Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 08:01

DjinnsIl fallait bien un représentant de l'horreur à la française pour la sélection de cette année, et comme le DVD du remake de Maniac n'est pas encore en solde, ce sera donc Djinns, premier (et dernier, à ce jour) film d'Hugues et Sandra Martin. L'action suit un commando français à travers le désert du Sahara en pleine guerre d'Algérie. Un avion transportant une mallette au contenu top-secret s'est écrasé, les troufions sont chargés d'aller porter secours aux éventuels survivants et surtout, de récupérer la valise. A peine ont-ils mis la main dessus qu'une attaque-surprise d'un groupe de fellaghas les pousse à fuir dans une tempête de sable. Ils trouvent finalement refuge dans un village non-répertorié, mais leur répit sera de courte durée, car les esprits protecteurs du désert, les djinns, sont bien décidés à ne pas laisser la mallette arriver à bon port. Très vite, les soldats sont victimes d'hallucinations qui les poussent à s'entretuer...

Choisir une guerre comme cadre d'un film d'horreur n'est pas une idée totalement inédite, mais soyons honnête, Djinns a le mérite d'avoir choisi une époque, un décor et une créature pas encore trop surexploités par le cinéma. Ca ne fait pas automatiquement un bon film, mais au moins le point de départ est un peu plus intriguant qu'une énième variation autour du tueur masqué qui poignarde des jeunes dévergondés. Du fait qu'il s'agit aussi d'un film de guerre, les dangers qui menacent les protagonistes ne sont pas que d'origine surnaturelle, ce qui permet de faire monter rapidement la tension sans avoir à surexposer trop vite les fameux djinns. Et si les personnages sont un peu stéréotypés, je préfère nettement suivre un groupe composé de "jeune appelé légèrement chiffe molle sur les bords", "brave gars", "psychopathe", "vieux briscard teigneux", "officier incapable" plutôt que "soldat #1", "soldat #2" ou "gros con #1", "gros con #2". On sait bien qu'ils vont presque tous se faire tuer, mais donner un minimum de caractère à ses futures victimes n'est pas du luxe.


Djinns 03En dehors du consternant Grégoire Leprince-Ringuet et de Raouïa Harand
qui débite ses répliques sans intonations, les acteurs sont plutôt pas mauvais.


Mais malgré ses qualités, il faut bien reconnaître que Djinns n'est pas une grande réussite. Passons rapidement sur le fait que le 1er rôle, le petit Leprince-Ringuet, est un acteur abominable, parce que le reste du casting rattrape un peu. Plus regrettable, l'intrigue aligne un paquet de clichés, à la fois de films de guerre et de cinéma fantastique. D'un côté, l'interrogatoire de prisonnier sous la torture, le sous-off plus expérimenté que son supérieur et qui finit par lui rentrer dans le lard, le pauvre couillon rongé par le remords d'avoir tué un civil, le flashback dans les terribles geôles viets... De l'autre, la prophétie qui prédit l'arrivée d'un Etre Elu,
la tribu avec sa sorcière pleine de sagesse qui comprend la nature que nous autres Occidentaux on respecte pas, les personnages qui se séparent bêtement au lieu de rester groupés... Avec tout ça, la bonne impression sur laquelle on part s'amenuise au fil des scènes. Et dans le genre "élément qui démarre bien mais qui finit par se galvauder", la première apparition d'un djinn, sous forme de vague silhouette inquiétante aux mouvements étranges, fonctionne très bien, et puis plus on en voit plus ça devient juste un cascadeur en costume dont on peut distinguer malgré le flou qu'il est pas terrible.


Djinns 01Les effets spéciaux sont de qualité acceptable, mais le design des djinns est un peu raté.


Je ne voudrais pas trop noircir le tableau, ça n'est pas un trop mauvais film, on ne s'ennuie pas devant, mais c'est loin d'être une grande réussite. Et pour être franc, faire intervenir le surnaturel dans une histoire qui se raccroche à un fait historique réel est un peu maladroit. On peut pas à la fois essayer de faire un film un peu sérieux sur la guerre d'Algérie ET montrer que ce que le Sahara s'est pris dans la gueule en 1960, c'est parce que les djinns n'ont pas réussi à le protéger. Ca fout un peu en l'air l'intrigue elle-même, en plus. Le fameux Etre Elu accepte son rôle de nouveau sorcier-défenseur du désert... mais laisse sciemment la catastrophe se produire au lieu de décider de garder la mallette que les djinns voulaient empêcher d'arriver à bon port. Bien joué, Etre Elu, grâce à toi on n'a pas du tout mais alors pas du tout l'impression que toute cette aventure n'a servi strictement à rien quand arrive l'épilogue.


Djinns 02

Le film a l'air d'hésiter entre traiter ses personnages comme les gentils
(parce qu'en face, les djinns, c'est méchant quand même, ils les rendent fous un à un)
ou les méchants (parce que la guerre d'Algérie quand même, c'était mal) puis finit lâchement par
faire peser toute la culpabilité sur les seules épaules du fou de guerre/tortionnaire joué par Thierry Frémont...


Une fois de plus, le folklore arabo-musulman étant rarement représenté au cinéma, si vous êtes vraiment curieux ça reste un film regardable, pas complètement inintéressant ou mal foutu. Si vous cherchez à apporter une petite touche d'exotisme à votre soirée films d'horreur et que vous n'êtes pas super exigeant, ça peut faire l'affaire. Mais c'est vraiment pas un titre indispensable à votre collection et dans le genre "barbouzes vs monstres" ça ne remplacera jamais un bon Predator.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rico Balboa 08/11/2013 23:20


Tout pareil. Ca aurait pu être bien, ça aurait du être bien, j'aurais voulu que ce soit bien, mais non, c'est juste pas terrible. Je trouverais même ça assez minable sans mon côté, "ouais mais
c'est français quand même". J'en reste à Martyrs pour le vrai cocorico.

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur