Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 09:13

HalloweenLa Maison des 1000 morts était raté mais pas inintéressant. The Devil's Rejects était presque réussi et montrait que le réalisateur Rob Zombie était capable de s'améliorer, de ne pas persévérer bêtement dans l'erreur sous prétexte que c'est son style à lui. Du coup je me disais que même si son troisième long métrage n'était qu'un bête remake, il y avait une petite chance pour qu'il parvienne à élever la chose au-dessus de ce que font les incapables qui travaillent pour Platinum Dunes, la boîte de Michael Bay.

Je dois dire que, parmi les grands classiques de l'horreur, Halloween est celui qui m'a toujours le moins intéressé. Mais bon, c'est sûrement une bonne chose parce que ça m'a évité d'avoir constamment à penser que l'original était vachement mieux, puisque je n'en avais que de très vagues et lointains souvenirs quand j'ai regardé cette remise à zéro. Juste qu'il y avait un type muet en masque blanc et combinaison qui poignardait les gens sans relâche et sans raison apparente. Le projet de ce remake est d'ailleurs justement de donner une raison à tout ça. Raconter les origines du personnage pour nous expliquer que non, ça n'est pas un petit garçon qui s'est retrouvé comme possédé par le mal à l'état pur, juste un être humain normal dont les crimes ont un traumatisme de jeunesse pour origine. J'avoue que cette tendance "humanisons le monstre, dans le fond n'est-il pas qu'un pauvre petit garçon incompris ?" qu'on retrouve dans des merdouilles comme Beowulf et Grendel me paraît être une sacrée mauvaise idée à la base, mais bon. Au moins, l'ambition n'était pas simplement de reproduire, avec une esthétique moderne, quelque chose qui existait déjà, comme ça a été le cas pour Massacre à la tronçonneuse et Vendredi 13, mais de tenter une nouvelle approche. Alors même si c'est une approche idiote, je suppose que ça vaut mieux que rien.

Halloween 07

Evidemment, qui dit horreur moderne dit que tout doit être cracra et abimé
pour faire plus chic et branché, et le masque blanc n'échappe pas à la règle.


Cet Halloween-là s'ouvre donc sur l'enfance de Michael Myers dans l'une de ces familles "white trash" de cauchemar comme vous en avez déjà vues dans ouatmille films. Papa n'est plus là, Maman est strip-teaseuse, Beau-Papa est un alcoolo lubrique et fainéant, Soeurette est une grosse traînée et au milieu de tout ça, le fiston est un pauvre souffre-douleur qui se fait chier sur la tête par tout le monde aussi bien à la maison qu'à l'école. J'ai beau imaginer, je vois pas comment ça aurait pu faire plus cliché que ça. Je sais pas s'il y a une école de cinéma qui dispense depuis des années un cours sur le thème "Dépeindre les pauvres à l'écran" mais en tout cas, il faut qu'il prenne sa retraite maintenant, parce qu'on commence à l'avoir beaucoup vue, cette famille-type, et qu'elle ressemble un peu trop à une grosse caricature pour être tout à fait plausible.

Halloween 01Tous les psys vous le diront, derrière chaque serial killer, il y a un William Forsythe
qui glande, boit et rêve de se taper la fille adolescente de sa copine danseuse seins nus.

Enfin bref. Petit, Michael Myers est malheureux. Au lieu de faire comme Haley Joel Osment dans Un Monde meilleur, qui a exactement la même enfance mais décide qu'il va faire le bien autour de lui, Michael tue des animaux, puis un camarade de classe. Et puis le soir d'Halloween, comme sa soeur préfère rester à la maison se faire tringler plutôt que de l'emmener faire la tournée du quartier pour réclamer des bonbecs, il décide de poignarder tout le monde. Ce qui lui vaut un séjour prolongé à l'asile psychiatrique où le docteur Loomis, ici joué par Malcolm McDowell, tente de le comprendre et le soigner, mais sans succès, alors Michael tue du personnel médical et s'évade et il retourne dans sa ville natale parce que sa petite soeur qu'il adorait parce qu'elle n'était qu'un bébé innocent quand il a tué les autres y habite toujours et il tue encore d'autres gens et le Dr Loomis le traque et on ne sait pas trop s'il veut tuer sa soeur ou être pote avec elle ou quoi et à la fin il meurt, ou bien est-ce que non ? Je veux pas vous niquer le suspense mais bon, il y a eu un Halloween II l'année dernière et il était sur l'affiche.

Halloween 05C'est l'ex-catcheur Tyler Mane qui incarne le tueur au masque de William Shatner, et
un vieux fan de la WWE pensera immanquablement à des personnages comme le Kane original ou Mankind
en le voyant évoluer au sanatorium avec sa dégaine imposante, son maque et ses cheveux longs.


Je peux comprendre ce qui séduit les scénaristes et réalisateurs dans le fait de faire toutes ces "redémarrages" de séries connues. D'un coup, un personnage mondialement connu, une icône de l'horreur est à vous. C'est vous qui choisissez pourquoi elle existe et pourquoi elle fait ce qu'elle fait. Vous effacez des décennies d'histoire avec ce que vous voulez. Wes Craven ou John Carpenter peuvent aller se faire enculer, leurs créations deviennent vos marionnettes. Vous pouvez ainsi imposer des choix audacieux et lourds de sens : Jason a un masque de hockey parce qu'il en ramasse un par terre, Freddy a un pull rayé parce que c'est ce qu'il portait le jour où il est mort. Des trucs de ouf comme ça. Rob Zombie, donc, décide que Michael Myers est grosso modo une version simili-réaliste de Jason Voorhees : c'est un gros colosse de quasiment 2m10, qui tue des jeunes qui baisent parce que quand il était petit il a souffert du fait que la personne chargée de s'occuper de lui l'ait négligé pour niquer. Et il a beau consacrer la moitié du film à expliquer ça, ça n'est pas franchement très intéressant ni convaincant. Avoir grandi dans une famille difficile, c'est un peu léger (pour ne pas dire complètement con) comme révélation sur ce qui change un petit garçon en impitoyable machine à tuer.

Halloween 02La première apparition du célèbre masque se révèle tout aussi inintéressante que celle
du masque de Jason dans le
Vendredi 13 de Marcus Nispel.


C'est bien là le gros boulet que se traîne le film en fait. Il essaie de faire intelligent et réaliste mais se montre finalement aussi simpliste et incohérent que n'importe quel mauvais film d'horreur. Cet Halloween veut le beurre et l'argent du beurre, il veut qu'on le trouve intelligent parce qu'il prétend explorer la psychologie de son monstre, et à côté de ça on est censé excuser des trucs complètement crétins parce que "bah c'est un film d'horreur, faut pas trop réfléchir". Genre la famille Myers est une affreuse bande de loqueteux vivotant sur des pourboires de strip teaseuse, et ils habitent une ville qui apparaît clairement comme le "suburbia" ricain typique pour petits bourgeois. Enfant, Michael tue un camarade de classe dont la disparition ne suscite apparemment aucun émoi puisque le soir d'Halloween, les gosses se baladent en ville comme si de rien n'était. Adulte, il n'a pas vu sa soeur depuis qu'elle était bébé, elle est devenue ado et a changé de nom mais il la retrouve et la reconnaît immédiatement.

Halloween 10Les rares fois où le film a une idée vaguement intéressante, comme le fait que le Dr Loomis
ait délaissé la thérapie de Michael Myers pour devenir célèbre en publiant un livre sur son cas,
il évite soigneusement de l'exploiter ou la piétine carrément.


Pour ne rien arranger, rien de ce qui pouvait faire le charme des précédentes réalisations de Rob Zombie ne se retrouve là-dedans. On est vraiment dans du film d'horreur fade et plan-plan, qui ne surprend jamais, si ce n'est par la quantité d'acteurs de The Devil's Rejects que le réalisateur a réussi à recaser ici. Y compris sa chère petite femme, dont le talent d'actrice ne dépasse pourtant toujours pas celui d'une ex-starlette porno reconvertie. C'est pas pour être méchant mais y a des catcheurs qui jouent mieux que ça, et s'il y a bien un élément de ses premiers films qu'il aurait mieux fait de ne pas importer ici, c'est Sheri Moon Zombie.

Halloween 08Robert Englund n'était sans doute pas disponible alors à la place c'est Brad "Chucky" Dourif
qui vient rejoindre les Danny Trejo, les Ken Foree, les Udo Kier dans ce all-star game du cinéma de genre.


Le film est trop long, et patauge du début à la fin dans les lieux communs. Entre la première partie et sa psychologie de bazar et la 2ème où s'enchaînent les meurtres de figurants n'ayant même pas eu le temps de prononcer cinq répliques avant de se faire poignarder, il n'y a vraiment pas grand chose à sauver. Allez, pour être gentil je dirai que le gamin qui joue le jeune Michael s'en tire honorablement, c'est pas le genre d'enfant acteur qu'on a envie de baffer. Et que le disque de bonus propose une fin alternative plus intéressante et originale que celle qui est incluse dans le film. Et que le DVD fait actuellement partie d'une opération "3 pour 15€", ce qui fait qu'il se retrouve pas cher. Mais ce ne sont en aucun cas des raisons suffisantes pour l'acheter. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lima 08/07/2011 14:32



et tu a tout a fait raison de parler de ses films là car c'est ce qui rend ton site intéressant! je suis tombé sur ton site hier pendant que je cherchais une chronique de zombie king and the
legion of doom; et ça m'as fait particulierement plaisir de lire ton avis sur ce film.


Mais j'ai vu la majorité des films que tu chroniques, et je te trouve QUAND MEME assez dur .Ca n'empeche pas à tes chroniques d'être interessantes


Si tu pouvais faire une chronique sur Maximum Overdrive et Killer Cop, ça serait fantastique.merci



Toxic 08/07/2011 16:05



Je suis le premier que ça rend triste quand je n'aime pas un film que j'espérais chouette...

Pour Maximum Overdrive (que j'ai pas revu depuis une bonne quinzaine d'années) et Killer Cop (que j'ai jamais vu), le problème c'est qu'on les trouve plus trop en boutiques,
faut commander sur le net, et sur le net ça m'énerve de commander sur des sites où les frais de port coûtent 3 fois le prix du DVD lui-même, genre Priceminister, 90 centimes le film, quasiment 3€
de fdp. Je sais bien qu'au final ça met le film à 4€ donc pas cher, mais c'est psychologique.

Par contre j'ai les 3 Maniac Cop et Psycho Cop dans ma file d'attente... Mais rien avec des camions tueurs.



lima 08/07/2011 01:16



jte trouve assez dur avec les films que tu chroniques, j'ai une question: as tu deja aimé un film?



Toxic 08/07/2011 02:48



Drôle de question... Y a ici des critiques positives, et même parmi les critiques pas super élogieuses y en a quand même pas mal qui sont au moins un peu nuancées/indulgentes. Je suis même pas
sûr que les chroniques entièrement négatives soient en majorité ici. J'ai même dit un peu de bien de films violemment détestés par la critique comme Jonah Hex...
Alors après, si mes quelques critiques 100% négatives concernent des films que t'as bien aimés, évidemment ça tombe mal, et je suppose que c'est ce qui t'a donné une mauvaise impression sur ce
blog, mais vraiment mon but ici c'est pas de casser tous les films parce que j'aime pas le cinéma, je donne mes impressions sur ce que j'aime et ce que j'aime pas parmi ce que je trouve à pas
cher, c'est tout.
Ce qu'il faut garder à l'esprit c'est que même si ça m'arrive de parler de films connus, j'essaie d'éviter de chroniquer les films que tout le monde a déjà vus. Oui c'est sûr je pourrais écrire
sur Les Aventuriers de l'Arche perdue, RoboCop, La Vie de Brian, Iron Man ou Casablanca, ça ferait des critiques positives mais en même temps tout le
monde s'en fout, d'une critique supplémentaire en bien ou en mal sur Les Aventuriers de l'Arche perdue, RoboCop, La Vie de Brian, Iron Man ou
Casablanca, donc à la place je parle en priorité de trucs un peu plus obscurs. Et au final c'est surtout ça qui amène des visites ici en plus. Mes critiques de Twilight par
exemple tout le monde s'en fout, par contre pour Kickboxing Angels ou la prequel de Shérif fais-moi peur là y a du monde, Donc je vais continuer à parler de machins dans ce
genre c'est logique.



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur