Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 15:30

Dragonball EvolutionSi vous me lisez régulièrement, vous savez que je suis du genre à me laisser emporter par ma curiosité malsaine à regarder absolument n'importe quoi. J'ai même vu le film de Bigard, c'est dire. Du coup, vous ne serez sans doute pas surpris d'apprendre que, alors que je n'ai absolument rien à battre du manga ou du dessin animé Dragon Ball, j'ai quand même tenu à voir le film Dragonball Evolution, pour voir à quel point il pouvait être atroce ou si éventuellement il méritait son entrée au panthéon des nanars rigolos aux côtés de son ancêtre. En plus la chose se déniche maintenant pour 5 € (voire moins) en cherchant bien, ou 10 € en cherchant un peu moins bien, ce qui me faisait une excuse toute trouvée pour en parler ici.

Si on se penche sur la fiche technique, à vrai dire, on peut être naïvement tenté de croire à la bonne surprise (pas au sens "c'était nul mais j'ai quand même ri", mais au sens "en fait c'était un bon film") : c'est écrit par le scénariste du fort sympathique Big Hit (ah, on savait en faire, des chouettes petites comédies d'action débridées, dans les années 90 !), également réalisateur de l'excellent Blood & Bone, et produit par Stephen Chow alias Monsieur Shaolin Soccer/Crazy Kung Fu. Mais le réalisateur fait moins rêver puisque James Wong est princpalement connu pour avoir bossé quelques années sur Aux frontières du réel, et la distribution n'est pas très encourageante non plus. Vous vous souvenez de la dernière fois que le nom de Chow Yun-Fat a été associé à un projet valable ? Moi non plus.


Dragonball 07Et lui non plus, d'ailleurs.


Bon comme je vous le faisais comprendre plus haut, je ne suis pas vraiment familier avec l'univers de Dragon Ball. J'ai beau faire partie de la génération des connards qui ont grandi dans les années 80 et pour lesquels aujourd'hui Hollywood fait des remakes de Karaté Kid ou des films sur les Transformers ou les GI Joe en comptant sur leur fibre nostalgique et leur indulgence face à la médiocrité, j'ai pas regardé à l'époque. Il m'a semblé comprendre que c'était en gros l'histoire d'un homme-singe de l'espace qui se transformait en super-Aryen pour battre des extraterrestres dans des tournois d'arts martiaux à coups de rayons de la mort pour la domination du monde. Enfin les fans diront probablement qu'en réalité tu vois c'est hyper plus profond et intelligent parce que c'est inspiré d'un grand classique de la littérature chinoise et tout et tout, mais concrètement ça m'a toujours eu l'air d'un Street Fighter dans lequel le "Hadouken" s'appelle le "Kaméhaméha", d'un Mortal Kombat moins gore et plus bariolé.


Dragonball 03Le profane sera peut-être un peu perdu face à l'univers futuristico-post-apocalyptico-occidento-asiatico-nawak
de Dragonball, pas vraiment expliqué dans le film, par contre on nous explique ce qu'est une éclipse solaire.


Le film, pour sa part, démarre sur une série de clichés bien usés : il y a un méchant démon qui a été vaincu il y a ouatmille ans et emprisonné dans une autre dimension, mais d'après la prophétie il reviendra le jour d'une éclipse solaire, et il y a un jeune homme qui s'entraîne aux arts martiaux avec un vieux maître facétieux, et "la première règle c'est qu'il n'y a pas de règle", et le jeune homme est super fort aux arts martiaux mais pas encore tout à fait au niveau du maître, et il a pas droit de se battre à l'école et du coup les sportifs prétentieux en belle bagnole l'ont pris pour souffre-douleur mais leur jolie copine sensible est quand même secrètement amoureuse de lui. C'est du vu, revu et rererevu et ça n'est pas très engageant faut avouer.


Dragonball 01Bien entendu, le film fait plus appel à des câbles et des effets spéciaux
qu'à de vrais pratiquants des arts martiaux, à trop dénigrer Norris et Seagal
on n'a plus que des clones de Matrix et Tigre et Dragon.


La suite, heureusement, introduit petit à petit de la couillonnade cartoonesque pour insuffler un peu de fantaisie à tout ça : le vieux do
nne au héros une boule magique pour son anniversaire, et si on réunit les 7 boules magiques du dragon on pourra se faire exaucer un voeu par le dragon, et bien sûr le méchant débarque et il a volé presque toutes les boules magiques grâce à une femme ninja et il veut voler sa boule au héros, mais là il y a une fille qui a des gadgets invraisemblables genre une voiture pliante qui tient dans la poche et qui lui propose de trouver les dernières boules grâce à son détecteur de boules, et ensuite il y a un escroc qui les aide accidentellement à trouver une autre boule dans une grotte en carton et qui devient leur pote et la scène d'après la fille est amoureuse de lui et Chow Yun-Fat apprend au héros à faire des effets spéciaux avec ses mains en disant "kamehameha" pour allumer des bougies et puis la femme ninja devient capable de changer de visage mais apparemment c'est un pouvoir qu'elle ne peut utiliser qu'une fois par film et elle tire sur le héros mais son super pistolet à rayons de la mort était juste réglé sur "ne pas tuer le héros" cette fois-là donc ça va et Chow Yun-Fat réunit le conseil Jedi avec Ernie Hudson de S.O.S. Fantômes qui joue un moine tibétain et ils fabriquent une incantation magique ou je-ne-sais-quoi qui tient dans une grosse saucière puis il y a un homme-singe et un temple aztèque et des bagarres et ensuite à la fin une autre bagarre et un dragon qui exauce un voeu et après c'est la fin, mais pendant le générique de fin là il se passe encore un dernier truc et là cette fois après c'est la fin.


Dragonball 09Pas de bol pour Ernie Hudson, pour une fois qu'il obtient autre chose qu'un second rôle
dans une série B bas-de-gamme pour le marché de la vidéo ou un feuilleton télé,
c'est pour faire le vieux sage chauve 5 minutes dans le film de Dragon Ball.


On ne va pas se mentir, c'est un film complètement idiot et si vous cherchez autre chose, il vaut mieux passer votre chemin. Si dans vos souvenirs Dragon Ball n'est pas un sympathique divertissement débile de votre enfance
mais une oeuvre riche et lourde de sens qui méritait d'être honorée au cinéma par un film beau et subtil, ça risque de vous mettre en colère, et si vous vous battez les steaks de Dragon Ball mais que vous espérez quand même trouver dans cette adaptation un honnête film d'action/aventures/arts martiaux, ça va coincer aussi. L'intrigue est complètement tarte, les personnages n'ont aucune consistance, les combats sont assez peu nombreux et rarement très réussis, et graphiquement c'est assez vilain. En fait on est face au genre d'adaptation qui, à essayer de contenter tout le monde, est sûre de ne contenter personne.


Dragonball 04Le combat le plus intéressant est celui où Son Goku, qui refuse de se battre,
esquive toutes les attaques des petites frappes de son lycée.


Comme ça veut rester fidèle à certains éléments du matériau d'origine, c'est impossible à prendre au sérieux parce qu'il y a des choses qui ne passent vraiment pas bien quand elles impliquent des personnes réelles et plus des petits miquets. Le héros avec sa coiffure improbable ou son simili-kimono orange par exemple, c'est pas du tout cinégénique. Ou le méchant vert qui s'appelle Piccolo. Y a des noms comme ça, vous pouvez ajouter un titre devant comme "Lord" pour donner l'air menaçant, ça restera ridicule quand même. "Lord Piccolo", c'est bidon comme nom de méchant. Et j'ai de la sympathie pour l'acteur qui joue le rôle hein, c'était Spike dans Buffy, mais il a à peu près le même maquillage de vampire de série télé ici, et tout vert en plus, et c'est tellement peu cinégénique tout ça que vous remarquerez que sur la jaquette, le personnage a été retouché pour être moins ridicule.


Dragonball 02"Moi c'est LORD Piccolo okay, alors tremble, vermine ! Sinon, je t'envoie mon homme de main,
DARK ROUDOUDOU !"


Et malgré tous ces trucs nazes inclus dans le film pour faire plaisir aux fans, on sait bien que ça ne leur plaira jamais, parce que "c'est nul, Son Goku est joué par un Occidental" ou ce genre de choses. Moi je vous avoue ce qui me dérange là-dedans c'est qu'un Occidental s'appelle Son Goku mais à part ça, je ne vois pas vraiment ce qu'un acteur japonais aurait apporté de génial à un film aussi crétin. Mais bon, je peux imaginer d'autres raisons un peu plus valables pour lesquelles les fans pourraient râler. Le film essaie d'introduire un maximum de personnages, mais ne parvient à en rendre aucun vraiment intéressant parce qu'il n'a qu'1h30 pour le faire au lieu de 500 épisodes. Il n'y a qu'une seule scène de baston un peu sympa et n'implique même pas d'échanges de rayons atomiques entre personnages flottant dans les airs. Le générique n'est pas chanté par Ariane. Des choses comme ça.


Dragonball 10Les kaméhaméhas ne sont probablement pas de la bonne couleur, c'est trop
infidèle à la série, je comprends que les fans aient trouvé que c'était le pire film de l'univers.


En définitive, c'est un film qui a plus de chances de toucher les jeunes enfants et les nanarophiles. Les premiers parce que c'est pas trop compliqué à suivre, que c'est flashy, et qu'à défaut de qualité, il y a de la quantité au niveau action. Les seconds parce que c'est vraiment très très con, que ce déferlement d'images factices et bariolées ajoute une touche de mauvais goût qui pimente tout à fait comme il faut ce cocktail de portnawak,  parce que même si le contenu nanaresque n'est pas assez dense et jamais vraiment à se tordre de rire, c'est assez court pour ne pas laisser l'ennui s'installer pour de bon. Je serais moins indulgent ça avait été l'un de ces films dont le réalisateur semble penser qu'il vaut mieux que le sujet qu'il a accepté de traiter en échange d'un confortable salaire, et qui du coup, tente laborieusement de jouer la carte du second degré permanent tout en n'étant finalement pas drôle. Mais ici non, on peut rire plus spontanément parce que justement ce n'est pas quelque chose que le film essaie de vous imposer à grands coups de clins d'oeil, c'est joué sérieusement.


Dragonball 06Par exemple, quand la meuf sort de sa poche un quad auto-dépliant, c'est montré
comme si c'était super cool et pas comme si c'était complètement con.


J'insiste quand même sur le fait que ça n'est ni un bon film, ni du nanar de très gros calibre, donc avant de dépenser vos 5 € dedans, sachez vraiment que ça n'est à envisager que comme une petite bêtise inoffensive pour gosses susceptible d'amuser un adulte amateur de série Z sans pour autant rejoindre les plus belles perles de sa collection de films cons. Si ça vous suffit, vous pouvez acheter Dragonball Evolution, par rapport au navet irregardable qu'on pouvait craindre c'est plutôt une agréable surprise.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Snowman 02/08/2010 23:59



Pour anecdote, Chow Yun-Fat a refusé Red Cliff pour faire Dragon Ball Evolution...



Toxic 03/08/2010 00:21



Ha ha ha le con !



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur