Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 19:05

 

Pour ce mois de l'histoire des meufs, j'avais pensé qu'un film d'arts martiaux avec une catcheuse en vedette serait de bon aloi. Evidemment, ça risquait d'être un truc bas-de-gamme, un peu mou, un peu fade, mais j'étais curieux de voir ce que pouvait valoir Gail Kim en tant qu'actrice. Alors autant vous l'avouer tout de suite, la jaquette et le titre sont trompeurs, et le film ne colle pas tout à fait à ma thématique des héroïnes. Il n'y a pas de ninja, sauf si on considère que n'importe quel assassin extrême-oriental est un ninja, pas de "sabre de la vengeance" non plus, mais surtout, Gail Kim n'a qu'un rôle secondaire et le personnage principal est un homme. Je me permets de vous en parler quand même parce que ça a vraiment dépassé toutes mes attentes et que comme ça je suis sûr de le chroniquer avant Nanarland. Je ne sais pas si vaut le coup de vous résumer l'intrigue, disons qu'en gros c'est l'histoire d'un vaillant héros qui annonce à une lycéenne sans histoire qu'elle est en réalité une princesse népalaise et qu'il est là pour la protéger d'une tueuse lancée à ses trousses pour l'empêcher d'hériter du trône. S'ensuivent courses-poursuites, fusillades et bagarres. Et dit comme ça je sais que ça peut avoir l'air d'un film normal, mais non, vraiment, trop pas.

On sent dès le départ qu'on est face à quelque chose de spécial : un cavalier costumé comme pour une aventure médiévale voit des avions de chasse bombarder une montagne sur laquelle il n'y a rien à détruire, et nous raconte l'assassinat de son roi par le biais d'une illustration qui semble avoir été piquée dans un livre d'heroic fantasy ou une pochette de death metal. Tout ça sur une musique épique qui continue sur des images d'Eric Roberts, looké comme si on venait de le tirer d'une maison de retraite, en train de plier les sous-vêtements d'une adolescente. Un peu plus tard il y a un flashback et on découvre que dix ans auparavant il avait déjà exactement la même coupe de cheveux, les même lunettes et les mêmes fringues. Parallèlement à cela on constate que Gail Kim a bien fait de se remettre au catch plutôt que de persévérer au cinéma et que les trois quarts des dialogues de l'acteur principal ont été re-doublés dans une grotte. Il y a aussi un mec avec l'accent d'Apu dans Les Simpson qui fait à la fois les news à la télé, la radio des flics et le message du répondeur d'Eric Roberts. La puissance nanaresque du film ne se dément jamais, en tout il doit y avoir quatre ou cinq scènes qui ressemblent vaguement à ce qu'on verrait dans un vrai film, tout le reste tient de la vidéo amateur, du bêtisier et du 2-en-1 à la Godfrey Ho.

 


Petit moment de solitude pour l'actrice qui se rend compte qu'on l'a placée au mauvais endroit
et qu'elle est maintenant coincée entre le mur et la porte par le type censé la guider vers la scène suivante.


C'est signé Babar Ahmed, réalisateur pakistanais dont le nom ne vous évoque certainement pas un éléphant avec un fez parce que vous êtes au-dessus de ce genre de blague puérile, et qui faisait là ses débuts aux Etats-Unis. Je pense qu'il est arrivé sans scénario, probablement même sans véritable idée de film, qu'il a commencé à dépenser son budget dans des éléments qui lui permettraient de bricoler une bande annonce un peu vendeuse : une demi-journée de tournage avec Pat Morita de Karate Kid, une demi-journée de tournage avec Eric Roberts, l'explosion d'immeuble de L'Arme fatale 3... Après seulement, il a tenté d'imaginer une intrigue pour lier tout ça. Résultat, les trois personnages principaux ne partagent jamais l'écran avec les deux semi-vedettes. Mais ça ne les empêche pas de dialoguer avec ! Ainsi Eric Roberts n'est jamais dans la même pièce que sa fille pour lui parler, et la quasi-totalité des répliques du personnage de Pat Morita est prononcée hors champ par quelqu'un d'autre, le pauvre vieux étant à l'article de la mort à l'époque et n'ayant réussi à bredouiller que 2-3 phrases. Je vous laisse imaginer à quel point les conversations obtenues sont naturelles et cohérentes ; ça rappelle parfois un sketch des Inconnus.


Et au bout du compte, il y a tellement pas assez de rebondissements que le monteur
a dû meubler avec des moments aussi passionnants qu'Eric Roberts rentrant des courses
pour arriver à une durée d'1h25.


Après je ne sais pas si en cours de route il s'est aperçu que son histoire ne tenait pas vraiment debout et qu'il s'est dit que le seul moyen de sauver l'ensemble était de prendre une mesure radicale. En tout cas le dernier acte du film démarre par un coup de théâtre merveilleusement idiot et Ninja Blade se conclue sur vingt minutes expliquant sous un nouveau jour tout ce qui a précédé. Pour quelqu'un qui est déjà en train de bien se marrer devant, c'est la cerise d'absurdité sur un gâteau d'incompétence, qui achève de convaincre que vraiment, c'est pas grave qu'il n'y ait pas de ninja, c'est pas grave que Gail Kim apparaisse très peu et joue mal, cette espèce d'expérience de savant fou est bien plus intéressante que la moyenne des films à petit budget "normaux" produits pour le marché du DVD.


Pour les amateurs de catch, je signale quand même que dans les scènes d'action,
Gail Kim case autant de lucha libre qu'elle peut,
mais il faut vraiment pas regarder
Ninja Blade comme un vrai film d'action.


C'est tellement mauvais et risible qu'après sa sortie et la réaction unanime des queqleus critiques qui l'ont vu, le réalisateur s'est mis à affirmer que "c'est fait exprès !" à la manière de Tommy Wiseau pour The Room. Alors voilà, si vous cherchez un vrai film ce n'est évidemment pas ce qu'il vous faut, vous couperiez au bout de quelques minutes à peine. Mais si vous êtes fan de série Z, si vous aimez goleri devant des trucs vraiment incroyablement désastreux et pas simplement paresseusement ratés, je ne peux que vous conseiller de mettre la main sur un exemplaire de Ninja Blade, ça vaut le coup.
 


------------------------------------------------
Ninja Blade (Royal Kill/Ninja's Creed, 2009), écrit et réalisé par Babar Ahmed. Avec Alexander Wraith (Savages), Lalaine (Lizzie McGuire), Gail Kim.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Action
commenter cet article

commentaires

jakbonhom 15/04/2015 14:35

Ce serait pas le dernier film de Pat Morita? C'est moche de partir là-dessus. La critique donne envie, mais depuis que je traîne sur ce blog, j'ai perdu tous mes amis - après le visionnage de Pirana 3DD. Je suis pas sûr d'avoir la patience pour m'infliger ça tout seul.

Toxic 15/04/2015 14:42

Il a plusieurs autres films posthumes d'après sa page imdb, mais apparemment oui le dernier tournage sur lequel il a été présent, ça a été celui-ci. Dans l'espèce de "making of" sur le DVD il y a même un moment super "classe" où le réalisateur fait écouter le message que Morita a laissé sur son répondeur peu avant de mourir, pour dire en gros "merci pour le chèque, si vous en avez d'autres comme ça à distribuer pour le même genre de boulot je suis preneur". Il a fini ses jours à Vegas, il devait avoir des dettes de jeu, le pauvre vieux.
Piranha 3DD alors c'est vraiment pas aussi rigolo que Piranha 3D ? Ca fait plusieurs fois que tu le mentionnes mais j'avais envie de continuer à espérer, moi...

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur