Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 08:35

Krunk OutAprès tous ces meurtres, ces tortures, ces monstres et ce sang, il est temps de revenir à des choses plus légères. Quoique le mot est peut-être mal choisi pour qualifier cette comédie produite par WWE Studios avec le colossal catcheur Paul Wight, dit "Big Show", en vedette. Krunk Out est du genre qu'on proposait aux gros costauds il y a 20 ans quand ils étaient censés faire rire au lieu de jouer les héros : une histoire de nigaud au grand coeur (d'ailleurs, le titre français enregistré sur IMDB est Un catcheur au grand coeur, même si je ne l'ai jamais vu sous ce nom-là en DVD), ami des enfants, qui va se retrouver dans une série de situations humiliantes avant de prouver que malgré toute cette dévirilisation il reste une vraie brute qui peut tout défoncer. Stallone, Schwarzenegger, Hulk Hogan, ils sont tous passés par-là pour casser leur image ou ramasser un peu le pognon d'un public habituellement trop jeune pour aller voir leurs films. Big Show, lui, n'a même pas eu droit à quelques film d'action avant de se retrouver à jouer les demeurés dans une comédie crétine et ringarde qui n'a pas vraiment été un tremplin très efficace pour sa carrière au cinéma, restée au point mort depuis.

Le scénario tente de surfer sur des sujets à la mode, les MMA, les anonymes qui deviennent des stars grâce à YouTube, mais trahit d'entrée de jeu le fait que ses auteurs sont bloqués dans le passé, puisqu'il démarre par une situation qui n'existe que dans les téléfilms du temps jadis (et Les Blues Brothers) : la menace de fermeture d'un orphelinat désargenté. Y a comme ça des éléments du monde réel que certains auteurs ont du mal à assimiler, comme l'existence des téléphones portables dans le milieu du cinéma d'horreur, ou la disparition des orphelinats. Bref, Big Show joue Walter Krunk, grand couillon de 2m15 qui n'a toujours pas quitté l'orphelinat de son enfance malgré ses 35 ans et accumule les maladresses. Sa dernière catastrophe en date nécessite des milliers de dollars de réparations que la patronne des lieux, Soeur Francesca, n'a pas les moyens de payer. Le hasard (enfin, comme c'est un orphelinat religieux, on est censé comprendre que c'est une intervention divine) met Walter sur la route d'un agent sportif criblé de dettes en quête d'un combattant à présenter en championnat pour se refaire. Impressionné par le gabarit de Walter, il convainc Soeur Francesca de le laisser l'emmener sur les routes pour lui apprendre la baston et lui faire remporter de quoi rénover l'orphelinat. Bien que non-violent et très réticent à ce projet, Walter  démarre alors une carrière de lutteur amateur, et se révèle vite inarrêtable grâce à son poids titanesque et sa force colossale. Mais un rival est bien décidé à l'empêcher d'arriver jusqu'au tournoi à la Nouvelle Orléans.


Krunk Out 03Le "message" du film n'est finalement pas très édifiant pour la jeunesse, puisque
Walter écrase toute compétition sans effort grâce à sa taille et sa puissance,
pas parce qu'il travaille dur pour devenir le meilleur.


C'est donc un genre de remake de Super Nacho où la lucha libre mexicaine serait remplacée par les mixed martial arts, mais rassurez-vous, les blagues pipi-caca sont toujours au rendez-vous. Comme la plupart des productions WWE, c'est bas-du-front, prévisible et bourré de clichés. L'ex-champion du monde de catch est plutôt sympathique dans son rôle de gentil géant débile léger et pétomane, il est à l'aise devant la caméra, il ne débite pas ses répliques comme un robot, mais faute de gags un peu plus drôles que "Walter pète", "Walter fait caca et ça sent mauvais" et "Walter se cogne partout et casse tout parce que c'est un géant de 200 kilos", il ne parvient pas vraiment à porter le film sur ses pourtant très larges épaules. L'intrigue n'est pas folichonne, elle a le mérite d'aller droit au but pour ne pas s'enliser, mais ça se fait au détriment du développement des personnages et de la vraisemblance des situations. Certes, c'est un film qui s'adresse avant tout aux enfants, il n'y a rien de très étonnant ou inacceptable au fait que ce soit un peu bébête, mais comme toutes les comédies familiales ça entend offrir un petit quelque chose aux adultes aussi et à ce niveau-là c'est un peu la dèche, les obstacles rencontrés sont toujours surmontés sans difficulté en deux minutes, l'amourette entre les accompagnateurs de Walter est trop forcée pour être intéressante, le tournoi final est assez plat...


Krunk Out 04Les blagues sur "ce gros bêta de Walter casse tout dans la baraque !"
ont presque l'air intello par rapport à celles sur les flatulences et la diarrhée.


Même la réalisation est parfois de qualité tout juste professionnelle alors que le metteur en scène a vingt ans de métier derrière lui ; ça sent le travail d'un type qui avait besoin de pognon mais se trouvait quand même trop bien pour s'investir pour de vrai dans un film WWE. Les quelques têtes connues qui tiennent les seconds rôles (Melora Hardin de The Office, feu Dennis Farina...) ne se foulent pas non plus. Il n'y a guère que le personnage de Redrum, le poulain du méchant, qui m'ait tiré un ou deux sourires. Je dois reconnaître que je ne me suis pas endormi devant le film et que, pour idiot qu'il soit, il reste moins agaçant que Super Nacho, moins insipide que Legendary et moins insultant qu'un truc comme Les Schtroumpfs, mais ça ne le rend pas recommandable pour autant. Si vous avez des gosses de moins de 10 ans fans de catch et que ça passe à la télé, ça va, c'est inoffensif, vous pouvez les laisser devant, mais l'achat est totalement superflu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Goleri
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur