Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 15:02

Sherif fais-moi peur le filmEn l'honneur de la sortie en salles hier de L'Agence tous risques, je me suis dit que j'allais me pencher sur une autre adaptation d'un autre classique des années 80, Shérif fais-moi peur, d'autant plus que ces jours-ci le DVD est fourgué pour 4 € dans les supermarchés. Aaaah, les séries des années 80, souvenez-vous. C'était l'époque où, quand on voulait dire à quel point la télé c'était con, on disait qu'il n'y avait rien à y voir à part des séries américaines débiles. Aujourd'hui, le même type de personne qui aurait dit ça dans les années 80 se pignole sur les séries américaines modernes (surtout si c'est du HBO). Et à l'époque vraiment c'était leur bête noire hein. Y a eu des quotas pour lutter contre les méchantes séries américaines si abrutissantes. Grâce à ça, on a Julie Lescaut et Plus belle la vie aux heures de grande écoute, et pour Rome, Les Soprano ou Six Feet Under, il faut être abonné à une chaîne payante, ou resté éveillé jusqu'à pas d'heure, ou s'acheter des coffrets DVDs. Je me renseignerai auprès de ma femme bouddhiste, il doit y avoir quelque chose de karmique là-dedans.

Bref. Shérif fais-moi peur, donc. L'histoire de trois jeunes ploucs, les cousins Duke, Bo, Luke et Daisy, qui s'éclatent à faire des cascades en bagnoles dans le comté de Hazzard en Georgie, au grand dam du shérif local, l'incapable Rosco, et de Boss Hogg, un homme d'affaires véreux. Je ne me souviens pas que les épisodes de la série avaient vraiment un scénario à chaque fois. Si je me rappelle bien c'était juste 40 minutes de poursuite sur fond de banjo jusqu'à ce que la voiture du shérif finisse dans un arbre, ou un tas de fumier, ou un étang. Et puis il y avait une jolie brune avec un short en jean. Bon c'est vrai que ça n'était pas très intelligent. En y réfléchissant bien c'est peut-être même à cause de programmes comme ça que les séries américaines avaient si mauvaise réputation à l'époque.


Sherif fais moi peur 01Franchement, regarder 40 minutes de ça toutes les semaines
n'est pas pire que perdre son temps devant
Lost, si ?


Bref. 25 ans plus tard, quelqu'un a décidé que les aventures édifiantes de ces gentils Sudistes méritaient bien de passer au grand écran et nous voilà donc avec Shérif fais-moi peur : le film. Bo et Luke Duke sont ici joués par Stifler et Jackass, tandis que leur cousine est incarnée par la chanteuse Jessica Simpson. L'histoire tourne toujours autour de contrebande de gnôle, de poursuites en voitures et des malversations de Boss Hogg, parce qu'un matériau de base aussi riche doit être respecté.


Sherif fais moi peur 02Ils ont même conservé le nom de "General Lee" et le drapeau confédéré sur la Dodge de Bo,
mais le film évacue un peu lâchement les implications idéologiques de ces éléments du folkore du Sud.


Vu la réputation du film, j'avoue avoir acheté ça en espérant une comédie qui dépasse la frontière du consternant pour s'aventurer en territoire nanaresque. 14 % sur Rotten Tomatoes, 7 nominations aux "Razzies"... Bon, les Razzies en même temps, c'est un peu comme les Gérard en France : c'était rigolo au début mais maintenant, c'est un peu devenu de la merde en fait. Ils visent des cibles faciles et je suis persuadé que la plupart des gens qui choisissent les victimes puis votent pour les gagnants/perdants n'ont pas vu les films concernés. Parce que là par exemple je ne m'explique pas trop comment Burt Reynolds en Boss Hogg s'est retrouvé dans la catégorie "Pire acteur dans un second rôle". Attention je ne dis pas que sa performance est géniale, qu'il apporte le moindre relief à son personnage. Il a juste une poignée de scènes, qu'il traverse en mode "pilote automatique". Si ça suffit à en faire un des pires acteurs de l'année c'est que 2005 devait être une grande année pour le cinéma. Mais non en fait c'est juste que les mecs des Razzies ont trouvé que ce serait rigolo de se moquer de Burt Reynolds parce qu'il passe ses vieux jours à tourner dans des séries B pas terribles. Johnny Knoxville est largement pire dans le film, mais lui n'a pas été nommé, sans doute parce qu'à l'époque Jackass passait pour cool et branché et que se moquer de sa star aurait fait passer les gens des Razzies pour des ringards. Alors que taper sur un vieux beau à moustache ça va, ça fera rigoler les copains. Enfin, heureusement que c'est Hayden Christensen qui a eu le trophée finalement.


Sherif fais moi peur 03Oui, c'est pour ça que Jessica Simpson a été embauchée, pas pour son talent d'actrice
(ni même de chanteuse, vue la nullité de sa version de
These Boots Are Made for Walking en générique de fin).


Enfin bon. Qu'est-ce que je disais déjà ? Ah oui, donc, j'avais acheté ça en espérant une grosse couillonnade bien ridicule. Les ingrédients sont là : Seann William Scott qui ne joue pratiquement que dans des merdes, un type de la télé qui essaie de faire l'acteur, une chanteuse qui essaie de faire l'actrice, des vieilles gloires qui viennent cachetonner (en plus de Burt Reynolds, on a droit à Lynda Carter de la série Wonder Woman et à Willie Nelson), une série idiote à l'origine, et le fait tout simplement que ce soit une adaptation de série, d'ailleurs. En théorie ça devrait être un désastre. Mais dans les faits, j'ai trouvé Shérif fais-moi peur : le film moins mauvais qu'il n'aurait dû l'être. Oh ça n'est certes pas terrible mais on est assez loin de la série Z lamentable. C'est une comédie d'action potache crétine mais inoffensive. J'ai vu plus con, j'ai vu moins drôle, j'ai vu moins bien mis en scène. C'est vrai que les gags volent bas, c'est vrai que Jessica Simpson a autant de talent pour la comédie que de tissu dans ses shorts, c'est vrai que l'intrigue est bateau au possible, mais ça reste assez bénin. En fait, je crois que le film est supportable parce que, pour reprendre les paroles de Good Ol'Boys, la chanson du générique, c'est juste "un brave gars qui pense pas à mal". Pas le genre de truc rageusement con qui vous prend à rebrousse-poil.


Sherif fais moi peur 04Comme sur Des Serpents dans l'avion, David Koechner (La Légende de Ron Burgundy, présentateur vedette)
est malheureusement sous-exploité une fois de plus, ici dans un rôle mineur de garagiste roublard.


Tenez pour tout vous dire, je sais que je vais probablement niquer ma crédibilité de critique cinéma sérieux là, mais y a même quelques gags que j'ai trouvé marrants. Scott joue le plus teubé des cousins avec naturel et certaines de ses répliques font mouche. Knoxville est moins convaincant dans le rôle du séducteur/petit malin hélas, mais quelques personnages secondaires compensent un peu. Ca n'est jamais à se tordre de rire, c'est sûr, de même que les cascades automobiles assurent le minimum syndical et ne sont jamais à couper le souffle. Mais je m'attendais à pire. Je crois qu'il y a un bonus sur le disque qui résume assez bien ce côté à la fois bas-du-front et étonnamment pas si consternant qu'on pourrait l'imaginer. C'est une petite séquence de 5 minutes sur les "Daisy Dukes" de Daisy Duke. Oui parce que pour ceux qui ne savent pas et qui aiment apprendre l'anglais en s'amusant, il faut savoir que le personnage est tellement associé aux jeans taillés en shorts au ras des fesses que son nom en est devenu l'appellation quasi-officielle. Bref, il y a donc un "documentaire" sur les shorts de Jessica Simpson, et au départ on se dit "ha ha les nazes, faire un making of là-dessus, faut vraiment que ce soit de gros blaireaux bien racoleurs". Sauf que si le réalisateur et la chanteuse en parlent comme si c'était réellement un sujet intéressant qui méritait qu'on y consacre une séquence comme celle-ci, on a en revanche l'impression que les costumières sont beaucoup plus dans le second degré, parlant de savants calculs et schémas réalisés à l'aide d'une poupée Barbie pour trouver la bonne longueur... Bon après, peut-être que je me goure hein, peut-être qu'elles se sont réellement prises au sérieux en se faisant filmer pour ça, mais j'ai pas l'impression. Et pour le film lui-même, il y a de ça. On pense que ça va patauger tout du long dans la débilité bien grasse, et on se surprend à sourire quand on entend Bo répondre à un Noir qui le traite de péquenaud que "on préfère le terme Appalachio-américain".


Sherif fais moi peur 05L'humour du film surprend parfois, il n'y a pas que des gags ras-des-pâquerettes,
Bo écoutant les mémoires d'un pilote de course lues par Lawrence Fishburne
fait partie de ces petites touches absurdes presque charmantes.


C'est quand même pas un film que je vais défendre avec force parce qu'au bout du compte, ça reste médiocre. En tant que comédie c'est loin d'être assez drôle, et en tant que film d'action c'est loin d'être assez pêchu. C'est pas spécialement bien joué, l'intrigue n'a aucun intérêt, c'est un peu longuet sur la fin. C'est ni un navet, ni un nanar, ni un bon film, juste un truc plutôt raté et idiot mais qui fait passer le temps et qui à mon avis ne méritait pas de se faire autant descendre. Après, même à 4 € je vais certainement pas vous conseiller de l'acheter. Si vous mourez sans l'avoir vu, vous ne ratez rien d'important, ça va. Mais si en zappant lors d'un après-midi pluvieux où vous avez la flemme de vous levez pour mettre un bon film dans le lecteur DVD, vous tombez dessus à la télé, et que les piles de la télécommande se retrouvent vides et que vous ne pouvez plus changer de chaîne, je dirais que ça ira, vous survivrez à un visionnage. Vous pourriez même rigoler une fois ou deux. C'est pas Byzance mais c'est toujours mieux qu'Ultimate Game.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Action
commenter cet article

commentaires

Snowman 17/06/2010 19:03



Les mecs des Gerards ont franchis un nouveau palier : ils ne vont pas voir les films qu'ils descendent.



Toxic 17/06/2010 20:46



Les premières années je les trouvais marrants, mais là quand j'ai lu la liste des catégories et les gagnants, je me suis dit ok c'est mort, revenez pas l'an prochain merci.
En fait c'est le genre de truc qui est rigolo à faire UNE fois je pense.



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur