Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 09:39

My Name is BruceN'ayant qu'un seul film sur Noël cette année, j'enchaîne avec un autre film dont le protagoniste est un sale type ne pensant qu'à sa gueule, porté sur la bouteille et queutard, qui finit par se resaisir un peu par amitié pour un gamin sans père. Pour son deuxième long métrage en tant que réalisateur, Bruce Campbell, qu'il est probablement inutile de présenter aux (rares) lecteurs de ce (formidable) blog, se met en scène dans son propre rôle ou disons, dans le rôle qu'adoptent beaucoup d'acteurs quand leur personnage porte le même nom qu'eux, pour montrer à quel point ils sont super forts en autodérision et pas du tout prétentieux. La vedette des Evil Dead est donc ici un has been arrogant et lâche, qui vit dans une caravane miteuse et gagne misérablement sa vie en enchaînant les séries Z. Enlevé par un jeune fan, il se retrouve dans un petit village de bouseux dont les habitants, persuadés que son expérience de pourfendeur de monstres cinématographiques fait de lui un véritable guerrier, réclament son aide pour vaincre un mauvais esprit qui terrorise les environs : Guang Di, le dieu du tofu. Pensant qu'il s'agit d'un canular orchestré par son agent pour son anniversaire, Bruce joue le jeu, jusqu'au moment où il comprend que le méchant démon chinois décapiteur est bien réel.

On comprend très vite que Campbell et son scénariste (un auteur de comics, qui a également signé Timecop avec Van Damme) n'étaient pas très inspirés puisqu'ils ont complètement repompé leur idée de départ sur ¡ Trois Amigos ! mais qu'au lieu de l'adapter intelligemment à un autre contexte comme Galaxy Quest, ils l'ont simplement forcée à grands coups de marteau dans un film d'horreur bas-de-gamme. Il faut donc être prêt à accepter qu'un adolescent d'aujourd'hui, parfaitement conscient du fait que Bruce Campbell est un acteur, soit néanmoins assez naïf pour croire que ses exploits à l'écran signifient qu'il est un véritable spécialiste de la lutte contre le paranormal dans la vraie vie aussi. Et que tous ses concitoyens adultes le suivent dans son délire. Alors, je veux bien comprendre qu'une comédie horrifique n'est pas censée être réaliste, mais quand on recycle un ressort comique que d'autres ont su mettre en scène de façon à peu près plausible, l'excuse "mais allez on s'en fout on va pas chipoter, c'est juste pour rigoler !" est un peu foireuse. Les gags qui en découlent ne sont pas plus créatifs, on finit vraiment par se demander pourquoi ne pas avoir simplement raconté "Bruce Campbell se voit contraint d'affronter un démon pour de vrai" plutôt que de s'embarrasser avec "Bruce Campbell, confondu avec un véritable héros,
se voit contraint d'affronter un démon pour de vrai en croyant que c'est juste un film". Entre la nullité du prétexte de départ, le côté convenu de l'autoparodie (c'était plus rigolo avec Jennifer Tilly dans Le Fils de Chucky) et la platitude des quiproquos, le manque d'idées est flagrant.


My Name is Bruce 03Une bouffonnerie typique du caractère laborieux, puéril et pas très inventif du film :
dans les moments romantiques, Bruce ne peut pas s'empêcher de tout gâcher
en collant une main aux fesses à sa dulcinée. Ca revient 3 ou 4 fois en 1h20,
chacune était ponctuée par un bruitage "rigolo" aussi bienvenu que des rires enregistrés.


Comme quoi, Campbell a beau s'être donné le rôle du paria, il a quand même un statut qui lui a permis de donner vie à son "caprice de star" sans avoir à épater des producteurs avec un vrai bon scénario. Parce que là, à moins que les gens de chez Dark Horse soient complètement demeurés (ce qui est envisageable, vu qu'après tout, ils font de la bande dessinée) c'est pas possible que quelqu'un ait lu le truc avant de signer le chèque. Il y a juste eu un couillon pour penser "ha ha ha, Bruce Campbell, quel marrant ce type, j'ai trop kiffé Evil Dead. Allez, banco, je lui file son fric, je lui fais confiance pour me faire rire, il est trop marrant ce Bruce Campbell !", obligé. Et entendons-nous bien, je suis plutôt bon client moi aussi quand il s'agit de l'homme au gros menton, j'avais vraiment envie d'aimer le film, mais sur ce coup-là il s'est vraiment pas foulé. Il est vaguement amusant en épave, il y a deux ou trois bonnes blagues, mais dans l'ensemble c'est très paresseux et pas folichon. Comme beaucoup de tentatives d'être à la fois un film comique et un film d'horreur, ça échoue sur les deux plans.


My Name is Bruce 01La star de Bubba Ho-Tep en fait des tonnes pour se montrer sous le pire jour possible,
mais dans le même genre Billy Bob Thornton est plus drôle dans Bad Santa.


My Name is Bruce mélange donc une série B/Z du même calibre que celles dont il se moque (autrement dit, un truc con avec un monstre bidon) avec une redite inintéressante de Galaxy Quest autour des thèmes du rapport des fans à leurs idoles, de la confusion entre réalité et fiction et des acteurs contraints de rejouer le même rôle toute leur vie. Le résultat n'est pas complètement atroce, mais très décevant. C'est typiquement le film d'un type qui sait qu'il a suffisamment de fans inconditionnels pour que ses films payent son loyer sans qu'il ait trop à se sortir les doigts du cul. Alors au bout du compte, le meilleur conseil si vous aimez bien sa vedette, c'est d'éviter ce film-là, pour ne pas l'encourager dans la voie de la médiocrité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur