Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 13:45

RottweilerBrian Yuzna a surtout marqué le cinéma des années 80 et 90, en réalisant ou produisant des films aussi divers que Chérie, j'ai rétréci les gosses et Re-Animator. Puis le 21ème siècle l'a vu s'exiler à Barcelone où il a enchaîné des projets plus confidentiels comme ce Rottweiler, adapté d'un roman d'Alberto Vazquez Figueroa, Le Chien. Je voulais évidemment des films d'animaux tueurs pour ce mois d'octobre et je me suis dit qu'un clébard, ça nous changerait des requins. Et puis, un auteur de films originaux comme Society et Le Retour des Morts-Vivants 3, ça inspire un peu plus confiance qu'un tâcheron de chez Syfy ou Full Moon, n'est-ce pas ?

Rottweiler nous emmène ans un futur proche et suit le parcours d'un jeune sans-papier arrêté par la police des frontières tandis qu'il tentait d'entrer illégalement en Espagne avec sa compagne. Incarcéré, il parvient à s'évader lors d'un transfert et part à sa recherche. Poursuivi par le molosse-cyborg de ses gardiens, sorte de version canine et féroce de RoboCop, le voilà bientôt épuisé et blessé, et il commence à souffrir d'hallucinations tandis que les souvenirs refoulés de sa capture refont surface. Dans quelles circonstances a-t-il vraiment été séparé de sa copine ? Dans quel état va-t-il la retrouver, si tant est qu'elle a bien été envoyée, comme il le pense, dans une maison de passe ?

Je peux comprendre que Yuzna ait eu envie de s'éloigner d'Hollywood, mais Rottweiler ressemble moins à un film foncièrement original qu'il n'était possible de tourner qu'en marge du système qu'aux films d'horreur et de SF bas-de-gamme qu'on produit en Europe en s'enorgueillissant à la fois de leur donner une vraie "sensibilité européenne" (comprendre "nous notre film il est intelligent !") et d'être capable de faire du cinéma à l'américaine (comprendre "rassure-toi, c'est quand même trop classe et pas chiant"). Oh, il y a bien quelques petites touches de bizarrerie, comme le scorpion qui surgit plusieurs fois comme une sorte d'instrument du Destin, il y a bien un regard un peu critique sur le traitement inhumain des immigrés clandestins, et on sent que ça se veut malin, à dévoiler l'histoire par flashbacks et à garder pour la fin la révélation de ce qui s'est passé au début, mais au bout du compte on a surtout l'impression d'avoir vu un téléfilm d'animal tueur à petit budget pas horriblement mauvais mais pas super inspiré.


Rottweiler 03C'est plus un thriller classique qu'un vrai film d'anticipation puisqu'en dehors du robochien
et de la représentation du traitement des immigrés clandestins, encore plus brutale que
dans la vraie vie, il n'y a aucun élément de SF dans Rottweiler.


L'intrigue se résume finalement à une course-poursuite dont les rebondissements ressemblent à des épisodes de feuilleton qui n'auraient pas réellement d'incidence les uns sur les autres. Le héros y croise une galerie de personnages qui entrent et sortent du film sans y avoir beaucoup contribué, et qui servent surtout de distractions pour retarder le moment de devoir avouer ce qui est réellement arrivé aux protagonistes avant que le film démarre. Et le fameux coup de théâtre n'est pas du genre qui vous amènera à reconsidérer tout ce que vous venez de voir sous un nouveau jour et à saluer l'habileté du scénariste. On ne peut pas dire non plus que le suspense soit insoutenable, probablement parce qu'on a du mal à prendre la bestiole au sérieux, les effets spéciaux étant plutôt ratés. Le rottweiler est représenté à l'écran tantôt par un vrai chien qui a l'air gentil comme tout mais bien emmerdé qu'on lui ait collé des prothèses sur la gueule, tantôt par une marionnette animatronique assez rudimentaire et tantôt par des images de synthèses pas terribles. On n'y croit pas trop, et les scènes de tueries ont beau être très sanglantes, elles prêtent plus à rire qu'autre chose.


Rottweiler 01La plupart du temps, le monstre est joué par une brave bête avec du maquillage
et lors de ses "attaques" on voit bien que l'animal se contente de lécher
la viande étalée sur ses "victimes".


Ajoutons que face à la bête, le héros n'est pas vraiment très convaincant non plus. Joué par un minet de Un, Dos, Tres qui ressemble à ce qu'aurait produit un laboratoire qui aurait cherché à cloner Brad Pitt en achetant en solderie un échantillon d'ADN de Francis Lalanne, il a bien du mal à porter le film sur ses épaules. Et puis, un acteur blanc et anglo-saxon, okay les producteurs voient ça comme une nécessité pour bien vendre un film donc c'est difficile d'y échapper, mais c'est pas génial quand on essaie d'aborder le thème du sort tragique des clandestins qui se font choper. Et c'es dommage, parce que le reste du casting est plutôt pas mal : les fans de L'Auberge espagnole qui ont la mémoire des noms auront peut-être reconnu sur la jaquette ceux des actrices qui jouaient Neus et la prof de flamenco dans le film de Klapisch, et il y a même Paul Naschy (une légende du cinéma d'épouvante des années 70 pour ceux qui connaissent pas) et la gamine du Labyrinthe de Pan dans des petits rôles.


Rottweiler 02Difficile de se passionner pour les aventures de ce sous-beau gosse,
surtout que Yuzna a bien dû se rendre compte qu'il n'était pas très représentatif du sans-papier lamba
et a été obligé d'en faire un amateur de frissons qui a joué à sauter la frontière pour le fun.

Ce n'est pas honteux ou irregardable, mais c'est hélas plutôt médiocre, un peu ennuyeux, un peu con, et pas très original. C'est un film intéressant sur le papier mais dont l'exécution laisse à désirer. En théorie on a envie d'apprécier le choix d'effets spéciaux à l'ancienne, en pratique ils sont ratés. On voudrait saluer la volonté d'être un peu plus qu'un film de monstre bas-du-front mais le résultat n'a pas vraiment beaucoup plus de personnalité que la moyenne des séries B du même genre. Alors, si vraiment vous en avez marre des créatures aquatiques ou des serpents et que les sangliers tueurs ne vous tentent pas, ça n'est probablement le pire film de chien méchant du marché. Et là je devrais probablement conclure avec un gag du genre "mais si vous voulez juste un bon film d'horreur, laissez ce Rottweiler à la fourrière", mais c'est un peu ringard, donc non.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jakbonhom 28/10/2014 22:26


Bah tiens, tu devrais faire une thématique "animaux" dans les films d'horreur avec Cujo, Simetierre, Arachnaphobia, Baxter, Black Sheep, Howard the duck... Ca me fait penser que je devais aller
au ciné pour une soirée Halloween, mais quand j'ai vu qu'ils passaient un film avec des castors-zombies (Zombeavers, ça ne s'invente pas), j'ai laissé tomber.

Toxic 29/10/2014 08:57



Tous les ans je mets des tonnes de films de côté avant octobre et ensuite, le moment venu, j'ai jamais le temps de les visionner/chroniquer tous... Là j'avais justement prévu Bait,
Black Sheep et Spiders mais ce sera pour une autre fois...


Zombeavers, que dire, je me doute déjà que quand ça sortira en DVD je pourrai pas m'empêcher de le regarder, mais c'est vrai que ça fait de la peine.



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur