Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 09:19

KillshotC'est rarement bon signe quand un film est privé de sortie ciné pour passer directement en DVD, et que le distributeur se raccroche à "par les producteurs de..." pour le vendre. Comme c'était pas cher, qu'il y a pas mal d'acteurs intéressants dedans (Mickey Rourke, Diane Lane, Thomas Jane, Rosario Dawson, Joseph Gordon-Levitt) et que c'est une adaptation d'Elmore Leonard, j'ai acheté quand même par curiosité. Des fois, ça paye.

L'ex-idole des minettes à gueule ravagée joue Blackbird, un tueur à gages amérindien qui, après un coup foireux, décide de raccrocher. Comme c'est un film, ça veut dire qu'il va se laisser convaincre d'accepter un dernier gros coup avant de se mettre au vert, et que les choses vont moins bien se passer que prévu. Son employeur refuse de le payer et met sa tête à prix. En rade de fric alors qu'il voulait s'acheter une maison et se ranger, Blackbird s'associe avec Richie, un jeune braqueur à moitié con, pour racketter un agent immobilier, mais l'affaire tourne mal une fois de plus. Et cette fois, il y a deux témoins oculaires, quelque chose que Blackbird ne laisse jamais derrière lui. Blackbird et Richie vont donc traquer le couple Colson, que le FBI a placé sous protection, pour les abattre.

J'avoue n'avoir pas lu D'un coup, d'un seul, je ne sais pas à quel point l'intrigue est fidèle au roman, et l'ambiance très noire n'est clairement pas celle des bouquins les plus légers d'Elmore Leonard comme Zigzag Movie ou Plus gros que le ventre, mais on retrouve quand même sa patte dans Killshot (bien qu'il n'ait pas participé au film, le scénario étant signé du seul Hossein Amini, l'auteur de Drive). Une histoire de gens ordinaires contraints de tenir tête à des criminels endurcis, de plans qui ont l'air inratables mais qui foirent, avec l'accent mis sur les personnages et leurs relations plutôt que sur une intrigue policière tortueuse, et une représentation du monde de la pègre qui semble plus plausible que dans les polars à prétention "tarantinesque"... L'archétype de l'assassin méthodique et implacable, par exemple, on connaît, mais ici l'approche du personnage est plus originale qu'à l'accoutumée, ça n'est ni un fou furieux qui fait ça parce que ça l'amuse, ni un type qui au fond a un coeur d'or et ne tue que des méchants, ni un dandy qui s'enorgueillit d'être le meilleur dans son domaine et utilise son fric pour mener la grande vie.


Killshot 01Dans l'ensemble ça n'est pas super rigolo mais on a droit à quelques bons moments d'humour noir,
comme lorsque Richie saccage le bureau de l'agent immobilier pour le convaincre de payer.


Du coup, c'est vrai que certains pourront trouver ça trop terre-à-terre. Avec à peine 43% de critiques favorables d'après RottenTomatoes.com, c'est clairement un film qui a du mal à séduire le public. Si vous espérez des fusillades épiques (surtout que la jaquette en fait des tonnes pour donner l'impression que c'est un film d'action), des gangsters trop cool qui préparent le casse du siècle ou un tueur de classe internationale qui se retrouve impliqué dans un complot planétaire et doit sauver le monde, vous serez forcément déçu. C'est une histoire de petite envergure, un peu comme The Redemption, avec des petites frappes qui montent des petites combines. Et le ton est noir, mais sans pour autant verser dans la grosse tragédie comme le font certains cinéastes qui tiennent à ce que tu saches que ça n'est pas vraiment une bête histoire policière, c'est du drame sérieux, qui philosophe sur la vie qui est une misérable pute et sur l'impossibilité d'expier nos péchés. Killshot n'est pas super joyeux parce que ses héros n'ont pas de bol et font des conneries, mais on est plus proche des frères Coen que de James Gray.


Killshot 02Blackbird n'est pas un criminel machiavellique à la Keyser Söze, mais se révèle
suffisamment rusé pour piéger son monde, comme lorsqu'il amène
les Colson à quitter le programme de protection des témoins et rentrer chez eux.


Pour ma part je trouve tout ça plutôt rafraîchissant. Entendons-nous bien j'adore les films d'action hein et je ne déteste pas tout dans le cinéma hollywoodien de ces dix dernières années, mais disons que pour une fois ça fait du bien de voir un film en ayant l'impression qu'il a été écrit et réalisé pour des adultes même si les protagonistes ont des fusils. D'ailleurs les personnages principaux ont tous passé la quarantaine (si l'on excepte Richie, qui n'a pas vraiment le beau rôle) et ont des préoccupations en adéquation avec leur âge. Le couple est en pleine séparation après des années d'usure, le mari essaie de recoller les morceaux mais il est quand même capable d'accepter la situation comme une grande personne. Il est vexé d'être relégué à des postes de "vieux" sur les chantiers où il bosse. Blackbird voudrait prendre sa retraite, renouer avec ses racines. Faute de pouvoir raccrocher il aimerait bien retrouver un semblant de famille et d'humanité. Son ancien patron a des velléités de vengeance mais est assez raisonnable pour savoir que ce bizness laisse peu de place au sentimentalisme et que le plus important reste de faire tourner les affaires et d'éviter la prison. Je n'irai pas jusqu'à dire que tout ça en fait des personnages complexes mais disons qu'ils ont un peu plus d'épaisseur que dans The Tournament ou The Code.


Killshot 03Le charme du film se trouve surtout dans ses moments intimes qui sonnent juste,
comme lorsque la copine de Richie essaie nerveusement de faire comme si de rien n'était
alors que
la situation à la maison semble sur le point d'exploser.


Rassurez-vous c'est quand même un thriller à suspense bien ficelé, pas un téléfilm français. Y a un petit côté Breaking Bad, même. Je ne voudrais pas en faire trop et vous le vendre comme un grand film ou un petit bijou méconnu, il manque un je-ne-sais-quoi qui le rendrait plus passionnant ou mémorable. C'est une bonne petite série B à voir pour ses acteurs et son ambiance mais forcément, si vous n'êtes pas spécialement fan de Mickey Rourke version gueule cassée ou si vous préférez les polars un peu plus remuants, vous avez peu de chances d'être séduit. Et ceux qui espéraient que le réalisateur John Madden refasse quelque chose dans la même veine de son plus gros succès, Shakespeare in Love, n'en parlons même pas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Superjé 19/11/2013 14:49


Rien qu'au nom déjà :)

Toxic 19/11/2013 19:47



Cela dit, ça avait eu plein d'Oscars à sa sortie.



Superjé 18/11/2013 21:54


Tiens d'ailleurs, vu que t'y fait référence, tu l'as vu Shakespeare in love ? C'est bien ?

Toxic 19/11/2013 11:28



Pas vu non, mais je pense pas trop me tromper en disant que ça doit pas beaucoup ressembler à Killshot



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur