Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 07:28

InfestedHistoire de ne pas visionner que des histoires de psychopathes dangereux ou de monstres démoniaques pour ce mois de chroniques 100% films d'horreur, j'avais décidé de retourner voir un peu du côté des animaux tueurs, même si ma dernière expérience en la matière n'avait pas été super probante. Infested est le genre de film qu'on découvre en solderie à prix dérisoire en se disant "j'en ai jamais entendu parler et pour que ça ait fini là, à ce prix-là, ça doit être de la grosse daube", et qu'on n'achète jamais à moins d'avoir un blog spécialisé dans ce genre de choses, parce que c'est la crise et qu'un euro de perdu, ben, c'est toujours un euro de perdu. Moi, donc, ça tombe bien, j'ai une excuse pour expérimenter les trucs comme ça.

Infested réunit, à l'occasion d'un enterrement, un groupe d'anciens amis qui ne s'étaient plus revus depuis quinze ans et frisent maintenant la quarantaine. On sent vite qu'ils s'étaient tous suffisamment éloignés les uns des autres pour ne pas être trop bouleversés par la disparition de leur pote, mais qu'ils sont quand même contents de se revoir pour essayer de coucher avec les membres du groupe qu'ils n'avaient pas réussi à se faire du temps de leur jeunesse. La plupart des filles bavent sur celui qui est devenu une vedette de la télé, le célibataire beauf aimerait se taper l'allumeuse de service... Malgré la tension sexuelle, l'ambiance est raisonnablement bon enfant, jusqu'au moment où la petite bande découvre avec horreur que les mouches qui les agacent depuis le début du séjour, réunies en essaim, sont de terribles prédateurs capables de contrôler le corps des victimes qu'elles infestent. Commence alors une lutte sauvage entre les survivants et leurs copains "zombifiés" par les mouches tueuses.


Infested 03

Pas de vedettes au casting mais quelques visages familiers, comme
le parrain grabataire de la série
Breaking Bad ici en prêtre un peu excentrique.


L'intrigue peut paraître un peu débile, mais figurez-vous qu'Infested a été écrit et réalisé par un scénariste nommé aux Oscars pour son adaptation de A History of Violence pour Cronenberg. Pour être honnête, il n'a jamais rien fait de super notable à part ça, mais quand même, c'est pas le genre de chose qu'on s'attend à voir sur le CV de l'auteur d'un direct-to-video à tout petit budget sur de méchants insectes mangeurs de cerveaux. En fait, on sent clairement que le film ne se prend pas vraiment au sérieux même s'il s'en donne l'air, ce qui donne souvent des résultats plus intéressants que les parodies et autres "nanars volontaires". On pourrait dire que c'est en quelque sorte de l' "horreur expérimentale" : prenons une comédie dramatique sur des bourgeois flippés à l'approche de leur quarante ans et à mi-chemin, transformons tout ça en La Nuit des Morts-Vivants mais avec des mouches, comme ça, pour goleri. Et à vrai dire je ne pense pas que le résultat sera du goût de tout le monde, mais j'ai trouvé ça plutôt sympathique et original.


Infested 02

Infested montre pourquoi il vaut mieux que les héros de films d'horreur meurent jeunes :
parce que sinon, ils deviennent de vieux bourgeois pédants, aigris et mesquins.

 

Pour une fois, les personnages sont un peu plus épais que "le gros con farceur", "le gros con obsédé", "le mec sympa qui mourra en dernier", "la pute", "la coincée" et "la jolie fille sympa qui s'en sort à la fin". On reste un peu sur ce genre de stéréotypes certes, mais en moins basique, mieux écrit. Déceler les regrets, les déceptions, les rivalités, les jalousies entre les uns et les autres rend toute la mise en place plus intéressante que dans la moyenne des films qui démarrent par "une bande de copains va mourir dans une baraque au milieu de nulle part". Alors après c'est vrai qu'une fois que les bébêtes attaquent ça passe au second plan, mais en attendant, ça change agréablement, et puis au moins on se soucie un peu plus du sort des personnages quand on a l'impression que ce sont de vraies gens, pas qu'une liste de futures victimes.


Infested 04

Zach Galligan, le héros des deux Gremlins, ne donne pas beaucoup de "star power" au film,
mais les acteurs sont quand même tous plutôt bons.


Alors maintenant il faut dire ce qui est, pour la partie "horreur" c'est un peu plus convenu, voire assez couillon, notamment du fait que les effets spéciaux sont honteusement mauvais. Les mouches sont risibles et même le faux sang est foireux. Comme ça date du début des années 2000, le fait qu'un seul des personnages ait un portable et qu'il capte pas est encore un ressort dramatique à peu près acceptable, mais quand on voit trois survivants armés tenter une sortie dans le jardin et se comporter comme s'ils étaient submergés par un nombre égal d'adversaires, on n'y croit pas trop. Malgré  ça, il y a quand même quelques vrais moments de tension mine de rien, mais c'est pas trop un film à regarder pour se filer les chocottes. Comme je disais tout à l'heure, c'est pas à proprement parler une parodie mais y a un petit côté gag à tout ça. C'est plus à voir pour l'aspect insolite qu'autre chose, et sans être mauvais c'est pas franchement un super film non plus.


Infested 01

Voir les mouches en action fait plus de peine que de peur.

 

Malgré ça, allez soyons fou, j'ai quand même envie de vous le conseiller pour votre soirée films d'horreur. C'est rafraîchissant de voir que même un type à qui on a donné une misère pour tourner une histoire d'insectes avec en vedettes un acteur dont la carrière est dans l'impasse depuis plus de dix ans et une ancienne cascadeuse de Power Rangers s'est quand même donné la peine d'écrire quelque chose qui sorte des sentiers battus et effleure des thèmes inhabituels dans le genre comme la crise de la quarantaine, le côté obscur des vieilles amitiés ou le renoncement aux idéaux de jeunesse. Je dis pas que ça fait réfléchir sur tout ça hein mais ça change d'un Vendredi 13 ou d'un Syfy Original. Au prix où j'ai payé ça (un euro !), je regrette vraiment pas, je me suis pas ennuyé, j'ai ri quelques fois, j'ai passé 1h20 devant quelque chose de certes pas génial mais au moins pas banal.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur