'ils lui enseignent l'Aura. Malheureusement pour lui, dans ce coin de la ville, il y a un autre champion d'arts martiaux, qui n'aime pas trop l'idée qu'un gamin qui passe pour le successeur noir du Petit Dragon respire le même air que lui. Cet homme, c'est le cruel Sho'Nuff, le Shogun de Harlem. Alors, pour que ses disciples continuent à scander fièrement "SHO'NUFF!" sur son passage quand il demande à la cantonnade "C'est qui le plus fort ?", le Shogun va tout faire pour le briser, amener Leroy à reconnaître sa supériorité et à s'agenouiller devant lui.


Dernier Dragon 01C'est Samuel L. Jackson qui doit jouer Sho'Nuff dans le remake, car remake il y aura, hélas.
Et j'ai rien contre lui mais on ne recréé pas la magie d'un personnage aussi hors-du-commun.


De nos jours, on appelle "film culte" n'importe quel film que tout le monde connaît, qu'énormément de gens ont vu, sur lequel les opinions sont majoritairement favorables, mais qui passe quand même pour un petit truc branché et pas un produit grand public. Genre, mettons, Pulp Fiction. Dernier Dragon est pour sa part un film culte au vrai sens du terme : plutôt obscur, généralement considéré comme mauvais, mais doté d'une personnalité forte, pour ne pas dire unique, qui lui a valu son lot de fans prêts à le revoir inlassablement pour le plaisir d'y retrouver ses petites incongruités qui font son charme. Le scénario est bébête au possible, peu d'acteurs jouent correctement (le doubleur français de Taimak semble d'ailleurs mettre un point d'honneur à être aussi mauvais acteur que lui), visuellement c'est complètement ringard. Une intrigue secondaire crétine sert de vague prétexte scénaristique à la présence des interludes musicaux, mais concrètement la vocation purement publicitaire de ces séquences est évidente, et leur côté "cheveu sur la soupe" accentué par le fait qu'on ait droit à des morceaux ENTIERS insérés dans le film, au point qu'on se dit qu'à l'époque ils ont dû réutiliser les scènes telles quelles comme clips. Bref, autant d'ingrédients qui donnent une indéniable nanaritude au film, et en font un divertissement qui ne sera clairement pas pour tout le monde.


Dernier Dragon 03Leroy, le Noir qui se prend pour un Chinois, cherche conseil
auprès de Chinois qui se prennent pour des Noirs.


Là où Dernier Dragon est encore plus surprenant, c'est que pour un nanar, ça ne fait pas du tout "Karaté Kid du pauvre", tourné avec des bouts de ficelle par un semi-professionnel pas trop doué. C'est pas une superproduction mais c'est pas non plus "Roger Corman présente", y a un réalisateur de métier (à défaut de grand talent) derrière la caméra et un vrai budget de vrai film qui se voit à l'écran. Mais si l'habillage fait "vrai film", le reste non. Taimak ne sait presque pas jouer (enfin, comme Will Smith Junior, vous me direz...) et a vraiment l'air d'une pauvre nouille dans la peau de ce niais de Leroy, avec son costume et ses simagrées d'aspirant Chinois (au cinéma, il mange son popcorn avec des baguettes...). Face à lui, si ses outrances en font l'une des attractions principales de Dernier Dragon, Sho'Nuff, tout en cris, grimaces et regards fous, est impossible à prendre comme une menace sérieuse, tout comme son gang de simili-ninjas, qui semble avoir été rejeté du casting des Guerriers de la Nuit. Et les autres méchants du film se comportent en gangsters de cartoons.


Dernier Dragon 04Il y en a même un tellement méchant qu'il mange le nunchaku de Leroy !


Bref, c'est farfelu, c'est rigolo, c'est une capsule temporelle qui vous fera revivre une époque chamarrée qui n'était pas que celle des golden boys cyniques qui se vautraient dans l'argent mal acquis et la coke, mais aussi celle d'Arnold et Willy où "faut de tout pour faire un monde", des Noirs, des Blancs et des Chinois qui s'éclatent tous ensemble comme des brothers tout en acceptant leurs différences. Il y a malheureusement quelques longueurs, où votre attention risque de décrocher un peu. 1h50 pour un film comme ça, c'est vraiment trop, y avait 15-20 minutes à couper là-dedans. Et même si les combats ont de la gueule (et nous offrent la première apparition à l'écran d'Ernie Reyes, impressionnant petit gamin karatéka dont vous vous souvenez peut-être si vous avez grandi dans les années 80, c'était le héros de la série télé Le Chevalier lumière), ce n'est pas un film que je recommanderais à n'importe quel fan de films d'arts martiaux ; ça s'adesse plutôt aux amateurs de cinéma insolite, de spectacles improbables. Si vous êtes un peu nanardeur sur les bords et que vous le trouvez pour pas trop cher, faut vraiment pas hésiter, c'est à voir. Mais si vous n'êtes pas trop porté sur la rigolade face à un film un peu à côté de la plaque, le visionnage n'est pas indispensable.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur