Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 12:22

Dylan DogAllez, même si le festival d'Angoulême commence à être vraiment loin derrière nous, je continue. Et après l'interlude manga, passons aux fumetti. Ou "comics best-seller" si l'on en croit la jaquette, qui préférerait que le film t'évoque Batman ou Marvel que Danger : Diabolik. Bon, je vais pas te mentir : la BD, je l'ai jamais lue, j'ai dû chercher sur internet pour voir un peu de quoi il retournait, c'est comme ça que je peux t'annoncer fièrement qu'à l'origine ça se passe à Londres et que le faire-valoir du héros est un sosie de Groucho Marx, mais que pour le film, ils ont déplacé l'action à la Nouvelle Orléans parce que depuis Katrina la ville se renfloue en accueillant tout ce qu'elle peut de tournages à petit budget, et ils ont remplacé le comparse parce que pour avoir un acteur déguisé en Groucho dans un film, il faut payer des droits apparemment. Je ne sais même pas si le fric va à sa famille ou si ce sont la Warner et Universal qui ont décidé que le look caractéristique de l'homme au cigare leur appartenait... Ou bien, si ça se trouve le coup des droits c'est bidon, c'est juste que le producteur n'osait pas avouer qu'il trouvait ça crétin d'avoir Groucho Marx comme personnage... Va savoir.

La toile de fond de Dylan Dog est similaire à celles de films comme Blade ou Underworld : nous sommes dans un monde où les créatures surnaturelles sont une réalité, et coexistent plus ou moins pacifiquement avec les humains en cachant leur vraie nature. Comme tu n'es pas né de la dernière pluie tu te doutes bien que l'histoire va être centrée autour des plans diaboliques d'un vampire ou d'un loup-garou qui aura décidé qu'il y en a marre de vivre dans l'ombre et qu'il est temps d'éradiquer les autres monstres et d'asservir les humains en se servant d'un quelconque bidule magique ou en accomplissant une prophétie ou les deux à la fois. Brandon Routh, éphémère Superman abonné aux adaptations de BDs puisqu'il a rejoint la série Arrow, joue le rôle-titre, celui d'un détective privé spécialisé dans le paranormal, et dont le rôle est justement de maintenir la paix entre les différentes factions. Mais au début de l'intrigue, il a abandonné cette fonction, et vivote d'enquêtes banales sur des infidélités conjugales. Il refuse son aide à une jeune femme dont le père a été tué par un loup-garou mais, lorsque la bête s'en prend à son propre adjoint, Dylan Dog sort de sa retraite pour tirer l'affaire au clair.


Dylan Dog 01

Brandon Routh est un acteur plus cool, drôle et charismatique que ne le laissait supposer Superman Returns,
et sa prestation ici est l'un des points forts de
Dylan Dog.

 

Ca démarre avec une scène montrant le sang froid et l'humour du héros face à l'adversité, des caractéristiques qui ne seront plus trop mises en avant par la suite. Ca enchaîne avec l'ambition de son adjoint de devenir lui-même détective à part entière, qui passera à la trappe avant de refaire surface à la fin. Après on rencontre des personnages joués par Taye Diggs, Peter Stormare et le catcheur Kurt Angle, et chacun n'a que quelques minutes d'existence avant de laisser sa place à autre chose. Par exemple, de brefs aperçus des coulisses du monde des vampires, des loups-garous et des zombies, vite vus, vite oubliés. Ou un gros monstre éliminé au bout de deux scènes. Et le pire c'est qu'on se retrouve régulièrement avec deux impressions contradictoires : à la fois, que le nouvel élément est potentiellement intéressant et que c'est dommage de l'avoir simplement effleuré comme ça, et à la fois qu'on est face à une idée de gag pas super drôle et inutilement étirée sur cinq minutes. C'est typique dans les scènes avec les zombies : la boutique de pièces détachées, le restaurant, le groupe de parole façon Alcooliques Anonymes... Ca pourrait être goleri, mais ça ne tire pas beaucoup plus qu'un petit sourire.


Dylan Dog 03

Le film gâche quelques belles idées absurdes comme le "garagiste" à morts-vivants
avec des blagues plutôt crétines comme "oh regarde le zombie il renifle un pied !"
ou "oh regarde ils ont greffé un bras de Noir à un Blanc !"

 

Du coup, ça donne l'impression d'avoir été écrit pour être un pilote de série télé. Ca te montre plein de petits morceaux de choses différentes pour te donner envie de les voir se développer dans les prochains épisodes. Mais comme le résultat c'est un film qui n'aura jamais de suite, ça te laisse sur ta faim. Et avec quelques interrogations, comme "à quoi ça rime la scène où on apprend que le sang de vampire est consommé par les humains comme une drogue ?" ou "Si ce personnage qu'on croyait mort n'est pas vraiment mort, pourquoi on ne le revoit quand même plus ?" et on sent que les réponses devaient être de l'ordre de "t'inquiète pas, ce sera le sujet principal d'un autre épisode" et "on verra si l'acteur signe pour une suite ou pas". Cela étant dit, cette accumulation de saynètes a quand même ses avantages. Malgré les digressions un peu inutiles et les trucs qui tombent à plat, il n'y a pas vraiment de temps mort, ça progresse à un bon rythme. Ca inclut une bonne dose d'action mais le héros n'est pas simplement un type invincible qui flingue tout le monde, il a le temps de développer une certaine personnalité. Dommage qu'on ne puisse pas vraiment en dire autant de tout ce qu'il y a autour de lui : les vampires qui tiennent des boîtes de nuit, qui sont en guerre contre les loups-garous, c'est du vu et revu.


Dylan Dog 02

Même les maquillages ne sont pas très cinématographiques,
là encore ça rappelle plutôt une série télé comme
Buffy contre les vampires.

 

C'est n'est clairement pas une grande réussite, il y a un peu trop de comédie bas-du-front (oooh, les zombies mangent des trucs dégueus !), un peu trop de lieux communs, un peu trop d'éléments sous-exploités, les effets spéciaux font un peu bas-de-gamme. Et en même temps, ça a son charme, ça se laisse regarder, c'est jamais ennuyeux. C'est pas mon préféré de la sélection de ces jours-ci, qui reste largement  Le Fantôme du Bengale, mais disons qu'il est pas dans les pires non plus. Ca se trouve facilement pour moins de 5€ alors, pour un amateur de fantastique et/ou de détectives privés, ça peut valoir le coup.

 

 

--------------------------------------------------------------

Dylan Dog (Dylan Dog: Dead of Night, 2011), réalisé par Kevin Munroe ( TMNT - Les Tortues Ninja ) sur un scénario de Thomas Dean Donnelly & Joshua Oppenheimer (Conan). Avec Brandon Routh (Superman Returns), Anita Briem (Voyage au centre de la terre), Sam Huntington (Superman Returns), Taye Diggs (Equilibrium), Peter Stormare (The Big Lebowski), Kurt Angle (Warrior).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jakbonhom 06/03/2015 08:17


Tiens, je suis passé à côté de celui-là. A ma décharge, la jacquette donne pas non plus super envie. Par contre, je redécouvre Superman dans les derniers épisodes de Arrow et je le trouve
vraiment bon. Il a un potentiel comique - dans le bon sens - que je soupçonnais pas vraiment. Je vais peut-être me laisser tenter finalement...

Toxic 06/03/2015 09:42



Brandon Routh il a le potentiel pour être un genre de Tom Cruise de la comédie oui. La scène avec lui c'est un des rares moments qui m'a fait sourire dans Zack et Miri tournent un porno,
encore que je ne sois plus tout à fait sûr que le plus drôle dans cette scène soit lui ou Justin Long (de Jeepers Creepers). Il est un peu sous-exploité comme acteur, c'est dommage. Bon,
après honnêtement Dylan Dog est pas indispensable, mais si tu l'as déjà vu dans les opération Blu Ray à 1€ je pense pas que tu regretteras ton argent.



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur