Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 08:03

Les Tortues NinjaNées dans un comic underground en 1984 et transformées quelques années plus tard en usine à pognon par une adaptation en dessin animé, les Tortues Ninja refont surface périodiquement depuis 20 ans et seront à nouveau sur grand écran dans quelques mois par la faute de Michael Bay et du réalisateur de l'oubliable World Invasion: Battle Los Angeles. Beaucoup de ceux qui avaient entre six et douze ans à l'époque de sa sortie gardent un souvenir ému du premier film. Pour ma part, je l'avais vu alors que j'étais déjà trop vieux pour ça et je me rappelais d'un truc bébête avec des marionnettes moches. Je l'ai revu pour ma série de chroniques de films pour enfants pour les vacances scolaires, et je dois avouer que j'avais tort sur un point : les marionnettes, créées par le même studio que les Muppets, étaient vraiment très réussies.

L'action se déroule à New York alors qu'une vague de crimes frappe la ville. Le Clan du Pied, de méchants ninjas à la solde du cruel Shredder, recrute des adolescents et les pousse à commettre toutes sortes de vols au nez et à la barbe d'une police impuissante. Tandis qu'elle enquête sur l'affaire, la journaliste April O'Neil découvre l'existence d'une famille d'animaux humanoïdes qui utilisent leurs compétences en arts martiaux pour tenter de défendre les honnêtes citoyens contre les criminels. Il s'agit évidemment des Tortues Ninja, qu'on ne présente plus, et de leur mentor, un vieux rat plein de sagesse asiatique. Lorsque ce dernier est kidnappé par les hommes de main du Clan du Pied, les quatre tortues se retrouvent bien désemparées, mais après une petite mise au vert, elles trouveront la force d'aller affronter Shredder et ses sbires pour sauver leur maître.


Les Tortues Ninja 01

Les scènes de baston ne sont pas trop mauvaises quand on pense que les cascadeurs
portent des costumes aussi encombrants dans lesquels ils ne voient probablement rien.


Le film étire sur 85 minutes une intrigue tout juste bonne à remplir un épisode du dessin animé, soit le quart de cette durée. Les producteurs devaient se douter qu'il y avait peu de risque de se planter au box office et qu'ils pouvaient se permettre de confier l'écriture au premier incapable venu. C'est tombé sur un vieux monsieur qui n'avait signé que quelques épisodes de sitcoms comme Arnold et Willy ou Petite merveille avant, peut-être qu'ils lui devaient une faveur, je ne sais pas. En tout cas c'est très maladroitement raconté, et plombé par des dialogues ringards au possible. Je sais bien que ça s'adresse aux gosses et qu'ils n'analysent pas les scénarios en détail, surtout pas quand il s'agit de reptiles magiques qui font du karaté, mais ça n'empêche pas certains auteurs de films pour la jeunesse de se donner du mal pour essayer d'inventer de bonnes histoires bien ficelées, avec des personnages un peu consistants. Là, on est vraiment face à un produit dérivé pondu par un type qui avait une liste d'éléments à intégrer et pas beaucoup de bonnes idées sur la façon de les articuler entre elles.


Les Tortues Ninja 03Casey Jones, le personnage interprété par Elias Koteas, débarque de nulle part sans trop d'explication
et devient ami à la vie à la mort avec les tortues parce qu'il n'avait rien de mieux à faire ce jour-là.


Par exemple, il fallait bien raconter comment des tortues banales deviennent des ninjas, pour les parents qui accompagnent les gosses, et je ne pense pas qu'un flashback soit si difficile que ça à insérer intelligemment dans une histoire, mais ici il est amené de façon bien débile : alors qu'au début du film, le rat a fait un sermon aux tortues sur l'importance capitale de rester discrètes, de ne pas laisser les humains les voir, et de préserver leur cachette dans les égoûts, dix minutes plus tard le voilà ravi que ses protégés aient amené une journaliste chez eux, et il se met à tout lui raconter lui-même. Très logique, très habile, bravo. Notons d'ailleurs que cette histoire d'anonymat n'a rapidement plus aucune importance pour personne puisqu'après cette scène
les tortues ne se donnent même plus la peine de se déguiser pour sortir en public. Il faut dire aussi que, de la même façon que la journaliste a accepté sans sourciller l'existence de ces monstres, par la suite aucun humain ne semblera le moins du monde surpris de leur présence.


Les Tortues Ninja 02Leur homosexualité semble plutôt bien acceptée elle aussi.


Les auteurs ne se sont pas non plus beaucoup foulés au niveau du développement des personnages. Les quatre héros se différencient les uns des autres par la couleur de leur bandeau et leurs armes, mais à part ça, ça pourraît être quatre fois la même caricature horripilante d'adolescent rigolard persuadé d'être super cool, sauf si l'on considère que les quelques secondes consacrées à chacun pour le distinguer des autres leur confèrent à tous une personnalité. A un moment, Donatello aide à retaper une voiture : sa personnalité c'est qu'il aime bien bricoler ! Raphael sort tout seul pour aller au cinéma : sa personnalité c'est que c'est une tête brûlée ! Alors oui ok c'est toujours mieux que les Chipmunks et puis c'est Les Tortues Ninja, ce serait absurde de s'attendre à une psychologie complexe, mais un petit effort pour rendre les bestioles un peu plus attachantes et leur donner un peu de caractère au-delà de "ils aiment les pizzas et ils répètent des expressions à la con comme 'radical !' ou 'tubulaire !' pour faire jeune et cool" n'aurait pas été de trop.


Les Tortues Ninja 07Le repaire des méchants est une version typiquement années 90 du pays des jouets de Pinocchio,
où l'on s'adonne au skate, aux jeux vidéo et au hip-hop avant d'être changé en baudet ninja.
Du coup, le message véhiculé n'est pas super clair : être méchant, c'est bien ou pas ?


Pour ne rien arranger, des rebondissements aussi palpitants que "tout le monde va se reposer à la ferme le temps que Raphaël sorte du coma" ne sont pas vraiment ce qu'on peut imaginer de mieux pour dynamiser une comédie d'action. Heureusement, de temps en temps il y a une bagarre et là, je dois avouer que pour des types qui devaient se coltiner des costumes en caoutchouc d'environ une tonne chacun, les cascadeurs s'en sortent vraiment pas trop mal. C'est pas du Jackie Chan, c'est jamais hyper spectaculaire, mais c'est étonnamment acrobatique. Dans l'ensemble, les costumes sont le seul élément vraiment très réussi du film, les tortues ont un look sympa, des tronches expressives, les différentes marionnettes du rat sont pas mal non plus, les experts en animatronique du studio Jim Henson ont fait du beau boulot. Si dans l'esprit le film est assez proche du très naze  Double Dragon, on peut se consoler en se disant qu'au moins il ne partage pas son esthétique affreuse, et n'est pas déplaisant à regarder.


Les Tortues Ninja 05Contrairement à tout le reste, les effets spéciaux n'ont pas vieilli :
les costumes et les masques animés sont fidèles au cartoon et rendent bien à l'écran.


Je me doute bien que je ne convaincrai pas les incurables nostalgiques que leur joli souvenir d'enfance est en fait une grosse daube conçue par de vieux bonshommes cyniques sans aucun respect pour les jeunes consommateurs à qui ils l'ont vendue il y a près de 25 ans. Mais pour ceux qui y auraient échappé à l'époque, faites-moi confiance, à moins d'être le genre de curieux compulsif qui a absolument besoin de l'étudier pour sa thèse en nanarologie enfantine, il n'y a pas de raison valable de s'infliger aujourd'hui un truc aussi couillon, à l'humour atroce (les seuls moments drôles étant ceux, involontairement comiques, où le film essaie d'être dramatique) et rythmé par du rap de supermarché.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jakbonhom 14/04/2014 21:32


Pour l'anecdote, c'est Ernie Reyes Jr., le gamin qui pétait des briques à mains nues dans la série "Le chevalier lumière", qui joue le rôle de Donatello. Enfin, la tortue orange. 

Toxic 15/04/2014 02:00



Ah tiens, je savais pas. Dans la suite il joue un livreur de pizzas qui devient pote avec les tortues, mais je ne sais pas s'il reprend aussi, en plus, son rôle de tortue.



Superjé 21/02/2014 01:54


Lequel ? Ils ont en fait 2500 des muppets, à Noel.


 


Si c'est Noel chez les muppets/the muppet christmas carol ou un truc à base de Scrooge/Dickens ; c'est une grosse tuerie.


Si c'est "Joyeux Muppet show de noel" c'est une immonde bouse (un des pires) dont tu peux t'abstenir la vision.


 


Si c'est A muppet family christmas, j'ai pas vu. Du coup, je suis curieux de connaitre ton avis.

Toxic 21/02/2014 10:27



J'ai préféré acheter celui de Dickens, les autres me paraissaient pas géniaux à vue de nez.



Superjé 20/02/2014 12:47


Ouais, mais pour les fétichistes des marrionnettes, ça vaut le coup quand même, non ?


 


(D'ailleurs, à quand un vrai Muppets sur ciné discount ?)

Toxic 20/02/2014 20:46



Honnêtement même pour un fétichiste, je doute... Je vais me farcir les autres épisodes, on verra bien s'il y en a un qui est mieux (il me semble que le 2ème a plus de créatures différentes).
Pour les Muppets, si le blog existe toujours à Noël, y aura le Noël des Muppets que j'ai fini par acheter.



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur