Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 13:02

Le Tronc

Vous vous souvenez des Quiches ? Non mais vous inquiétez pas, personne ne s'en souvient non plus. C'était un groupe de jeunes comiques nazes à qui Canal + a permis de faire un film, Foon, alors qu'ils n'étaient ni connus, ni drôles. Ca a au moins eu le mérite d'enterrer leur jeune carrière, et en plus je crois qu'après ça et le catastrophique RRRrrrr !!! des Robins des Bois, Canal + a commencé à se dire que finalement, en 12 ans "l'esprit Canal" n'avait produit qu'un seul bon film, La Cité de la peur, et que ce serait bien d'arrêter de filer des sous à n'importe quelle bande d'abrutis sans talent pour faire de la merde simplement parce qu'ils avaient eu une rubrique dans Nulle Part Ailleurs ou l'un de ses ersatz. Mais longtemps avant ça, quand le pognon coulait encore à flots et qu'ils pouvaient se permettre d'en jeter par les fenêtres pour satisfaire l'ego de leurs poulains, Karl Zéro a fait Le Tronc. Je n'en gardais pas un souvenir impérissable, mais son côté "film bizarre et rare" (il ne passe jamais à la télé, il a fallu attendre 2009 pour une sortie DVD qui n'a eu qu'une distribution assez confidentielle) m'a incité à me le procurer après l'avoir trouvé dans un bac de soldes.

Très librement inspiré d'un fait divers réel, Le Tronc raconte le procès de Monique Zimmer, accusée d'avoir assassiné puis découpé en morceaux son amant Oscar Foulard, dont il ne subsiste qu'un tronc dans une valise. L'histoire nous est narrée par Oscar lui-même, qui se présente comme étant la voix super énervante des bandes annonces de TF1 (et qui n'est autre que Jean-Luc Reichmann, qui effectivement dans les années 90 officiait souvent comme voix off agaçante à la télé), et qui voudrait aider Monique à éviter la prison, car il l'aime toujours. Il faut dire qu'Oscar n'est pas complètement mort, les fous peuvent encore l'entendre parler, et l'unique membre encore rattaché à son tronc est encore bien vigoureux.

 

Le Tronc 03Ce dernier point du synopsis vous indique qu'on va être
dans de la comédie à la française de qualité, subtile et raffiné.


Karl Zéro a au moins eu la modestie de ne pas s'attribuer de rôle important et de s'être adjoint les services d'un co-réalisateur (même si ça n'est jamais que celui qui tournait ses séquences pour NPA) ; Bigard ne peut pas en dire autant. Mais Le Tronc cumule hélas les tares typiques à la fois du premier-film-du-mec-connu-pour-autre-chose-que-des-films (fourre-tout bordélique, autocomplaisance) et du film-de-comique-télé-qui-passe-au-grand-écran (recyclage de vieux sketchs, visuellement aussi cinématographique qu'un épisode de Joséphine ange gardien). C'est le genre de film où les blagues les plus laborieuses sont ressassées cinq ou dix fois, où les scènes les plus ratées n'en finissent plus de traîner en longueur, parce que leur auteur les a prises pour des trouvailles géniales et qu'il avait le champ libre pour faire tout ce qu'il voulait.


Le Tronc 04Oui, ça inclut de nous rejouer Duras simplement parce qu'il adore nous jouer Duras.


Il fait ainsi répéter à son ignoble héroïne "Tu rentres chez toi, tu travailles !" chaque fois qu'elle finit d'humilier un témoin de son procès, comme si c'était une saillie particulièrement drôle et percutante (c'est même le titre et le refrain de la chanson du générique...), comme pour dire au spectateur "Mon film aura un jour le même statut que Le Père Noël est une ordure, donc retenez-bien, mon 'C'est ç'lààà, ouiiiiii' à moi, c'est 'Tu rentres chez toi, tu travailles !', c'est noté ?" Je citerais aussi une parodie de YMCA des Village People qui s'éternise, quatre ou cinq interventions d'un groupe de faux Gipsy Kings ou même toute une sous-intrigue vraisemblablement inspirée de l'affaire des charniers de Timişoara, et dont l'insertion dans le film paraît complètement forcée et particulièrement pauvre en gags.


Le Tronc 02Le groupe a déjà fait l'objet de tant de moqueries que même si ces imitateurs n'étaient intervenus
qu'une fois ou deux dans le film ce serait déjà un peu trop.


Et on tient là, en même temps, une autre tare du Tronc : les émissions satiriques sur l'actualité, sur le moment c'est drôle (enfin, quand c'est réussi), mais on n'en rira pas autant 15 ans plus tard. Du coup, un film qui s'attache un peu trop à parodier l'actualité de son époque, ou plus précisément encore, à parodier le traitement médiatique de l'actualité de son époque, ça périme vite. Une caricature de l'affaire Simone Weber, de la révolution roumaine ou de la guerre en Bosnie vues par les média français, en 2011 ça tombe un peu à plat. L'humour du film ne repose pas que sur ce genre de choses, mais ça n'aide pas à rentrer dedans.


Le Tronc 09Vous vous souvenez de la vieille pub Manpower qui ne passe plus à la télé depuis
presque 20 ans ? Parce que sinon ça fait toute une séquence de gag en pure perte.


Pour le reste, l'esprit de cette succession de saynètes loufoques oscille entre la pantalonnade bien franchouillarde et une imitation de comédie ricaine à la ZAZ, avec pas mal de blagues grasses (forcément, avec une histoire de tronc lubrique à grosse quéquette), Albert Algoud qui vient faire son petit numéro, Karl Zéro dans ses imitations fétiches (Marguerite Duras et Jean-Luc Godard), Lova Moor (quand je vous dis que c'est un film périmé !), des acteurs qui en font des tonnes... Ca n'a un peu ni queue ni tête, et même si cette ambiance portnawak est voulue, ça ne dégage pas vraiment une joie et une bonne humeur qui vous entraînent dans le délire, ça donne plutôt l'impression d'un film un peu hystérique où beaucoup d'énergie est dépensée en vain et dont l'auteur s'est amusé beaucoup plus que vous.


Le Tronc 01Karl Zéro voyait sans doute en Rose Thiéry une "nature" capable de séduire le public avec sa gouaille,
mais elle est malheureusement plus proche de la marchande de poissons braillarde
que d'une ogresse haute en couleurs à la Berthe Bérurier.


Ce n'est pas le pire truc que j'ai vu depuis que j'ai commencé ce blog, mais ça n'est vraiment pas trop drôle. Une poignée de gags visuels m'ont tiré un sourire, le personnage du président du tribunal a quelques répliques marrantes, pour le reste c'est plutôt poussif et beauf, et ça accuse ses 18 ans d'âge. Après, je conçois que le côté "grosse pochade absurde et trash avec un doigt de politique" puisse séduire un public lassé des comédies avec Kad Merad ou Frank Dubosc formatées pour râtisser large. L'ayant déjà vu à l'époque, je regrette vraiment d'avoir dépensé 6€ pour le revoir, pour les curieux je déconseille de dépenser plus de 3€ parce que c'est quand même assez raté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Goleri
commenter cet article

commentaires

Vanessa 21/06/2017 07:31

Je tombe sur cet article en 2017, parce que dans la vie j'ai tellement de références à ce film que je suis sans cesse en train de chercher des captures d'écran pour imager mes propos.

J'ai connu ce film à sa sortie, je devais avoir 15 ans de mémoire, c'est une amie qui m'a prêté une VHS enregistrée. J'ai adoré à l'époque, et j'adore encore maintenant. Je ne regardais pas du tout les émissions de Canal+, donc je n'ai eu aucun effet de déjà-vu, c'est peut-être ça qui a fait tout le charme.

Pour moi c'était un genre nouveau puisqu'à cette période j'étais une ado rebelle (fan de Kurt Cobain "forever and ever"), je l'ai acheté en VHS à sa sortie mais également en DVD, que j'ai eu bien du mal à trouver. J'ai dû le payer environ 10 euros en 2009, mais pour moi c'est pas cher payé puisque c'est un de mes trésors.

Encore aujourd'hui, quand je le regarde, je comprends des subtilités que je n'avais pas compris à l'époque.
Pour moi le film n'est pas périmé du tout, le juge qui fait payer l'entrée au tribunal, l'accusée qui paye un truand pour falsifier les preuves... La corruption à l'état pur... c'est toujours d'actualité en France, non ? La preuve avec ton encart "Fais pas ta pute" où tu réclames des sous pour écrire.

Bref, faut peut-être être un peu déjanté pour aimer ce film, en tout cas je ne m'en lasserai jamais.

Toxic 23/06/2017 21:01

Je ne réclame pas de sous pour écrire, j'invite les gens qui le souhaitent à m'envoyer des DVDs, ça n'est pas tout à fait la même chose et pas vraiment de la corruption... Par ailleurs il n'y a pas de pubs sur le site, je ne fais pas ça pour l'argent.
A part ça, que la critique de la société ou des média reste d'actualité, certes, mais je persiste à penser qu'il y a plein de choses dans l'humour du film qui sont périmées... Parodier une pub qui doit avoir 30 ans maintenant... Le personnage qu'on est censé trouver risible simplement parce qu'il est homo... Ca a pu me faire marrer à l'époque, mais aujourd'hui ça me paraît plus ringard qu'autre chose.
Ce qu'on peut regretter je pense, c'est le fait qu'aujourd'hui, plus aucun producteur ne prenne le risque de payer un cinéaste débutant à faire de l'humour politique et de l'humour absurde, donc voilà aujourd'hui un film dans ce genre-là ne se ferait plus.

Kerid 19/01/2012 20:33


Je te pèterais bien les genoux à coups de planche, mais je pense plutôt aller mater un petit spectacle de femmes nues de derrière les fagots...


Blague à part, je l'ai revu il y a peu, et c'est vrai que ca a vieilli et que c'est assez inégal d'une séquence à l'autre... mais ca me fait toujours rire. Peut-être parce que je n'ai jamais
oublié la brillante campagne publicitaire d'une certaine agence d'interim de l'époque ?


Merci en tous cas pour les captures d'écran qui suffisent à stimuler ma mémoire et mes zygomatiques. Si le regret d'avoir acheté le DVD est trop fort, tu as mon e-mail: j'assume mon goût pour
l'humour cheap et me ferai une joie de te le racheter !

Toxic 20/01/2012 19:29



Si tu le veux vraiment et que tu n'arrives pas à le trouver ailleurs, je veux bien te l'échanger, parce que le vendre, ça me paraît pas trop intéressant... Aller à la banque encaisser un chèque
de 3€ qui ne fera que me rembourser les frais de port, bof bof, et vendre plus de 3€ un truc que j'ai payé 6€ ça me donnerait l'impression de t'arnaquer.



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur