Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 08:47

Last of the LivingJe n'allais quand même pas laisser le premier mois de cette nouvelle année se terminer sans un mauvais film de zombies. Celui-ci nous vient de Nouvelle-Zélande, où il a été tourné pour moins que des clopinettes, et c'est comme souvent un premier film bricolé entre potes, ayant la prétention d'être drôle. L'histoire est celle de trois survivants d'une invasion de zombies qui décident un jour qu'ils en ont marre de se la couler douce dans la maison où ils se sont confortablement installés, et de partir à l'aventure sur les routes. En chemin, ils rencontrent une jeune biologiste qui affirme pouvoir créer un remède au virus qui a transformé la population en morts-vivants. Ils acceptent de l'escorter jusqu'à un hôpital pour qu'elle puisse y mener une expérience, même si cela signifie retourner dans une zone infestée de zombies.

N'y allons pas par quatre chemins, Last of the Living est une sombre merde, un film amateur indigne d'une distribution en DVD que ses auteurs auraient mieux fait de garder pour eux. Les mecs devaient être tellement convaincus que leur joie de pouvoir tourner leur ersatz de Shaun of the Dead rien qu'à eux serait super communicative et que leur absence de moyens serait touchante qu'ils se sont dit que c'était pas la peine de se compliquer à écrire un scénario et des dialogues, à imaginer quelques situations originales ou à trouver quelques bonnes idées de gags. Le film enchaîne les clichés du genre sans jamais y apporter la moindre touche personnelle, le truc typique des aspirants cinéastes dont l'ambition se limite à essayer de recopier ce qu'ils aiment. La scène du pillage de supermarché, la scène où les personnages essayent de sauver quelqu'un mais se retrouvent dans la merde à cause de ça, la scène où il faut absolument prendre le risque d'affronter les zombies pour aller remettre un générateur en marche, la scène où un des héros est mordu et décide de se sacrifier héroïquement puisqu'il est condamné, etc.


Last of the Living 01Romero a déjà abondamment exploré il y a 35 ans le thème des joies de "faire ses courses" gratuitement
dans les magasins abandonnés et Last of the Living n'a absolument rien de plus à dire sur le sujet,
mais bon, allez, vous en reprendrez bien un peu quand même, non ?


L'intrigue se limite à quelques prétextes pour aligner ces passages obligés. Rien que le point de départ est bidon, les trois amis sont peinards dans une chouette baraque où ils passent leurs journées à bouffer, regarder des DVDs et jouer aux jeux vidéo (apparemment, tout est toujours alimenté en électricité) et décident d'un coup que cette vie n'est pas faite pour eux, alors qu'ils ont justement l'air de bien s'éclater dans cette nouvelle vie depuis le début. Ca n'est pas que l'endroit est devenu dangereux, ça n'est pas qu'ils se sentent seuls et veulent essayer de trouver des survivantes, ça n'est même pas qu'ils manquent d'action puisqu'ils profitent de leurs sorties de ravitaillement pour tabasser des zombies. Le seul truc que l'auteur à trouvé pour mettre l'histoire en branle c'est "cette vie, c'est pas pour nous". Et toutes les péripéties arrivent comme ça, en dépit du bon sens mais parce qu'il faut bien ça pour avoir une nouvelle scène de combat contre des zombies, ajouter ou se débarrasser d'un personnage.


Last of the Living 02La palme de la séquence la plus inutile revient à
ces cinq minutes de laborieuse parodie d'émission d'aérobic.


Les conversations entre les protagonistes ne sont jamais drôles ou intéressantes, l'humour est poussif, la mise en scène est plate, l'image est affreuse, même les maquillages sont assez dérisoires. Les figurants sont évidemment l'habituelle bande de jeunes chevelus/barbus en t-shirts de groupes de hard rock que recrutent inévitablement tous les apprentis-réalisateurs de films de zombies qui ont besoin de fans prêts à tourner gratos, ce qui donne l'impression que ces apocalypses virales touchent exclusivement les métalleux. Allez, pour ne pas être 100% négatif je veux bien concéder que le film parvient à montrer plusieurs décors entièrement désertés, des rues, un centre commercial, vu le budget de clochard avec lequel ça a été tourné, c'est une prouesse il faut avouer. Ca n'améliore en rien la qualité de l'ensemble mais c'est ce qui ressemble le plus à un effort de la part du fumiste qui a pondu cette interminable vidéo YouTube.


Last of the Living 03Ci-dessus : tous les figurants de tous les films de zombies bas-de-gamme du monde depuis dix ans.


Tous les couillons qui font des vidéos sans argent et sans talent ne peuvent pas être Ed Wood, et Last of the Living n'est vraiment qu'une pitoyable petite bouse même pas drôle au second degré. Si l'auteur et les acteurs se sont amusés à la faire, tant mieux pour eux, mais c'était vraiment pas la peine de la rendre publique. Une fois de plus, je me suis fait avoir, il faut vraiment que j'arrête d'acheter des films de morts-vivants, mais au moins, je me console en me disant qu'en sautant sur cette grenade je sauve quelques acheteurs potentiels qui sauront ainsi qu'ils peuvent garder leurs trois euros pour à peu près n'importe quoi d'autre que ça.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur