Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 09:23
Operation funkyJe continue mon exploration du monde merveilleux des comédies américaines sorties en France directement en DVD et tombées aussi sec dans les bacs de soldes tandis que chaque nouveau téléfilm avec Frank Dubosc envahit 500 multiplexes d'un coup. Jusqu'ici, j'ai eu du bol, y a eu de chouettes trouvailles. Pour Opération Funky j'avais un peu peur quand même, je soupçonnais le produit pour petits Blancs en mal de "coolitude" et cherchant dans une version recyclée pour supermarchés de la culture noire des années 70 de quoi se sentir funky. Ouais je sais, des fois j'extrapole pas mal à partir de pas grand chose, mais bon, vous avez vu Jackie Brown ? Vous avez lu des BDs comme Chewing Gun ou Inner City Blues ? Si oui, vous voyez peut-être ce que je veux dire.

Bref. Sorte de pendant blaxpoitation d'Austin Powers, Opération Funky est une parodie de film d'espionnage  de 2002 mettant en scène un agent connu sous le nom d'Undercover Brother (ce qui, accessoirement, est aussi le titre original du film). Interprété par un certain Eddie Griffin que je pense pouvoir qualifier de "parfait inconnu" (ouais allez pas sur imdb pour ensuite faire genre "ah mais non il a joué dans plein de trucs, il était dans Norbit et Deuce Bigalow 2"), Undercover Brother est une sorte de mix entre James Bond, Robin des Bois et Shaft, avec une coupe afro énorme en bonus. Il a pour habitude de travailler en solo mais ses exploits finissent par attirer l'attention de la F.R.A.T.E.R.N.I.T.E, une organisation secrète qui défend la culture noire authentique contre "The Man". Pour ceux qui ne savent pas, ce qu'on appelle "The Man", aux Etats-Unis, c'est le grand patron, l'homme blanc qui tire les ficelles de tout, et ici le gag c'est que ça n'est pas une abstraction, un symbole, c'est un vrai personnage. Bref. le sous-titre dit simplement "L'Homme", je trouve ça un peu couillon, personnellement j'aurais dit quelque chose comme "L'Oppresseur" mais bref passons.

Operation Funky 01Le personnage est un peu à Jim "Black Belt Jones" Kelly
ce qu'Austin Powers est à l'agent 007.

La
F.R.A.T.E.R.N.I.T.E fait face à une nouvelle terrible : Warren Boutwell, général à la retraite qui aurait pu être le premier Afro-Américain avec des chances sérieuses de remporter la présidentielle (le film date d'une époque où on ne parlait encore pas du tout d'Obama !), annonce qu'il va ouvrir une chaîne de fast-food au lieu de se lancer dans la course à la Maison Blanche comme beaucoup l'espéraient. Nul doute que L'Oppresseur est derrière cet étonnant revirement, et pour le prouver et contrecarrer ses plans diaboliques, les têtes pensantes de la F.R.A.T.E.R.N.I.T.E décident de recruter Undercover Brother. Mais sa mission d'infiltration de la multinationale de L'Oppresseur se révèle beaucoup plus dangereuse que prévue lorsque M. Plume, le bras droit de L'Oppresseur, le démasque et entreprend de le neutraliser grâce à la redoutable "kryptonite de l'homme noir"...

Operation Funky 06Le toujours drôle Neil Patrick Harris incarne le seul Blanc de la F.R.A.T.E.R.N.I.T.E,
un stagiaire couillon dont les efforts maladroits pour s'intégrer
donnent régulièrement des envies de meurtre à ses collègues.

Mine de rien, sous ses airs de farce, Opération Funky s'aventure tout de même sur des terrains un peu casse-gueule mais parvient à jouer plutôt habilement sur les clichés plutôt que de tomber bêtement dedans. Le film s'amuse avec les stéréotypes sur les Noirs, les Blancs, se moque des Blancs qui singent maladroitement la culture noire en espérant que ça les rendra cool, des Noirs qui rejettent tous leurs malheurs sur le dos des Blancs... Je ne vais pas prétendre que c'est super profond, c'est matière à des gags plutôt qu'à la réflexion, mais c'est intelligemment exploité et le résultat est franchement drôle. On appréciera de plus quelques touches de subtilité dans l'humour, des petits trucs qui n'ont l'air de rien comme ça mais qui font mouche, comme dans cette scène où, alors qu'un reportage sur le général Boutwell le présente comme un candidat sérieux à la présidence, la journaliste lâche avec condescendance que "c'est vrai qu'il s'exprime très convenablement !" de la même façon que votre grand-mère essaie d'avoir l'air un peu moins raciste que d'habitude en admettant que ses voisins noirs sont quand même polis pour des Noirs.

Operation Funky 04Les gags ne sont pas tous basés sur le l'humour "racial" et on trouve quelques scènes
de comédie plus classique comme une époustouflante poursuite en voiturettes de golf.

Le film souffre quand même de quelques défauts, qui sans être rédhibitoires méritent peut-être d'être signalés. Déjà, ça n'est pas totalement original puisque comme je l'ai déjà dit, il y a un côté "Austin Black Power" (ha ha putain le super jeu de mots, je suis trop bon) assez prononcé. Comme le personnage qui a rendu Mike Myers mondialement célèbre, Undercover Brother est à la fois super ringard et super cool, grand séducteur et carrément laid, le meilleur agent secret du monde et un crétin souvent incapable de s'en sortir sans une bonne dose de chance et l'aide de son faire-valoir féminin. A part ça, disons aussi qu'il faut aimer le comique "physique" un peu à la Jim Carrey des débuts, parce que Chris Kattan, qui joue M. Plume, donne pas mal dans le registre grimaçant surexcité, et personnellement je trouve qu'il fait ça plutôt bien, mais je conçois que certaines personnes n'adhèrent pas à l'humour corporel comme on dit. Et de manière générale je me doute aussi que les blagues sur "les Blancs blablabla" "les Noirs blablabla" ne feront pas forcément rire tout le monde non plus, même si l'auteur (scénariste des Rois du désert, avec Clooney) et le réalisateur (un cousin de Spike Lee) en usent de manière infiniment plus drôle et moins lourdingue qu'un Martin Lawrence dans Bad Boys ou un Chris Tucker dans Rush Hour.

Operation Funky 05Les scènes où Undercover Brother doit absorber la culture blanche
puis espionner l'ennemi incognito dans la peau d'un cadre bourgeois coincé
font partie des grands moments du film.

Histoire de pinailler, je dirais également que la bande son propose certes de la bonne musique mais que les choix sont assez plan-plan, pas très audacieux. Beat It de Michael Jackson, I Got You de James Brown, Jungle Boogie de Kool & the Gang, c'est pas que ce soit mauvais pour le coup ça aurait presque des allures de compilation "La Musique afro-américaine pour les nuls" pas forcément en accord avec le ton du film.

Operation Funky 02Franchement, à force qu'un film sur trois utilise la chanson,
vous ne l'avez pas assez entendu, vous,
que
James Brown feels good, so good, he got you ?

Mais faudrait vraiment être un gros bâtard pour ne pas vous conseiller cette excellente petite comédie. J'ai bien rigolé, j'ai pas senti de temps morts, les acteurs sont bons (s'il y a des fans de l'humoriste Dave Chappelle parmi vous, sachez qu'il joue ici l'un des leaders de la
F.R.A.T.E.R.N.I.T.E, Conspiracy Brother), je regrette même qu'il n'y ait pas eu une suite. J'ai eu ça pour à peine 1 € et ces jours-ci, vous pouvez carrément le choper pour 50 centimes. A ce prix-là, c'est criminel de le louper. Ne faites pas le jeu de "The Man" qui a fait en sorte que ce film reste dans l'anonymat, dites-le fort, je suis fan d'Opération Funky, et je suis fier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Goleri
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur