Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 08:42

Mortelle St ValentinHalloween et Noël ne sont pas les deux seules fêtes du calendrier à inspirer les auteurs de films d'horreur. La Saint Valentin a donné lieu elle aussi à son lot de slashers. Alors, pour ceux d'entre vous qui ne vont pas pécho ce 14 février, je me suis dit que j'allais en tester quelques-uns, comme ça vous pourrez peut-être vous faire une soirée DVD à la place. L'an prochain, soyez gentils, essayez de pécho, parce qu'il n'y a pas vraiment une quantité inépuisable de films sur le thème des tueries à la fête des amoureux.

Tiré d'un obscur roman policier (Le Meurtre de la St-Valentin, de Tom Savage), tourné par le réalisateur d'Urban Legend et écrit par un mélange de scénaristes de Peur bleue (le film de requins avec Ice Cube, pas l'adaptation de L'Année du loup-garou de Stephen King) et de la série Beverly Hills, Mortelle St-Valentin fait partie de ces films d'horreur sortis dans le sillage de Scream, des produits de studio pour lycéens, avec un casting de jolis visages interchangeables réunis autour de quelques idoles des ados (ici, Denise Richards) et vedettes de la télé (David Boreanaz, Katherine Heigl), dont l'une servira de première victime pour faire croire que tout peut arriver et que les derniers survivants ne seront pas forcément les acteurs les plus connus. Ca remonte à 2001, on approchait de la fin de cette ère-là ; entre les zombies, les remakes et les films dans la mouvance Saw, on n'en fait plus trop des comme ça, de nos jours.


Mortelle St Valentin 02Malgré la présence de Denise Richards qui, grâce à Starship Troopers et Sex Crimes,
était LA petite actrice sexy en vogue à l'époque, le film est plutôt frileux,
surtout pour un film sur la fête des amoureux.


Le prologue montre un collégien louzeur, Jeremy Melton, se faire jeter par différentes filles, puis maltraiter par ses condisciples à un bal de fin d'année pour avoir osé embrasser "la grosse" (une grosse à l'hollywoodienne, c'est-à-dire que dans la vraie vie sa qualification oscillerait entre "normale" et "un tout petit peu potelée") de la classe. Une bonne dizaine d'années plus tard, personne ne sait trop ce qu'il est advenu de Jeremy mais les filles, y compris l'ex-"grosse", sont toutes restées copines. Toutes plus ou moins célibataires, elles participent à des soirées "turbo-dating" où elles n'hésitent pas à éconduire impitoyablement leurs prétendants. L'une après l'autre, elles reçoivent des cartes de St-Valentin macabres et menaçantes signées "JM". Lorsque l'une d'elles est retrouvée assassinée après un "turbo-dating" avec un certain Jason Marquette, la police soupçonne évidemment ce "JM", mais les filles pensent plutôt à Jeremy Melton, et le spectateur qui en a vues d'autres se doute vite que le film lui réserve un coup de théâtre aussi prévisible que peu vraisemblable.


Mortelle St Valentin 01Ci-dessus, une fille obèse vue par Hollywood.


Le thème de la Saint Valentin n'a pas encore été surexploité par le cinéma d'horreur, et une ou deux scènes de suspense (comme le premier meurtre) fonctionnent pas trop mal. Mais c'est à peu près tout ce qu'il y a de gentil à dire sur Mortelle St-Valentin qui, à part ça, est un film idiot et sans grande originalité. Le scénario est plutôt mince et aligne des situations déjà vues (et tournées en dérision) mille fois, les meurtres sont banals, les quelques fausses pistes sont si timidement explorées qu'on n'a jamais vraiment de doutes sur l'identité du tueur masqué, il n'y a pas vraiment de personnage intéressant. Je me suis pas endormi devant mais j'ai passé la plupart des 90 minutes à me dire que je ferais mieux de faire autre chose. Si j'étais tombé dessus à la télé au lieu de l'avoir acheté en DVD, j'aurais probablement zappé avant la fin. C'est pas le pire de la catégorie "film de psychopathe dangereux qui tue de beaux jeunes gens à des soirées pour beaux jeunes gens" mais il manque terriblement de saveur et c'est un peu décevant de la part des auteurs du sympathique Peur bleue.


Mortelle St Valentin 03Bon j'avoue, l'arc et les flèches, l'arme la moins pratique du monde pour un serial killer,
Mortelle St-Valentin en a eu l'idée une dizaine d'années avant le remake de Vendredi 13.


Le truc qui peut, à la rigueur, susciter une toute petite curiosité vis-à-vis du film, c'est l'aspect "capsule temporelle de l'an 2000". Ca peut être rigolo de voir des trucs qu'on a connus y a pas si longtemps et qui ont déjà disparu, ou se sont complètement transformés, ou sont un peu tombés en désuétude. Ici, on a les téléphones portables de 2 kilos. Le speed dating, cette mode aujourd'hui enterrée par les sites de rencontre. La carrière cinématographique de David Boreanaz, qui à l'époque avait le vent en poupe grâce à Buffy, et qui est retourné à la télé peu après. Des groupes comme Static-X, les Deftones ou Filter sur la bande originale. Voilà. Si vous avez connu tout ça quand vous étiez un connard de jeune, ça pourra vous faire marrer de les revoir dans Mortelle St-Valentin. Sinon, pour quelqu'un qui a déjà vu quelques slashers dans sa vie, c'est pas vraiment le genre petite perle oubliée à redécouvrir. Pas sûr que ça méritait les 4€ que j'ai payés pour le voir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur