Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 07:44

Mange Prie AimeBon allez, j'avoue tout de suite : ouais, sur ce coup, j'abuse. Away We Go j'étais prêt à le trouver sympa, y avait Jim, mais celui-ci je l'ai choisi spécifiquement parce qu'il est passé dans la Chasse au pire film de l'Histoire et que ça a titillé ma curiosité malsaine. Y avait aucune chance pour que j'aime, mais y avait un espoir pour que ça atteigne un niveau de grotesque à peu près rigolo. Je sais, c'est pas bien. Mais comme je disais au juge l'autre jour, faute avouée est à moitié pardonnée.

Tiré d'un bouquin autobiographique et éponyme d'Elizabeth Gilbert, à qui on doit apparemment l'article qui a donné lieu au déjà pas terrible Coyote Girls, Mange Prie Aime pourrait en gros se résumer à son titre, c'est-à-dire que dans la vie, pour être une personne épanouie et heureuse et merveilleuse, il faut faire ces trois choses dans cet ordre précis. Mais pour ceux qui aimeraient plus de détails, je veux bien faire le mec consciencieux si vous voulez.

Au début de l'histoire, Liz Gilbert a la quarantaine souriante de Julia Roberts, un mari qui l'aime et un boulot qui n'a pas l'air trop éprouvant (aller à Bali pour écrire un article sur Bali, écrire des pièces de théâtre et donner des conférences sur l'amour). Elle est donc extrêmement malheureuse, et décide d'en vouloir à son mari pour ça. Il faut dire qu'il a évoqué l'idée de reprendre des études pour devenir enseignant, signe qu'il est horriblement immature et incapable de lui donner ce qu'elle attend de la vie. Du coup, comme elle est en revanche d'une grande maturité et tout à fait disposée à s'offrir ce qu'elle attend de la vie, elle demande le divorce et commence à sortir avec un jeune acteur beau gosse et juste un peu trop vieux pour être son fils. Curieusement, ça ne fonctionne pas à la perfection avec lui non plus, donc après lui avoir suggéré de "grandir" (il n'y a décidément qu'elle qui sache se comporter en adulte responsable) elle le largue parce qu'elle veut enfin mener la grande vie sans se priver. Elle ne veut plus se contenter de salades ordinaires comme celles que mange sa meilleure amie éditrice, elle veut manger des pizzas délicieuses et pour ça il faut aller en Italie. Et puis ensuite elle veut faire le tour du monde pour prier des prières fabuleuses et aimer magnifiquement des bellâtres exotiques. Sa copine, qui ne se sent pas du tout insultée par l'insinuation qu'elle est une minable qui a raté sa vie simplement parce qu'elle mange de la salade, admire son projet et accepte donc de financer son année sabbatique en échange d'un livre sur cette aventure. Oui parce que la spiritualité c'est bien sympa mais c'est pas ça qui paye les billets d'avion pour Bali.


Mange Prie Aime 01"Marge, j’en ai ras-le-bol de ce bled pourri !
Je veux explorer le monde. Je veux regarder la téloche sous d’autres latitudes.
Je veux découvrir des centres commerciaux exotiques.
J’en ai marre des glaces au chocolat, je veux goutter des glaces à l’ananas, des glaces aux fruits de la passion...
Je veux VIVRE, Marge, tu veux pas qu'je vive ? Hein, c’est ça ? Tu veux pas qu'je vive !"
("
La Peur de l'avion", Les Simpson saison 6 épisode 11)


Passé ce prologue, on suit donc Liz Gilbert à Rome et Naples où elle savourera de la bonne cuisine et se fera plein d'amis pittoresques dont elle illuminera l'existence tellement c'est une chouette fille, puis elle partira pour l'Inde parce que la cuisine méditerranéenne c'est cool mais il faut aussi qu'elle nourrise son âme et pour ça rien de mieux que d'aller faire un peu de bouddhisme sympa dans un Club Méd à thème "ashram" pour Blancs flippés, et pour conclure, comme lors de sa première visite à Bali Maître Yoda lui a prédit l'avenir et lui a dit "un jour tu reviendras à Bali", elle reviendra à Bali. Je me demande si Maître Yoda est subventionné par l'Office du tourisme balinais ou quoi. En tout cas il mériterait parce que c'est bien trouvé, le coup de la prophétie. Ou alors y a juste une espèce de proverbe que tout le monde connaît là-bas, genre "Vends à un toubab friqué et paumé un peu de ta sagesse pour biscuits chinois et tu auras à manger pour un jour, offre-lui une excuse 'spirituelle' pour se re-payer des vacances de luxe dans ton pays et tu auras à manger toute ta vie" ?


Mange Prie Aime 07Non, évidemment ça ne lui plaît pas. Pourquoi ça lui plairait qu'un riche homme d'affaires
au charme sauvage d'hidalgo buriné lui offre un weekend de rêve sur une île paradisiaque, franchement ?
Quand est-ce que quelqu'un va un peu penser à elle et à son bonheur, bordel ?


A l'issue des 2h20 que dure la version Director's Cut de Mange Prie Aime, on a l'impression que le but de l'histoire écrite par Elizabeth Gilbert était de nous montrer qu'Elizabeth Gilbert, même si c'est une femme qui a énormément souffert dans ce monde cruel parce que son ex-mari ne lui offrait pas de bonnes pizzas, a néanmoins su trouver la force de devenir une sorte de mélange d'Olympe de Gouges, Simone de Beauvoir et Mère Thérésa, tout en restant très abordable. C'est bien simple, Liz Gilbert est tellement géniale qu'elle ne peut même pas commander un café à Rome sans qu'immédiatement une parfaite inconnue veuille devenir sa meilleure amie. Quand elle arrive en Inde, c'est un autre parfait inconnu qui décide de la prendre sous son aile pour l'aider à régler ses problèmes tellement elle est sympa (clairement, en Inde le problème le plus grave à régler c'est d'aider Julia Roberts à surmonter le fait que se faire troncher par James Franco n'était pas si satisfaisant que ça).


Mange Prie Aime 06De toutes façons, les autres problèmes de l'Inde, Elizabeth les a déjà réglés elle-même,
vu qu'elle sème le bonheur avec encore plus de largesse qu'Amélie Poulain.


Il y a même une scène où l'éléphant enragé échappé du zoo vient se prosterner devant elle ! C'est parce que le dieu Ganesh approuve ce qu'elle est, ce qu'elle fait. Elle a enfin eu l'Illumination (attention, pas celle de Leroy et Sho'Nuff dans Dernier Dragon parodiée dans Tongan Ninja hein, celle sur son droit de penser qu'à sa gueule) et forcément qui dit Inde dit événements mystico-magiques comme Ganesh qui vient te dire que tu es merveilleuse. Ca marche pas en Occident, si un barbu chevelu émacié vient te saluer, c'est pas Jésus qui t'envoie un signe, c'est juste un clodo qui veut te taper du fric. Mais en Inde, leurs dieux existent pour de vrai et ils viennent adouber les Occidentaux comme ça. Rassurez-vous, on n'apprend pas seulement que l'Inde est chamarrée et propice à l'éveil spirituel, mais aussi que les Balinais sont pleins de sagesse ancestrale et connaissent des remèdes magiques bien plus efficaces que les médicaments car ils sont proche de la nature, et évidemment que les Italiens sont tous des dragueurs bons vivants qui se la coulent douce même si, derrière les façades historiques de leurs belles maisons en pierre, il n'y a que des appartements poussiéreux sans eau courante.


Mange Prie Aime 02Et ils s'appellent "Spaghetti" bien sûr.


 Un peu plus tard, c'est son anniversaire, mais comme elle s'est émue sur le sort d'une petite balinaise qui rêve d'avoir une belle salle de bain carrelée alors que sa mère n'a pas les moyens de leur payer une maison, elle demande à ses amis de ne pas lui offrir de cadeaux, mais de donner des sous à la petite crève-la-faime pour qu'elle ait sa bicoque. Et ça marche ! Apparemment Liz Gilbert a des amis prêts à débourser collectivement 18.000 dollars pour son anniversaire, c'est dire si décidément elle a une vie affreuse. Mais une fois de plus elle fait passer son sens du sacrifice avant tout. Elle pouvait pas simplement dire "faites un don pour que Madame Machin ait sa baraque", non non, c'est "au lieu de me faire un cadeau d'anniversaire, faites un cadeau à Madame Machin". C'est pas ses amis qui sont généreux en fait, c'est elle ! Elle renonce à ses cadeaux pour pouvoir résoudre le problème de la pauvreté en Indonésie. Ca c'est une femme admirable !


Mange Prie Aime 03Même son divorce était en réalité un geste altruiste ; grâce à elle, son ex-mari
a pu avoir une vie de famille idyllique remplie de sourires béats et de promenades ensoleillées.
GRACE A ELLE ON VOUS DIT !


Bon, je sais bien que "je suis pas le public visé" comme on dit, mais très sincèrement, là je vois pas trop à quel public parle Mange Prie Aime. La ménagère qui espère rêver gentiment devant un mélo inoffensif sur les amours compliquées de Julia Roberts avec Billy Crudup, James Franco et Javier Bardem risque d'être déçue face à cette espèce d'hagiographie d'une pleurnicharde égocentrique qui se prend pour une héroïne et une philosophe parce qu'elle a décidé de se faire plaisir coûte que coûte. Qui peut en tirer une leçon de vie ? Combien d'entre nous ont les moyens de prendre une année sabbatique pour faire le tour du monde ? Et même ceux qui ont cette chance ont-ils réellement besoin de l'exemple d'Elizabeth Gilbert pour savoir que ne pas travailler, voyager et trouver l'amour, c'est la belle vie ?


Mange Prie Aime 05Bon, à la rigueur si vous avez besoin que quelqu'un vous prétende qu'il faut
être très courageux pour oser céder à ses caprices, vous avez peut-être besoin d'Elizabeth Gilbert.


Alors c'est sûr, c'est joliment filmé, on dirait une succession de pubs pour des pâtes et des agences de voyage. Et il faut  saluer la performance de Julia Roberts qui parvient à rendre son personnage aussi parfaitement horripilant qu'il le mérite. Il y a notamment une scène où elle est en train de bouffer et elle se met à sourire avec un air qui dit très précisément, sans qu'elle prononce un mot, "holala, c'est tellement bon, c'est comme si je découvrais le vrai goût des bonnes choses authentiques pour la première fois de ma vie, je n'en reviens pas, et je me sens un peu coupable de cette joie simple de petite fille émerveillée parce que je suis très modeste et donc je suis pas sûre de mériter autant de bonheur", juste parce qu'elle a décidé de faire 7000 kilomètres pour se taper une pizza, je vous jure, on lui foutrait des baffes.


Mange Prie Aime 04Là sur une image fixe on se rend pas bien compte,
mais vous la verriez en mouvement, vous voudriez lui en coller une, c'est sûr.


Voyez, je cherche pas à 100% négatif, je suis prêt à trouver des qualités dans tout, moi. Mais ça reste un film insupportable de bout en bout. Il y a sûrement de bonnes histoires à raconter sur le thème "on peut être très malheureux même quand on a en apparence toutes les raisons d'être heureux, et pour trouver le bonheur il faut être prêt à accepter qu'on y a droit", mais un message aussi simple n'a pas besoin de 140 minutes pour être développé et si le personnage principal n'apparaît que comme une geignarde égoïste, capricieuse et jamais contente, ça ne fonctionne pas. Surtout pas si on nous martèle que sa redécouverte de soi est un acte de bravoure et de générosité. Si vous avez besoin qu'on vous explique sans utiliser de mots compliqués comment mieux vous regarder le nombril, il y a sûrement un bouquin "bien-être et développement personnel" moins malhonnête, et si vous cherchez une petite comédie romantique douce-amère, les braves gens de chez Filmsdelover.com ont forcément mieux que ça à vous recommander.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Artemis 26/07/2011 12:15



C'est sûr que s'offrir le bonheur auquel on a "tellement le droit", c'est un poil plus facile quand on a les moyens... Après lecture, je crois que je préfèrerais regarder une 2nd fois "gnoméo et
juliette" que de tenter cette expérience-là :-)



Toxic 26/07/2011 16:16



Les pauvres ne méritent pas le bonheur de toutes façons, ils sauraient pas quoi en faire, ils le revendraient sûrement pour s'acheter de l'alcool ou de la drogue.



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur