Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 08:20

Never Back Down 2 The BeatdownNever Back Down était un film de baston pour ados banal et con, mais sa suite étant signée Michael Jai White, j'étais curieux de la voir quand même. Le film ne partage avec le premier épisode que son scénariste et l'un des seconds rôles, mais c'est toujours une histoire de tournoi clandestin de beaux gosses qui se mettent des pains et se font des clés de bras. Max, le lycéen qui poussait ses potes à se démonter la tronche au "Beatdown" pour les beaux yeux d'Amber Heard, a quitté la Floride pour étudier en Louisiane, et s'est autopromu organisateur de l'édition locale de ce championnat illégal d'arts martiaux. En quête de nouveaux talents sur le campus de sa fac, il fait la connaissance de Zack, un ex-espoir de la boxe contraint d'abandonner le sport pour des raisons de santé, et de Mike, un lutteur amateur fraîchement débarqué en ville et qui cherche à prouver sa virilité à ses nouveaux condisciples. Il les convainc de s'inscrire au prochain Beatdown et les présente à Case Walker, prodige des "Mixed Martial Arts" passé à deux doigts de la gloire pour cause de prison, et qui depuis sa libération vivote en enseignant la castagne à des jeunes. Avec deux autres élèves, Mike et Zack s'entraînent dur tandis que le tournoi approche, mais les flics du coin ont décidé de harceler Case...

J'avais vraiment envie de bien aimer cette suite, parce que Michael Jai White déchire. Mais si je l'ai effectivement préférée au premier épisode, parce que les combats sont mieux chorégraphiés et filmés, parce que l'intrigue fait l'effort de ne pas aller uniquement là où on l'attend, je dois bien avouer que c'est quand même une grosse déception : ça reste, dans l'ensemble, une redite de son prédécesseur avec de nouveaux acteurs, et le public visé reste nos amis les djeunz'. Au menu donc, musique de merde, beaux gosses exhibant fièrement leurs torses glabres et musclés, petites pépées se pâmant pour leurs pectoraux et leurs exploits guerriers, maître taciturne sévère-mais-juste hanté par son passé, montages qui permettent à des types qui balançaient maladroitement leurs coups de poings au début du film de devenir des terreurs des rings en une semaine d'entraînement, des leçons sur l'importance de la discipline, de maîtriser sa colère, de se battre pour les bonnes raisons, etc.


Never Back Down 2 01On reste dans l'esprit du premier avec ses jeunes qui aiment le fun,
mais on sent que c'est fait avec beaucoup moins de pognon.


Certains trouveront sans doute que j'en demande trop à un film de ce genre, mais un scénario un peu moins paresseux n'aurait pas été du luxe. Malgré quelques touches d'originalité (le jeune maltraité par un gang ne devient pas simplement capable de se défendre, il se change en bête féroce), ça reste très plan-plan, avec beaucoup de déjà-vu, des éléments pas super plausibles, des rebondissements sans véritables conséquences qui semblent avoir été ajoutés à l'histoire simplement pour allonger un peu la sauce. Les jeunes disciples ont à peine le temps de s'indigner de l'expulsion de leur maître du terrain où il les entraînait que l'un d'eux a déjà déniché un gymnase et des tonnes de matériel pour poursuivre comme si de rien n'était. Mike est jaloux de Zack parce qu'il aimerait bien se taper sa copine et puis finalement tout va bien parce que Zack la lui laisse sans regrets tellement il peut s'en taper d'autres facilement.


Never Back Down 2 04Les quelques scènes avec les flics auraient sans doute pu être retirées
sans foncièrement altérer le film, c'est dire si certaines péripéties font un peu factices.


Entre une intrigue pas terrible et un budget dérisoire, on ne peut pas dire que Michael Jai White ait reçu les meilleurs moyens pour ses débuts derrière la caméra, et il se montre plutôt timide avec cette première réalisation : la mise en scène est banale et son personnage trop relégué au second plan. Il parvient quand même à être le meilleur élément de son film, avec quelques répliques percutantes et quelques moments marquants, comme lorsque Max fait livrer à la salle de sport le sac de frappe utilisé dans le premier film, et montre fièrement qu'il a encore suffisamment la patate pour l'expédier d'un seul coup de pied à l'autre bout du rail sur lequel il est monté. Puis Black Dynamite colle un coup de saton dans le sac à son tour, le sac bouge pas d'un pouce, ses élèves osent pas trop se foutre de sa gueule mais ont du mal à se retenir de rire, et là d'un coup le sable commence à s'écouler du sac éventré par l'impact... Bon alors oui évidemment je dis pas que c'est du Kubrick hein mais c'est des petits trucs comme ça qui font le charme bourrin des bons films de bagarre. Mais il en aurait fallu plus pour aider celui-ci à sortir du lot.


Never Back Down 2 06L'ancien champion UFC (et protégé de Steven Seagal) Lyoto Machida a une courte
apparition, occasion d'une petite démonstration de karaté un peu trop gentillette hélas.


Je ne me suis pas ennuyé, sur le même thème j'ai vu bien pire, et à 5€ je me suis pas ruiné, c'est vrai. Et puis, si ceux qui ont aimé le premier épisode regrettont que celui-ci soit moins clinquant, en revanche les amateurs d'ultimate fighting seront satisfaits d'y voir quelques affrontements pêchus et de vrais pratiquants de la discipline (le colossal Todd Duffee, pas très bon acteur mais bénéficiant d'une espèce de sympathique charisme bovin, et Scottie Epstein pas crédible une seconde en vendeur de BDs "emo" freluquet mais plus convaincant après sa transformation en fauve). Tout cela étant dit, c'est vraiment très très moyens, et même aux fans de Michael Jai White je préfère conseiller quelque chose comme Blood & Bone que ce Never Back Down 2.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Shane_Fenton 06/08/2012 15:15


Du coup, moi aussi je suis déçu, parce que je suis un gros fan de Michael Jai White, et ce depuis que j'ai vu son sublime combat contre Scott Adkins dans Undisputed 2 (probablement le
meilleur combat de MMA que j'ai vu à l'écran, et de loin). Tant pis.

Toxic 09/08/2012 23:45



Oui il a vraiment pas trop osé sortir du moule établi par le premier épisode, il a fait un film d'action pour ados assez impersonnel et niais, c'est dommage, faut espérer qu'il se décourage pas
pour autant, il devrait tenter Blood & Bone 2 lui-même par exemple, ça pourrait buter grave ça.



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur