Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 07:53

Next"Par l'auteur de Minority Report" nous annonce la jaquette, qui essaie vraisemblablement de nous faire croire que, peut-être, va savoir, c'est un film de Spielberg, avant de nous avouer au dos qu'en fait c'est adapté, comme Minority Report, d'une nouvelle de Philip K. Dick. La nouvelle, en l'occurrence, c'est L'Homme doré, et le rapport avec le film est en fait super ténu, mais "Par l'auteur de Minority Report" sonnait mieux que "encore un truc foireux avec Nicolas Cage" donc voilà, officiellement c'est tiré de Philip K. Dick et apparemment Minority Report est un titre plus vendeur que Blade Runner. Tout ça est sans doute un peu triste, mais passons.

Next est signé Lee Tamahori, qui fait partie de ces réalisateurs qui semblent s'être gagné un crédit illimité à Hollywood sur la foi d'un seul film à leurs débuts, et qui depuis 15 ans enchaînent les trucs oubliables voire minables sans que personne ne se disent "Bon ok, L'Ame des Guerriers/Usual Suspects/Girlfight c'était bien, enfin je crois, ça fait longtemps, je me rappelle plus, je sais pas comment ça a vieilli, mais en tout cas il est peut-être temps que j'arrête de donner des sous à Lee Tamahori/Bryan Singer/Karyn Kusama". Enfin bref.

L'histoire est celle de Cris Johnson, un homme qui possède le don de voir jusqu'à deux minutes dans son avenir, et qui se contente de s'en servir pour agrémenter son show minable de magicien à Las Vegas, préférant garder profil bas pour éviter d'être transformé en sujet d'expérimentation. Les choses ne vont pas trop mal pour lui, jusqu'au jour où un agent du FBI lui annonce qu'une attaque à l'arme nucléaire va avoir lieu sur le sol américain, et que seul son don de prescience peut permettre d'arrêter les terroristes, parce qu'apparemment l'idée de découvrir avec deux minutes d'avance le lieu d'explosion de leur bombe est une option beaucoup plus sûre qu'essayer de suivre leur piste et de les retrouver dès que possible. Mais Cris a enfin rencontré la femme qui hantait les seules visions d'avenir lointain qu'il avait, et entre sauver la vie de millions de gens et forcer une histoire d'amour avec une inconnue simplement parce qu'elle est sexy et qu'il pense que le Destin veut qu'ils soient ensemble, Cris a choisi... la fille.


Next 04Son excuse, c'est qu'il ne veut pas qu'on fasse des expériences sur lui.
Les expériences elles-mêmes sont une excuse pour avoir ce genre d'image à mettre dans la bande annonce
pour faire croire au spectateur potentiel que c'est peut-être un film de science-fiction.

 

Sorte de croisement improbable entre 24 heures chrono et Un jour sans fin, Next est, autant le dire tout de suite, une véritable catastrophe. Déjà, on comprend dès la première utilisation du pouvoir du personnage central, qui permet en gros de "rembobiner" une situation pour y trouver une meilleure issue, que le film va s'en servir à la fin pour bien nous baiser avec un "alors en fait, rien n'a réellement eu lieu à partir de tel instant, ha ha ha, je vous ai bien eus, tas de cons", comme avant lui un American Psycho ou un Femme Fatale, voire un Inception. Certes, le héros est censé ne voir que deux minutes dans son avenir, mais on sait aussi que lorsqu'il est question du personnage de Jessica Biel (la fille de ses visions), ce pouvoir est "extensible". Du coup, c'est difficile de s'intéresser à quoi que ce soit ensuite, puisqu'on sait bien que dans les 5 dernières minutes, le film va se déclarer nul et non avenu.


Next 05Vers la fin, Tamahori trouve une nouvelle manière un peu plus originale de mettre en scène
le pouvoir de Cris, mais avant ça et après ce passage on se farcit systématiquement le simple
"allez, on dirait qu'on recommencerait cette scène là depuis le début mais avec une autre fin".


Mais même en essayant de mettre ça de côté, de se dire que peut-être Next va la jouer réglo et ne pas nous tirer le tapis de sous les pieds en espérant que ça lui donnera l'air plus malin que ses spectateurs, c'est quand même difficile de s'impliquer dans une histoire aussi peu crédible. Attention, je ne parle pas de cette histoire de visions d'avenir. C'est du cinéma, et du cinéma fantastique qui plus est, alors ce serait vraiment de la mauvaise foi que de refuser dès le départ cet élément surnaturel. Et on saura gré au scénariste de ne même pas avoir cherché à y donner la moindre explication pseudo-scientifique. Non, le problème en fait c'est que tout ça est censé être ancré dans le monde réel, avec le FBI, les terroristes et tout, mais que personne ou presque n'agit jamais de façon crédible et réaliste. Difficile de gober par exemple que les supérieurs de l'agent spécial joué par Julianne Moore la laissent consacrer toutes les ressources du FBI à capturer un voyant dans l'espoir que son don se révèle utile alors qu'ils sont dans une telle situation d'urgence. Difficile d'admettre que la sévère Julianne Moore s'acharne à poursuivre et convaincre Cris au détriment de tout autre moyen d'arrêter les terroristes. Vous imaginez Jack Bauer qui déciderait, au début d'une nouvelle saison, que la meilleure façon d'empêcher les islamistes chinois de déclencher une guerre atomique c'est de traquer Paco Rabanne pour qu'il voit si Nostradamus a écrit quelque chose sur l'emplacement de la cachette des méchants ?


Next 02Et pourtant, Moore joue son personnage habituel de dure à cuire qui n'a pas
de temps à perdre avec des conneries, et pas une illuminée.


Bon j'exagère un peu avec cette comparaison, et en plus les plus jeunes d'entre vous ne se souviennent probablement pas des élucubrations de Papy Paco en 99, mais ça reste totalement invraisemblable. Dans le même genre, après avoir découvert son pouvoir, les terroristes entreprennent d'éliminer Cris, alors qu'il leur suffirait tout simplement de garder leurs distances avec lui pour qu'il ne puisse absolument rien faire contre eux, dans la mesure où son pouvoir se limite à prédire les choses qui l'affectent personnellement, et pas n'importe quel événement. Et même si on se doute bien qu'au cinéma il est obligatoire que la fille tombe amoureuse du gars, on a quand même aussi du mal à avaler que Jessica Biel accepte sans broncher qu'un inconnu qui a l'âge d'être son père soit l'homme de sa vie, simplement parce qu'il lui a fait son petit numéro de gentil loser et affirmé que leur rencontre était voulue par "le destin".


Next 03Apparemment le Destin lui dit aussi de rester planter immobile quand il a la vision future
d'une voiture s'apprêtant à s'écraser sur sa tronche et de ne l'esquiver qu'au tout dernier moment
pour que ça ait l'air plus cool et spectaculaire.



Le caractère plutôt antipathique du protagoniste n'aide pas non plus à accrocher. Qu'il utilise son don pour tricher aux cartes et échapper à la sécurité d'un casino, c'est cool, mais qu'il s'en serve pour amener une fille à l'aimer, ça fait un peu minable. Et son refus catégorique d'essayer d'aider le FBI à sauver des millions de vies, qu'on est censé excuser parce qu'il veut juste pouvoir vivre sa vie tranquillement et pas être traité comme un phénomène de foire, apparaît quand même particulièrement égoïste. Alors pour le coup, c'est peut-être enfin une réaction qui peut sembler réaliste, mais comme il ne possède aucune qualité, aucun trait de caractère pour le rendre intéressant, pourquoi se donnerait-on la peine de suivre le parcours de ce blaireau qui ne roule que pour sa gueule ?

 

Next 06Non mais en fait c'est bien quand même comme film parce que y a de l'action quoi
alors si tu débranches ton cerveau et que tu manges ton popcorn en n'espérant pas
du Shakespeare ça passe quoi franchement tu vois c'est efficace.


J'ajoute que, quand je parlais de mélange  24 heures chrono/Un jour sans fin, c'était pas du gag. Le film fait réellement se juxtaposer des moments de comédie romantique avec des scènes avec hélicoptères, agents des forces spéciales, fusillades et poursuites. Parfois Nicolas Cage utilise son don pour explorer virtuellement un immeuble, y détecter les pièges et y retrouver un otage, et parfois il l'utilise parce que c'est un inadapté social mais qu'il a quand même envie de se lever de la minette et que c'est un bon moyen de manipuler les filles et ha ha ha, gag, il peut esquiver les coups du méchant petit ami parce qu'il les a vus arriver dans le futur. Mais la sauce ne prend pas et le résultat est assez indigeste.


Next 01Rien de tel pour entretenir la tension dans un bon thriller qu'une scène humoristique
où le héros doit se projeter 10 fois dans son avenir immédiat pour trouver
le meilleur moyen d'aborder une fille qui lui plaît. Vivement la sitcom tirée du film.


De toutes façons, au bout du compte on en revient au problème central : à quoi bon essatyer de suivre une intrigue dont on sait qu'elle va se terminer par "STOP ! en fait tout ça n'était qu'une vision d'avenir, la vraie aventure commence maintenant, mais c'est dommage, c'est la fin du film" ? On peut être admiratif face à un film qui nous a habilement mené en bateau (comme, disons, Usual Suspects), mais là c'est simplement du foutage de gueule de la part d'un scénariste et d'un réalisateur escrocs. A moins que quelques scènes d'action pas folichonnes suffisent à vous rassasier parce que vous êtes de l'école du "bah ça va c'est pour pas se prendre la tête tu débranches ton cerveau et ça passe", il n'y a vraiment rien à sauver dans ce gros navet.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Action
commenter cet article

commentaires

Snowman 07/10/2010 00:48



Euh David Fincher et Michael Mann sont loin d'être des escrocs o_O


Si Fincher s'enferme parfois dans un formalisme un poil agaçant (ok c'est arrivé une fois avec Panic Room, mais ça devait servir de rampe de lancement à une adaptation de Rendez-Vous
Avec Rama qui n'a jamais vu le jour à cause d'effets spéciaux trop complexes et de thématiques trop radicale), il reste un metteur en scène vraiment à part dans sa façon d'aborder la perte
d'identité et l'isolement.


Si Benjamin Button reste trop mécanique pour convaincre sur le plan émotionnel, la mise en scène procédurière de Zodiac colle parfaitement à l'obsession qui s'empare des
personnages.


Michael Mann a des thèmes un peu similaires mais contrairement à Fincher il essaie d'y adapter sa mise en scène selon le sujet (je ne dis pas que Fincher filme toujours pareil, Benjamin
Button a été une petit révolution dans le domaine des SFX, mais il cherche d'abord la forme), comment retranscrire par l'image la psychologie d'un personnage ?


Pour en revenir à Nicolas Cage, il remonte un peu la pente, par exemple dans Prédictions (même si le film est une gigantesque pub pour la scientologie) et il est paraît-il bluffant dans
Bad Lieutenant.
J'attends d'ailleurs Drive Angry (avec Amber Heard, youhou !) où il a un rôle apparemment badass avec la gueule qui va avec -par contre le réalisateur est un putain d'incompétent, c'est
ce qui m'inquiète-



Snowman 06/10/2010 13:41



Singer s'est quand même bien repris après l'abominable Superman Returns (dont le reboot a été confié à...Zack Snyder, youpi banane ! Et les frère Wachowski ? Connais pas !) avec le très bon
Valkyrie.


Next, j'ai dû regardé les 20 premières minutes et les allers/ retours avec des effets spéciaux numériques digne de The Asylum m'ont saoulé.
En plus, Cage qui répète à chaque nouveau personnage 3 fois qu'il peut anticiper 2 minutes à l'avance, on a l'impression d'être pris pour un con.


Dommage, je suis sûr qu'avec l'idée de base, un vrai metteur en scène (aidé par un vrai scénariste) il y avait de quoi faire quelque chose d'intéressant en jouant sur les différentes
temporalités.


Cadeau : http://www.collegehumor.com/video:1942044 (ça doit pas être loin de la vérité).



Toxic 06/10/2010 23:32



Non mais j'avoue, Singer n'est pas mauvais que ça, c'est un faiseur correct, X-Men ou Walkyrie ça se laisse regarder gentiment. C'est juste qu'il n'a rien fait de réellement
mémorable depuis Usual Suspects mais qu'on lui file quand même continuellement des gros projets, et que la critique aborde tous ses films avec indulgence parce qu'il est vu comme un
"Auteur", grâce à un seul et unique film qui doit sans doute plus à son scénariste Christopher McQuarrie qu'à lui...
Quand on y pense c'est quand même rigolo le nombre de semi-imposteurs qui ont touché le jackpot au milieu des années 90, les Michael Mann, les David Fincher... Dans le cas de ces deux-là ils ont
même eu droit à un révisionnisme positif par rapport à ce qu'ils avaient fait avant, genre d'un seul coup Deux flics à Miami n'était plus une série con et ringarde tout juste bonne à
alimenter une chaîne poubelle comme La 5 de Berlusconi, c'était la meilleure série policière des années 80.
Je connaissais pas la vidéo sur l'agent de Nicolas Cage, c'est marrant mais justement je serais curieux de savoir si sa carrière, ses dernières années, a été plus influencée par ses propres choix
douteux ou parce qu'au contraire c'est son agent qui le fait jouer dans n'importe quelle merde tant que ça paye bien.



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur