Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 07:13

Hostel Chapitre IIIFaire des suites aux films d'Eli Roth sans Eli Roth, si on se base sur l'ignoble Cabin Fever 2, ça n'a pas l'air d'une bonne idée. Direct-to-video signé par un réalisateur de seconde zone, ce troisième Hostel n'est a priori pas plus alléchant, mais j'étais curieux de le voir quand même. Et je ne regrette pas.

Les personnages sont tous nouveaux et on quitte l'Europe de l'est lugubre des deux premiers films pour le monde clinquant de Las Vegas, mais c'est toujours une histoire de bourges en quête de débauche qui se retrouvent pris au piège du monstrueux "Club des Chasseurs d'Elite", des millionnaires sadiques qui payent pour le plaisir de les torturer et tuer. On y retrouve les éléments habituels, un grand bâtiment isolé, des jolies filles qui servent d'appâts (les physionomistes reconnaîtront Zulay Henao de Fighting), les employés du Club qui font leur boulot avec un détachement complet (il y en a même un qui regarde Black Dynamite sur son temps de travail) tout en sachant pertinemment à quelles activités se livrent leurs patrons, les mutilations horribles... Au passage, j'ai l'impression que le film s'adresse surtout aux gens qui ont déjà vu les précédents, parce que tout ça est amené un peu, disons, "sèchement", comme si on supposait que le public était déjà familier avec le Club. Non pas que ce soit très grave, ni que les premiers chapitres expliquaient tout en détails, mais celui-ci manque peut-être un peu d'exposition pour les gens qui découvrent Hostel.


Hostel III 03Comme d'habitude, les personnages principaux se révèlent vite antipathiques.

Mais c'est aussi parce qu'il fait des clins d'oeil aux fans sans pour autant se contenter de leur servir du réchauffé que ce troisième volet est réussi. Ainsi, la scène d'introduction laisse croire qu'on est en terrain connu, puis se conclut sur un coup de théâtre. Et ça continue par la suite, l'intrigue nous emmène dans des situations qui sentent le déjà-vu, mais biffurque brusquement vers quelque chose d'inattendu. Les surprises ne sont pas toutes révolutionnaires ni totalement imprévisibles, mais c'est déjà appréciable d'avoir essayé de sortir des sentiers battus tout en restant dans l'esprit de la série. Le film enrichit aussi un peu l'univers du Club, avec des meurtres qui ont cette fois lieu devant des spectateurs, qui peuvent parier sur les réactions des victimes (soudoyer ou menacer le bourreau, invoquer "j'ai une femme et des gosses" en espérant obtenir grâce...) ou les ustensiles que choisiront les tortionnaires. Une petite touche d'humour noir que ne renierait sans doute pas Eli Roth.


Hostel III 02Le cadre de la "capitale du vice" se révèle bien adapté aux thèmes
du fric qui peut absolument tout acheter
et de l'immoralité des immensément riches.

 

L'histoire est celle d'un petit groupe de trentenaires aisés en virée à Vegas en cachette de leurs moitiés pour l'enterrement de vie de garçon de l'un d'eux. L'un des amis est capturé par le fameux Club des Chasseurs d'Elite, pour être mis à mort, les autres se mettent à sa recherche sans se douter une seconde de son sort atroce, et se retrouvent à leur tour aux mains du Club. J'en dis pas plus pour pas dévoiler les rebondissements que j'évoquais plus haut. Avec le changement de décor par rapport aux premiers chapitres, on perd le côté "les pays pauvres se vengent des gros cons de touristes", mais au moins on garde l'idée d'un endroit suffisamment louche et sans foi ni loi pour que ses lieux de divertissement puissent être utilisés comme façade d'une organisation comme le Club et faire disparaître des gens en toute impunité.


Hostel III 01

Visuellement c'est plus cheap et moins sanglant que les Hostel d'Eli Roth,
mais dans l'esprit on en reste assez proche.

 

Ca ne vaut pas les originaux, mais pour un téléfilm au budget relativement modeste et pour un troisième épisode de série d'horreur, c'est tout à fait honorable. On pouvait craindre une bête exploitation de filon voire une bonne grosse arnaque, et on se retrouve face à une petit film bien foutu, qui ne restera sans doute pas dans les annales certes, mais qui ne fait pas honte à la saga. Ca n'est pas exempt de défauts (casting un peu terne, effets numériques ratés...) mais on est quand même dans le dessus du panier du DTV. Si vous n'avez pas aimé Hostel I & II il y a peu de chances que celui-ci vous plaise plus, et certains fans trouveront peut-être que celui-ci est un peu trop "sage" dans ses moments gore (malgré quelques passages bien affreux comme un arrachage de visage), mais dans l'ensemble ça vaut le coup d'oeil. Le film est proposé ces temps-ci en offre "4 pour 20€", c'est l'occasion d'en profiter.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur