Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 07:54

ManiacUn des premiers films que j'ai chroniqués ici il y a trois ans était vendu sous le titre de Maniac, mais ça n'était pas le "vrai" Maniac, celui signé William Lustig, par ailleurs réalisateur des trois Maniac Cop. Alors voilà, avec ce mois thématique, c'est l'occasion de réparer enfin cette "erreur" si j'ose dire.

Sorti au début des années 80, Maniac ne fait pas vraiment partie des classiques de l'horreur que tout le monde connaît, c'est plutôt le genre de film tombé dans une relative obscurité mais qui jouit d'un certain prestige auprès de ceux qui, parmi les amateurs du genre, aiment justement sortir un peu des sentiers battus. C'était le premier long métrage non-porno de son réalisateur, sur un scénario de l'acteur Joe Spinell (l'usurier pour qui Stallone bosse comme gros bras au début de la saga Rocky, mais aussi le méchant du nanar Starcrash !), qui tient donc le rôle principal, celui de Frank Zito, sociopathe aux allures de Ron Jeremy vérolé, qui assassine des couples ou des femmes seules pour orner du scalp de ses victimes féminines les mannequins de vitrine qu'il stocke chez lui. Le film le suit alors qu'il traque et tue ses proies, s'occupe des trophées macabres qu'il ramène de ses virées nocturnes ou discute avec les voix dans sa tête chez lui, mais aussi alors qu'il tente de nouer un contact humain "normal" avec une jeune et jolie photographe (Caroline Munro, de Starcrash aussi, décidément...) croisée dans un parc.

Vaguement inspiré de l'affaire du "Fils de Sam" qui venait de terroriser l'Amérique quelques années plus tôt, Maniac est vraiment un film comme on n'en ferait plus aujourd'hui, en tout cas pas de cette façon-là. Le synthé, le premier rôle pour un homme aussi disgracieux, un tueur qui échappe aussi longtemps à la police sans avoir à se montrer ni génial ni même spécialement prudent, aucune scène où l'héroïne sort son portable juste pour dire "oh zut alors ça capte pas !", les pantalons taille haute... Moi ça va, je suis vieux, je peux encaisser, mais les plus jeunes d'entre vous risquent de trouver tout ça sans doute un peu ringard, même s'il reste quelques éléments qui n'ont pas vraiment vieilli (comme les effets spéciaux signés Tom Savini).


Maniac 03

Zito n'est pas 100% original, il a un petit côté Norman Bates,
mais on sent que l'acteur s'est investi à fond dans le personnage qu'il a créé.


C'est un film à forte personnalité, ça ne ressemble pas trop à un Vendredi 13  ou un Halloween malgré le thème du fou qui poignarde les gens, le plus proche "cousin" que je lui vois ce serait  Christmas Evil en fait. Alors ici évidemment on sait dès le départ que le protagoniste n'est pas seulement taré, mais un meurtrier, mais à part ça, on retrouve un peu le même genre d'ambiance, un peu étrange, un peu poisseuse, le même genre de personnage solitaire, qui vit dans son monde d'aliéné mais qui arrive à faire bonne figure en public (encore qu'on a un peu moins de mal à imaginer le Père Noël de Christmas Evil en ami des enfants que Joe Spinell en séducteur de Caroline Munro), une façon de s'autoriser à montrer le tueur pas seulement comme un monstre menaçant mais parfois aussi comme un pauvre type paumé et pitoyable...


Maniac 01

Non mais évidemment les années 70 c'était une autre époque mais quand même,
Joe Spinell en tombeur de ces dames, c'est vrai que ça demande un gros effort d'imagination.


Il y a quelques trucs qui gâchent un peu quand même. Dans une scène, Zito est clairement vu par trois témoins différents en compagnie de la pute qu'il s'apprête à étrangler, mais apparemment son signalement n'est jamais transmis aux flics. Pas super plausible. Dans la scène, par ailleurs excellente, de la poursuite dans le métro, on voit bien que la production n'a pas pu faire entièrement évacuer la station pour le tournage, et du coup c'est assez crétin de voir la petite infirmière se contenter de fuir en silence au lieu d'avertir les personnes qu'elle croise qu'il y a un mec louche à ses trousses. Je dis pas que ça suffit à décrédibiliser toute l'histoire, mais ça ne manquera pas de chagriner les spectateurs les plus tâtillons.


Maniac 02

On a beau se douter de son issue, je vous garantis que la séquence
de la chasse à l'infirmière vous laissera avec la bouche sèche.

 

C'est noir, c'est brutal, c'est singulier, c'est parfois avouons-le un peu mal joué, un peu couillon. A mon sens c'est quand même vraiment un film qui vaut le coup d'oeil pour les fans de slashers curieux, mais je conçois aussi qu'on puisse trouver ça ringard. Si vous vous sentez l'âme aventureuse pour cette fameuse soirée Halloween, c'est pas une valeure sûre mais je le recommande quand même. Au pire, quand le remake avec Elijah Wood sortira en décembre, vous pourrez vous vanter d'avoir vu l'original méconnu. Ca se trouve entre autres dans les bazars parisiens pour 4€ (je crois pas que ce soit le Director's Cut, mais au moins c'est la version non-censurée), à ce prix-là ça vaut largement le coup.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur