Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 09:51

Naked WeaponJe sais que, tout comme moi, vous avez toujours soupçonné qu'il existait une île mystérieuse sur laquelle de jolies jeunes asiatiques passaient leurs journées à s'entraîner aux arts martiaux sur la plage en marcel moulant et minishort et à se câliner sous les douches dans le but de devenir un jour des super tueuses à la Nikita. Le réalisateur des trois Histoires de fantômes chinois et l'auteur de l'adaptation ciné de Nikki Larson avec Jackie Chan nous le confirment dans ce film hongkongais de 2002 tourné en langue anglaise aux Philippines que j'ai donc acquis pour son intérêt documentaire.

On y suit le parcours de trois filles choisies dès l'âge de treize ans pour leurs capacités sportives et enlevées à leur familles pour être formées au dur métier d'assassin sous la houlette de la cruelle et impitoyable Madame M. Charlene et Katt se lient d'amitié (voire plus si affinités) et s'efforcent de garder leur humanité malgré le travail de désensibilisation de leurs entraîneurs, tandis que Jing devient une véritable machine à tuer bien décidée à écraser ses condisciples pour prouver sa supériorité. Parvenues à l'âge adulte, elles sont envoyées accomplir leurs sombres besognes à travers le monde, en suivant une méthode éprouvée : se faire passer pour des putes de luxe pour éviter la présence des gardes du corps de leur cible, utiliser leurs charmes pour endormir sa vigilance et finalement l'exécuter à mains nues avant de prendre la fuite. Et même si celles que les enquêteurs ont surnommées les "China Dolls" se montrent d'une efficacité incontestable, leur travail laisse des traces, qui mettent sur leur piste aussi bien un agent de la CIA qui cherche à les arracher à leur condition d'esclaves de Madame M que les associés de leurs victimes qui veulent se venger.


Naked Weapon 08

Dix ans après le film, Maggie Q est toujours plus ou moins dans le même rôle,
puisqu'elle est la nouvelle Nikita de la trouzmillièrme exploitation du personnage de Luc Besson.

 

Dès les cinq premières minutes, Naked Weapon annonce la couleur : une femme à poil, capable d'arracher du bout des doigts un morceau de colonne vertébrale à un importun et de faire sauter un fusil à pompe dans ses mains d'un coup d'escarpin, et que seul un tir de bazooka finit par arrêter, ça sent bon la belle couillonnade basse du front mais éminemment sympathique, et on se prend à rêver d'un genre de Double Team au féminin, du cinéma d'action qui n'a pas honte d'être rocambolesque et bourrin. Malgré ce début prometteur, le résultat final n'est pas aussi réjouissant que le film de Tsui Hark, mais pour amateur de jamesbonderies débridées et de petites pépées, c'est plutôt pas désagréable à défaut d'être complètement réussi.


Naked Weapon 02Comment ne pas être conquis par un film qui dégaine le lance-roquettes
au bout d'à peine cinq minutes pour arrêter un mannequin de quarante kilos ?
Surtout quand, au plan d'après, c'est clairement un autre modèle de voiture qui explose.


Une accumulation d'éléments contrariants empêche Naked Weapon de s'élever au-dessus de son statut de gentille crétinerie pas trop mal foutue avec des femmes à poil. La majeure partie du film est consacrée à l'entraînement des héroïnes, c'est bien quand le spectateur sait déjà vers quel objectif ça tend (ne pas se faire étaler par Apollo Creed, gagner le Beatdown, péter la gueule à Tong Po...), mais là ça se contente de déboucher sur un petit bout d'intrigue pas très intéressant avant de vite se conclure, on croirait presque un pilote de série, c'est assez décevant. Le "méchant" disparaît à peine quelques minutes après avoir fait irruption dans l'histoire, le sort de plusieurs personnages importants est expédié. On a beau se dire que dans un film de cul soft il ne faut pas trop espérer un scénario et des personnages très développés, on aimerait justement pouvoir penser qu'on est en train de regarder quelque chose d'un peu plus glorieux qu'un simple film de cul agrémenté de bastons.


Naked Weapon 03Tout en  se montrant assez racoleur à ce sujet, le film finit par ne pas assumer complètement
la romance entre ses héroïnes et jette l'une d'elle dans les bras d'un homme.

 
Et puisqu'on en parle, les combats bénéficient de belles chorégraphies (vu que c'est un peu la spécialité du réalisateur) et malgré quelques moments brutaux et sanglants, c'est surtout leur côté très fantaisiste qui contribue au charme un peu nanaresque du film. Les personnages s'envolent, font des saltos, se retrouvent en équilibre sur la tête ou interceptent les projectiles d'un coup de poing qui réexpédie les éclats à l'envoyeur... C'est souvent portnawak mais c'est rigolo. Le problème, c'est que c'est aussi beaucoup gâché par un montage qui casse toute fluidité et donne presque l'impression d'assister à quelque chose du genre "Top 10 des plus belles actions" plutôt qu'à des affrontements en direct. On passe sans transition d'un mouvement spectaculaire à un autre, et c'est pas que j'aurais préféré qu'ils montrent ça de façon plus réaliste mais quitte à voir un ballet aérien invraisemblable, autant le voir se dérouler dans sa totalité, pas simplement passer d'un temps fort à un autre.


Naked Weapon 07Si vous préférez les arts martiaux sérieux à la Bruce Lee, attendez-vous à grincer des dents.


Bon, voilà, que dire. Ca ne fera pas progresser la cause des femmes. Ca n'enrichira pas grandement votre culture cinématographique. Ca ne deviendra pas le joyau de votre collection de DVDs. Ca ne sera pas à proposer à votre copine pour une soirée tranquille devant la télé. C'est juste un petit thriller érotique un peu crapoteux et con mais divertissant pour qui aime les combats acrobatiques et les belles nanas. Ca coûte pas cher, ça dure pas longtemps, ça change agréablement du triste cinéma d'action occidental moderne si terre-à-terre et des grosses productions d'arts martiaux chinoises ampoulées de ces dernières années. Mais c'est pas à traquer à travers toutes les solderies de France si votre supermarché du coin ne l'a pas dans son bac à merdouilles.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur