Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 10:56
OutpostLe marché du zombie est un peu saturé depuis quelques temps, et pour vendre son produit de nos jours on ne peut plus toujours se contenter de proposer du zombie classique, il faut un petit bonus, les gens sont blasés. Alors vous avez les zombies qui courent, les strip-teaseuses zombies, les zombies qui mangent des strip teaseuses, les zombies superhéros, les zombies rigolos, bref on n'est plus très loin de cette fausse bande annonce des Nuls qui présentait Les Morts-Vivants font l'Espagne. J'attends quand même encore les zombies nains, les zombies homosexuels et les zombies hybrides mi-hommes mi-animaux. Les auteurs d'Outpost, eux, ont opté pour le zombie nazi.

Le film se déroule de nos jours, en Europe de l'Est. C'est d'ailleurs écrit comme ça dans la première scène. C'est pas "2008 - Ex-Yougoslavie" ou un truc comme ça, non non, c'est "De nos jours - Europe de l'Est". Un cadre d'une mystérieuse multinationale recrute un groupe de mercenaires pour l'escorter au coeur d'une zone de conflit, sans préciser ce qu'il part chercher là. La petite troupe s'enfonce dans la forêt  sans rencontrer d'opposition jusqu'à l'entrée d'un mystérieux bunker apparemment abandonné. Après y avoir découvert un drapeau nazi, nos soldats de fortune croient comprendre que leur commanditaire, qui continue ses cachotteries, est en quête d'or. Mais les événements bizarres se multiplient : ils tombent sur une pile de cadavres abritant un survivant apathique et muet, souffrent d'hallucinations, essuient des attaques de la part d'un assaillant aussi invisible qu'insaisissable... Quand il devient clair que toute l'équipe est en danger de mort, le chef du commando finit par exiger une explication de la part de leur employeur, qui semble avoir fini par trouver dans le bunker ce qu'il était venu chercher. Et ce n'est pas de l'or nazi.

Outpost 01Outpost est l'un des films les plus marron qu'il m'ait été donné de voir,
si vous êtes allergique à l'abus de filtres colorés ça peut être pénible.

Voilà un film qui démarre plutôt pas mal mais qui, malheureusement, part à vau-l'eau en cours de route. Au début c'est chouette, l'ambiance est tendue, le spectateur se retrouve tout autant sur le qui-vive que les héros. Comme il n'y a pas vraiment d'acteur connu en dehors de Ray Stevenson (le héros de Punisher : Zone de guerre) on sait que n'importe quel personnage risque d'être buté rapidement. Comme on ne voit pas qui attaque l'escouade, même si on sait que des zombies nazis sont impliqués dans l'affaire, on se dit que la menace peut très bien être double, des zombies dans le bunker, des guérilleros locaux tout autour. Et puis les zombies ont aussi l'air d'être des fantômes, ou dotés de pouvoirs surnaturels qui font qu'on se dit qu'ils peuvent vraiment frapper n'importe qui à n'importe quel moment. On se retrouve immergé dans une ambiance angoissante, et on se dit que ça va vraiment péter au moment où le fameux mystère du bunker va être révélé...

Outpost 04Une révélation incroyable : dès les années 40, les Allemands
maîtrisaient des techniques comme l'animation 3D et le cel-shading.

Sauf qu'en fait, c'est précisément quand le film commence à répondre aux questions que les personnages, et le spectateur avec eux, se posent, que tout part en sucette. Le charabia pseudo-scientifique qui sert d'explication à l'origine des zombies n'est pas du tout convaincant, et attention je ne parle même pas de plausibilité, de réalisme ou quoi que ce soit de ce genre-là hein, je veux dire que même par rapport à la logique interne du film ça ne tient pas debout. Forcément, quand on a passé trois quarts d'heure à construire le suspense autour de "mais quel est le secret de ce bunker et de quelle nature est l'ennemi des mercenaires ?" et que la réponse est crétine, une sévère déception est au rendez-vous.

Outpost 02Saluons le travail de la responsable du casting qui a su trouver de bonnes têtes de tueurs,
mais la personnalité de chaque mercenaire
se résume en un mot : le psychopathe, le croyant, le Noir...

Du coup, quand la seconde moitié du film commence, il devient difficile de rester impliqué dans l'histoire. Le côté "puisqu'on n'est pas sûr de ce qui se passe, alors sans doute que tout peut arriver !" laisse place à "en fonction des besoins du scénario,
ni'mporte quoi arrivera, parce que c'est ça les expérimentations scientifico-magiques des nazis, ça créé des tas de phénomènes étranges", ce qui neutralise pas mal la tension. Les morts s'enchaînent, on nous gratifie de quelques exécutions sadiques et sanglantes, mais ça survient à un moment où on s'intéresse encore autant au sort de tout ce petit monde qu'à l'issue d'une partie de cartes après avoir découvert que l'adversaire triche depuis le début en réinventant constamment les règles à sa guise de façon à être sûr de gagner. Et la conclusion, qui serait très bien pour un épisode d'une demi-heure des Contes de la Crypte ou de La Quatrième dimension, fait un peu "tout ça pour en arriver à ça ?" après une heure et demie de film.

Outpost 03Ray Stevenson a décidément la carrure, la présence, le charisme pour devenir l'un des grands noms
du film d'action d'aujourd'hui, dommage qu'on le cantonne à des projets de seconde zone comme celui-ci.

C'est triste, parce que c'est un petit film qui avait du potentiel, parce que la première moitié est réussie, parce que le réalisateur a l'air d'un gars assez compétent et débrouillard (on sent que le budget n'est pas énorme et pourtant ça ne fait pas minable), parce que Ray Stevenson aurait peut-être quand même pu porter le film sur ses épaules pour le tirer de la médiocrité mais qu'il est assez sous-exploité. Mais au bout du compte, Outpost se révèle raté et ne vaut certainement pas à mes yeux les 10 € qu'il m'a coûté.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Snowman 27/02/2010 18:05


Ha bin celui-là Raphi m'en a dit du bien justement.

J'ai failli acheter le DVD à pascher en plus.


Toxic 27/02/2010 18:24


La première moitié du film est vraiment bien, après ça se dégonfle comme une baudruche...


Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur