Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 10:32

Le Merveilleux voyage de Nils Holgersson au pays des oies sD'année en année, le stock de films sur Noël s'amenuise, ou en tout cas disons le stock de films sur Noël que je suis disposé à regarder, parce que je voudrais éviter d'en arriver à voir des trucs avec Tim Allen ou Vince Vaughn. Du coup pour cette sélection je vous mets aussi des films pour enfants, des fois que vous en fréquentiez et que vous ayez du temps à passer avec eux devant la télé pendant les vacances. Je commence avec une adaptation du "plus célèbre conte pour enfant" d'après le distributeur du DVD qui n'a apparemment jamais entendu parler de Blanche-Neige ou du Petit Chaperon Rouge, produite pour les fêtes de fin d'année 2011 par une chaîne de télé allemande, et qui nous arrive dans une version amputée de plus de 2 heures, probablement parce que ça coûte moins cher de payer un technicien pour saloper le travail d'un autre que tout un groupe d'acteurs pour doubler l'intégralité d'une télésuite destinée à finir rapidement dans le bac de soldes.

Pour ceux qui n'auraient ni lu le roman de Selma Lagerlöf ni vu le dessin animé des années 80, Le Merveilleux voyage... raconte les mésaventures d'un ado égoïste, paresseux, vantard, menteur et irresponsable, mais hélas trop jeune pour mettre tout ça à profit en démarrant une carrière politique. Un jour qu'il ravage la ferme de ses parents en baclant ses corvées, un lutin décide de lui donner une bonne leçon en le réduisant à sa taille. Et alors que Nils, sans réfléchir, tente d'empêcher son jars de rejoindre un vol d'oies sauvages, il se retrouve emporté dans les airs, contraint d'accompagner la migration des oiseaux vers la Laponie. Un dangereux périple pour quelqu'un qui est désormais haut comme trois bites à genoux, et qui lui apprendra à devenir un bon garçon.


Le Merveilleux voyage de Nils Holgersson au pays des oies sPour les impatients, rassurez-vous, Nils change du tout au tout après 5 minutes de transformation.


Difficile de juger un film dont il manque quasiment les deux tiers. Le charcutage ne s'est pas fait de façon particulièrement habile (le remontage de Battlestar Rebellion paraît réussi en comparaison) et le résultat est une succession de courts chapitres mal raccordés, qui ne font que rarement progresser l'intrigue ou les personnages. Les oies se posent, bavardent 10 secondes, re-décollent, voyagent 10 secondes, se posent dans un endroit qui ressemble exactement au précédent, se prennent la tête avec un renard, décollent, voyagent 10 secondes, atterrissent, se reprennent la tête avec le même renard. Nils se fâche avec les oies, Nils se réconcilie immédiatement avec les oies. Nils et son jars se perdent dans une tempête, 5 secondes plus tard ils retrouvent leur chemin. En l'espace de 5 minutes, Nils est capturé par des vagabonds, vendu à un cirque, libéré par l'employé du cirque censé le garder, de retour parmi les oies. La copine de Nils fugue pour suivre la migration à partir d'une vague intuition, traverse toute la Suède en deux scènes sans encombre, retrouve Nils, rentre chez elle.


Le Merveilleux voyage de Nils Holgersson au pays d-copie-1Quand on s'aperçoit en post-production que représenter un renard parlant de trois quart face au second plan
c'est pas facile, on se retrouve obligé de bricoler des images foireuses comme ça.


Du coup, que les parents soient prévenus : si vous espérez quelque chose d'éducatif, comme le bouquin dont c'est tiré, laissez tomber, cette version n'a pas le temps pour ça. En tout cas moi en 1h30 j'ai rien appris, à part que les renards suédois peuvent parcourir le pays aussi vite que les oies et les bagnoles, et que la Laponie c'est trois tentes en bord de mer qui abritent une dizaine de figurants en costumes folkloriques[réf. nécessaire]. Et ça ne vaut hélas pas mieux en tant que simple film d'aventures. Il faut dire aussi qu'en dehors de toute considération sur ce remontage sauvage, le film souffre d'une mise en scène d'une platitude rare, vraisemblablement dictée par ses effets spéciaux dérisoires. En théorie j'apprécie le recours aux animatroniques plutôt qu'aux images de synthèse, mais les marionettes sont ici très rudimentaires et pour une fois ce sont les animaux "améliorés" numériquement qui paraissent moins factices. Quant aux trucages pour donner l'impression que Nils est tout petit, ils sont assez rares, la caméra s'efforçant la plupart du temps de ne pas trop montrer le décor. Du coup, il y a rarement plus d'un personnage à la fois à l'écran, et attendez-vous à beaucoup voir Nils tout seul en plan taille ou américain sur fond flou, ou une tête d'oie mécanique qui claque du bec.


Le Merveilleux voyage de Nils Holgersson au pays d-copie-2On regretterait presque Saturnin.


Même si elles ne peuvent pas s'aligner sur les budgets hollywoodiens, les chaînes de télé font généralement l'effort de casser la tirelire quand il s'agit de produire un programme spécial pour Noël, mais là, on n'a pas vraiment l'impression d'être face à un téléfilm de luxe récent mais plutôt devant une bande annonce interminable pour une série cheap et vieillotte. Les très jeunes enfants seront peut-être amusés par tous ces animaux qui parlent, les petits vieux trouveront peut-être que l'ambiance années 50 et champêtre est charmante, mais entre 7 et 77 ans on y verra surtout un truc mou, mal rythmé, et jamais rigolo ni spectaculaire. Il y a mieux à prendre dans les offres à 4 pour 20€ parmi lesquelles on le trouve.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur