Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 08:34

L Ame soeurJe pensais que le seul et unique film réalisé par Jean-Marie Bigard avait eu les honneurs du label nanar par les spécialistes du genre, ce qui m'a poussé à l'acquérir après l'avoir trouvé pour 3 € dans un Cash Express. En fait je confondais avec T'aime, le seul et unique film de son confrère Patrick Sébastien, mais quand je m'en suis rendu compte, le mal était déjà fait, j'avais déjà acheté, et peut-être donc gâché trois euros dans un infect navet dépourvu de la moindre espèce d'intérêt.

Bien sûr, une autre hypothèse envisageable aurait été qu'il s'agisse d'un bon film. Mais en voyant la jaquette, on comprend bien que non. "L
'Âme soeur, écrit, interprété et réalisé par Jean-Marie Bigard", avec simplement une grosse tête de Bigard sur fond blanc. Certes, c'est la même photo de sa vedette que celle qui était sur l'affiche cinéma, mais le reste de cette affiche (les photos des autres acteurs) est passé à la trappe et ça ne mentionne même pas le mot "film". En gros, on sait bien qu'on a affaire à un produit pas frais, que les rares victimes qui ont vu le film au ciné n'en voudront jamais en DVD, et on espère le fourguer aux autres en tentant de le faire passer pour un de ses spectacles méconnus, avec un titre un peu plus délicat que ses habituels "Oh bah dis donc alors", "Bigard a des grosses couilles dans son slip kangourou" ou "Bigard encule des salopes à Bercy".


L Ame soeur 02Franchement, pourquoi ne pas avoir joué cartes sur table et avoué tout simplement qu'il s'agit bel et bien
d'un merveilleux conte moderne romantique et bourré d'effets spéciaux dernier cri ?


Enfin bref. Le pognon était parti. Alors j'ai été courageux, et j'ai regardé le film du comique préféré de Nicolas Sarkozy. Après tout, quand on a déjà avoué "J'ai dépensé de l'argent pour voir Gingerdead Man et Ratanouilles" ou "Je n'ai pas détesté Shérif fais-moi peur, le film", on peut bien avouer "J'ai vu L'Âme soeur de et avec Jean-Marie Bigard". Il a évidemment tout fait dans le film, parce que les comiques télé sont comme ça : tant qu'ils voient "TF1" sur leur fiche de paie ils pensent que le cinéma n'est qu'une extension de ce qu'ils font déjà, pas un autre domaine qu'ils ne maîtrisent pas du tout, et refusent de faire appel à des professionnels pour les épauler. Jean-Marie est donc à l'écriture, parce qu'écrire une intrigue d'une heure et demie c'est la même chose qu'écrire 5 minutes de lâcher de salopes, et derrière la caméra, parce que seul lui sait filmer une belle histoire d'amour poétique et philosophique comme ça, et devant la caméra avec ses potes, parce qu'entre potes on va tellement bien rigoler que toute cette bonne humeur se transmettra au public.


L Ame soeur 03Ils ont l'air de se marrer de si bon coeur, franchement ça donne envie de les imiter.


Le scénario est tellement incohérent que j'hésite entre vous détailler toute l'histoire ou au contraire vous en faire grâce totalement. Ca voudrait être à la fois une comédie romantique, un film d'action, une fable et un polar mâtiné de fantastique, et donc là vous entrevoyez déjà pourquoi ça ne pouvait qu'aller droit dans le mur. On ne mélange pas tout ça ensemble, et surtout pas pour un premier film dans lequel on a décidé de tout faire soi-même. Bon en gros c'est l'histoire d'une chanteuse assassinée par ses imprésarios sans scrupules, et ressucitée par l'intervention d'un employé des pompes funèbres détrousseur de cadavres, qui se trouve être son âme soeur. Elle ne peut rester en vie qu'à condition d'être auprès de lui, et comme ses meurtriers sont bien décidé à l'achever, nos deux tourtereaux-malgré-eux se retrouvent en fuite, poursuivis par des tueurs, la police, et même un envoyé du Vatican.


L Ame soeur 06

L Ame soeur 07

L Ame soeur 08A chaque fois que notre grand auteur ne sait plus comment faire avancer l'histoire de façon naturelle,
c'est l'heure du journal télévisé qui vient donner aux personnages un indice sur ce qu'ils doivent faire.
Pourquoi s'embarrasser de scénaristes compétents pour raconter une intrigue quand on peut avoir PPDA ?


Ca aurait pu n'être qu'une comédie lourdingue, pas drôle et insipide de plus comme on en faisait à une époque avec Christian Clavier ou comme on les fait aujourd'hui avec Kad Mérad ou Frank Dubosc, mais les boulets s'accumulent aux pieds de L'Âme soeur pour finir par en faire ce que je considère pour ma part comme un authentique nanar. Ici, on ne rate pas les choses à moitié, et si la catastrophe prend une nouvelle ampleur à chaque scène, c'est dès le départ qu'on pourra pressentir le naufrage complet. Terriblement mal écrit, atrocement joué, platement mis en scène et prétentieux , le film est de plus vraiment pauvre en gags. Notez bien que je n'ai pas dit "pas drôle". D'abord parce qu'au second degré, c'est drôle. Enfin, risible. Mais surtout parce que je ne voudrais pas que cette critique ait l'air de dire "je chie sur ce film parce qu'à la base je n'aime pas Bigard et qu'il ne me fait pas rire".


L Ame soeur 05Comment ne pas aimer Bigard et sa belle tête de vainqueur, hein ?


Bon c'est vrai que je ne suis pas fan de Bigard, je ne vais pas mentir. Mais je ne suis pas non plus fan de Seann William Scott et il m'a quand même fait rire deux-trois fois dans Shérif fais-moi peur, donc vous voyez, niveau humour je suis du genre ouvert d'esprit quand même. Je peux essayer de me mettre à la place de quelqu'un qui s'esclaffe en entendant "oh bah là dis donc y avait des salopes, connard !" ou "là tu vois le gars il était bourré alors il a vomi, et pi il avait la chiasse en plus alors il en a vraiment mis partout !" ou "aucun avion ne s'est écrasé sur le Pentagone le 11 septembre 2001" ou autre saillie drôlatique à la Jean-Marie. Mais même si j'étais de ceux qui remplissent le Stade de France pour le plaisir de l'entendre dire des gros mots, je trouverais qu'il y a quand même peu de choses pour me faire marrer dans L'Âme soeur, qui a tellement d'autres trucs à nous vendre en 1h25 qu'elle ne laisse finalement que peu de place à la grosse déconne. A la limite les fans de comique de répétition s'amuseront peut-être du fait que Bigard blague trois ou quatre fois autour du fait que le gros commissaire de police ridicule s'appelle "Leterron" et que quand on n'a pas bien écouté les règles de prononciation du français à l'école, on peut croire que ça se dit "Létron", comme un étron, haha. Pour vous dire, il y a même une scène où un coup de feu détruit les deux lettres du milieu de la plaque avec son nom sur sa porte, comme ça il ne reste plus que "LET" et "RON". Ca c'est du gag putain.


L Ame soeur 01Mais L'Âme soeur, ce n'est pas que des bonnes blagues drôles et pétillantes,
c'est aussi des cascades spectaculaires à l'américaine avec des cartons.


Le film est quand même la preuve que les producteurs ne prennent pas systématiquement le public pour des imbéciles, puisqu'on voit bien qu'ils ont financé la chose pour ne pas faire de peine à la vedette, mais qu'ils pressentaient que ça serait un bide et n'ont donc quand même pas voulu trop investir de sous dedans. L'Âme soeur a dû coûter le prix d'un épisode de Navarro ; c'est moche comme tout, les poursuites se font en quad, les cascades consistent à défoncer une pile de cartons, et en dehors d'André Pousse et Bigard (bon, et PPDA ok) il n'y a pas l'ombre d'un acteur connu dedans (alors que Laurent Baffie, par exemple, avait réussi à rameuter plein de visages familiers pour Les Clés de bagnole). Même Benard Farcy n'a pas voulu faire le commissaire rigolo, et on parle d'un type dont les seuls rôles en dehors des Taxi sont dans des pubs Haribo et MAAF là hein. Mais je crois que là où L'Âme soeur fait le plus minable et ridicule, c'est par sa pénurie de figurants. Que la scène doive montrer un troupeau de fans refoulés à l'entrée d'un concert ou une horde de journalistes venus assister à l'enterrement d'une star, il faut se contenter de trois pelés et un tondu à l'écran. Pendant le concert, on passe de plans du groupe filmé sur une petite scène à des stock-shots d'une foule de spectateurs au Zénith. Quand le héros et son âme soeur sont recherchés par les flics, il n'y a que deux hommes sur l'affaire, le chef de la police et un inspecteur.

 
L Ame soeur 04Si vous n'avez même pas les moyens de vous payer Patrick Bosso ou Joël Cantona
pour le rôle du copain sympa mais couillon avec l'accent du Sud, c'est qu'il y a un problème.


Notez qu'il n'y a pas de honte à faire du cinéma avec peu de moyens hein, mais quand les moyens sont largement inférieurs aux ambitions, ça n'est pas forcément le genre "série B charmante à la Roger Corman" (déjà que les productions Corman fauchées ne sont pas toutes charmantes à la base...), parfois ça fait seulement pouilleux. Il faut dire qu'ici, non seulement on n'a pas beaucoup d'argent mais on n'a pas beaucoup d'autre chose non plus. Les acteurs sont tous sortis de l'Académie de la Comédie Pouet-Pouet, le genre où on crie et on fait des grimaces tout le temps, et Bigard a tellement bien su les diriger qu'ils n'arrivent même pas à répondre au téléphone de façon crédible, c'est le genre à dire "allô ?!" à l'instant où leur main se pose sur le combiné pour décrocher. L'intrigue est mal foutue, paresseuse, incohérente, le genre qu'on écrit au jour le jour sans jamais la relire, avec dans l'idée que s'il faut la défendre un jour on se réfugiera derrière un lâche "oh bah c'est une comédie hein faut pas trop réfléchir !" Dans l'ensemble, tout est surtout prétexte à donner le beau rôle à Bigard, tour à tour gros rigolo qui amène du bonheur aux petites gens (avec une scène dans une cellule de commissariat où il montre à un détenu comment simuler une fille nue avec le reflet de ses doigts dans une cuillère), héros intrépide à la Belmondo des années 80, grand séducteur qui se tape une mannequin italienne, et évidemment philosophe-conteur-poète, puisqu'il ne résistera pas à l'envie de nous narrer une fable de son cru sur un gentil sultan qui sauve une colombe parce que "la vie de ton prochain a la même valeur que ta propre vie" (apparemment, une colombe est ton prochain).


L Ame soeur 09Bigard s'y connaît en cinéma, il sait que pour exprimer le bonheur dans un film
il faut faire des tours sur soi-même avec les bras en croix en regardant le ciel,
parce que le bonheur c'est simple et beau comme la nature.


Mais heureusement donc, ça atteint des profondeurs remarquables. Bien sûr il faut être capable de savourer un film navrant. Si l'idée de perdre près d'une heure et demie de votre vie à vous délecter de ce genre de plaisir ignoble tout ça pour apprendre à la fin que "la plus grande force, c'est l'amour", circulez, y a rien à voir, c'est une merde. Mais si, au contraire, constater que Jean-Marie Bigard, comique préféré des Français, a tenu à réaliser un film pour nous asséner, avec la délicatesse d'un pétomane venu interpréter Papayou de Carlos à un enterrement, un message aussi original que "la plus grande force, c'est l'amour" (ça mérite d'être redit) en conclusion d'un scénario incroyablement débile émaillé de répliques lamentables (j'allais vous en citer mais je voudrais pas vous gâcher le plaisir de la découverte), est une perspective qui vous réjouit, alors là foncez, c'est du caviar.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Goleri
commenter cet article

commentaires

Snowman 10/07/2010 10:24



Ah oui exact.


Il s'est même adjoint les services d'un coscénariste. Et c'est produit par Besson.


Tiens d'ailleurs je conseille Taken, une belle petite bouse à moitié raciste et complètement incohérente.



Toxic 10/07/2010 16:30



Il va me falloir deux ou trois vies pour voir tout ce que j'ai à voir, je vais pas y arriver



Snowman 09/07/2010 10:08



Woaw, j'espère que son 2ème film Le Missionnaire (ho ho ho, ça sent le double-sens) fait "aussi bien".


Oui on lui a filé de la thune pour faire un 2ème film, sans doute que dans le cinéma la prescription après un échec (euphémisme) c'est au bout de 10 ans...



Toxic 10/07/2010 02:23



Il me semble qu'il n'a que scénarisé ce film-là, pas réalisé. Non ?
En tout cas il est plus persévérant au cinoche que Patrick Sébastien, ça c'est sûr.



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur