Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 14:16

No One LivesCa faisait longtemps qu'on s'était pas fait un petit film WWE Studios vous et moi hein ? Celui-ci date de leur période actuelle, la période "on essaie de faire un vrai film et on donne un tout petit rôle à un de nos catcheurs pas très connus, parce que bricoler n'importe quoi autour de nos plus grosses vedettes comme John Cena ou Steve Austin comme on faisait au début, ça ne fonctionne pas si bien que ça". Sur ce coup, conscients du fait que les débuts au cinéma du colossal Brodus Clay dans leur deuxième film d'horreur après See No Evil ne constitueraient pas vraiment un super argument de vente, ils ont débauché Ryuhei Kitamura, réalisateur de Godzilla Final Wars et Midnight Meat Train (que j'avoue n'avoir toujours pas vus) et Luke Evans, le harponneur de dragons de la trilogie du Hobbit de Peter Jackson. Pour être honnête je m'attendais à un thriller anodin et je me préparais à écrire quelque chose sur le thème de "tout le monde en produit déjà plein des comme ça, ce serait mieux qu'ils réessaient de faire des trucs plus dans l'esprit WWE". Et à vrai dire No One Lives n'est effectivement pas spécialement destiné aux fans de catch. Mais en plus d'être l'un des meilleurs films WWE Studios (avec Dead Man Down), ça n'est finalement pas si dénué de personnalité et d'originalité que je le craignais. En fait, aux amateurs d'horreur bien sanglante et qui sorte un peu des sentiers battus, je serais tenté de suggérer d'arrêter tout de suite la lecture de cette critique et de simplement voir le film, pour ne pas vous gâcher ses surprises (même si le dos de la jaquette s'en charge). Pour ceux qui ont besoin d'un peu plus qu'une vague recommandation, ok, passez au paragraphe suivant, mais je vous préviens, après la photo je balance tout sans sommation.


No One Lives 01George "Brodus Clay" Murdoch est relégué à un court rôle de second plan,
mais on retrouve quelques visages familiers au casting, comme Lee Tergesen,
le Tobias Beecher de la série télé Oz.


Le début du film rappelle un tout petit peu Dark Country, avec son jeune couple en route pour une nouvelle vie, et dont la relation semble un peu ambiguë. Leur chemin croise celui d'un gang de voleurs mal remis d'un cambriolage raté. Pour se refaire, l'un des malfrats décide de dépouiller les tourtereaux mais c'est là que les choses basculent, puisque là où il pensait avoir à faire à d'honnêtes et inoffensives victimes, il s'aperçoit trop tard qu'il est tombé sur un tueur sadique et sa prisonnière. Celle-ci se trouvant être une riche héritière dont le père a promis une forte récompense à qui la retrouverait, les cambrioleurs décident de la garder pour toucher la prime, mais le psychopathe dangereux qui l'avait kidnappée va évidemment tout faire pour la récupérer, et par "tout faire", je veux dire principalement "massacrer un par un tous les membres de la bande avec des instruments tranchants".


No One Lives 04Notez qu'il emploie parfois des méthodes plus propres comme la strangulation.
Ce plan nichons vous est offert par l'actrice qui joue la mère d'Elijah Wood dans Maniac.


Alors bien sûr, chafouins comme vous êtes, vous allez me dire que le coup des dangereux malfaiteurs qui tombent accidentellement sur un prédateur encore pire qu'eux, ça n'est pas nouveau dans le cinéma d'horreur. Ce que je vous accorde bien volontiers, mais avouez que ça reste plus original qu'une histoire de jeunes en vacances à la campagne qui se font embrocher par le tordu du coin. Et puis, les personnages sortent un peu des clichés habituels. Le tueur n'est pas un boucher décérébré qui aime découper les filles, c'est un manipulateur séduisant qui amène les jeunes femmes à croire qu'il y a une relation entre eux qui va au-delà du rapport bourreau/victime, à être presque consentantes de leur sort de prisonnières. Sa captive n'est ni le genre guerrière qui reprend sa survie en mains ni le genre qui se sauve en hurlant et en pleurant : elle en a tellement bavé avec lui qu'elle paraît complètement blasée de tout et pas spécialement horrifiée à l'idée que sa seule chance de s'en sortir est de s'échapper seule pendant que le tueur sera occupé à charcuter les autres. Il y a aussi quelques rouages scénaristiques un peu malins, comme lorsqu'un gérant de motel fait remarquer à un personnage qu'il a "un nom pas courant", sans le révéler, un détail qui n'a l'air de rien sur le moment mais qui aura son importance par la suite. Quant aux scènes sanglantes, il y a quelques moments bien affreux et inventifs, je vous révèle rien parce que vraiment, c'est quand même un film qui mise beaucoup sur ses effets de surprise, mais bon, pensez à l'image de la jaquette, voilà, je vous ai rien dit.


No One Lives 03Adelaide Clemens (qui jouait avec son clone Carey Mulligan dans Gatsby le Magnifique)
démarre le film en tant que "la fille en marcel blanc qui s'enfuit dans la forêt",
mais le rôle évolue de manière intéressante lorsqu'elle réapparaît plus tard.


Ca reste une série B pour fans de gore plutôt qu'un grand film à suspense, avec une fin un peu décevante parce qu'un peu trop clairement là pour dire "hé, si on veut, on fait une suite", mais c'est bien ficelé, parfois outrancier mais sans être débile, et ça évite certains écueils dans lesquels tant de films d'horreur modernes se plantent : ça ne cherche pas à justifier les motivations du tueur avec une explication à la con (les flashbacks ne servent qu'à éclairer le spectateur sur son talent pour la torture psychologique), ça ne montre pas de longues scènes de souffrances horribles, ça joue avec les attentes du spectateur mais sans verser dans la semi-parodie de cinéma d'horreur. J'ai été agréablement surpris et à 5€ je ne regrette vraiment pas mon achat.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur