Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 08:56

Special OpsAvec la chaîne Game One comme sponsor et "Le jeu commence maintenant" comme slogan, Special Ops semble chercher à se faire passer pour l'adaptation de la série de jeux vidéo Spec Ops. Ce qui est assez étrange quand on sait que ce sont des jeux de shoot plutôt bas-de-gamme qui, depuis une quinzaine d'années, sont aux Rainbow Six et Call of Duty ce que les films The Asylum sont aux superproductions hollywoodiennes. Mais bon, j'avoue, comme c'est une de mes marottes, c'est bien à cause de ça que je l'ai acheté. En réalité, c'est un genre d'héritier des "Roger Corman présente" sous-traités aux Philippines par Cirio Santiago dans les années 70/80, sans aucun rapport avec les jeux vidéo ; comme quoi, les éditeurs pour solderies n'ont pas le monopole des jaquettes mensongères,  même ceux qui atteignent les supermarchés n'hésitent pas à truander gentiment. On a même droit à un résumé nanar au dos, ça finirait presque par ressembler à un hommage à un certain cinéma Z qui, avec la disparition des vidéoclubs, a quelques difficultés à se frayer un chemin jusqu'au marché français. D'ailleurs, pour parfaire l'impression qu'on regarde une VHS d'il y a 25 ans, le DVD ne propose que la VF.

L'intrigue nous amène aux Philippines où un groupe d'islamistes a kidnappé un scientifique de renom pour qu'il leur fabrique une arme nucléaire. Rachida Dati, grosse huile du complexe militaro-industriel, voit là une bonne occasion de se débarrasser de l'homme, un pacifiste qui espérait mettre fin aux guerres grâce à une énergie renouvelable de son invention, "la nanotechnologie", qui consiste en une clé USB et un microprocesseur (cherchez pas à comprendre, c'est la science, on peut pas tout saisir nous autres simples spectateurs). En quelques coups de fils, elle convainc un type qui a l'air super haut placé dans le gouvernement (dans son bureau de 2 m², il a une plaque décorative qui dit "Department of the Air Force" et un drapeau américain, ça en jette, même si par contre la production avait pas les moyens de lui offrir une photo d'Obama encadrée) d'envoyer une mission de sauvetage, puis ordonne à des mercenaires (menés par le chef du Cartel de la quatrième saison de Breaking Bad) de la saboter. Le savant est bien tué lors de l'escarmouche qui s'ensuit, mais son assistante et le capitaine des marines parviennent à s'échapper avec "la nanotechnologie". Les terroristes, les mercenaires et la pègre locale se lancent à leurs trousses...


Special Ops 02Malgré les apparences, ce n'est pas un acteur qui fait le con dans Tonnerre sous les Tropiques
mais bien quelqu'un qui joue "sérieusement" dans
Special Ops.
.

Tourné pour un budget d'environ quatre tickets restaurant par le producteur de divers "films de chiens" repompant la série Les Copains de chez Disney, avec en vedette un cascadeur au talent et au charisme d'acteur porno et une floppée de figurants philippins qui jouent les scènes d'action super précautionneusement et lentement pour pas se blesser parce que c'est pas leur vrai métier, Special Ops fait un peu plus professionnel qu'un truc comme Star Cruiser mais sent lui aussi la petite production entre potes qui ont de la chance de connaître quelqu'un pour leur prêter le matériel pour faire un film alors qu'ils n'avaient pas vraiment le niveau. On appréciera le marine qui soigne au couteau (avec bien sûr la bouteille de gnôle et le briquet pour stériliser) une blessure invisible parce que l'acteur porte probablement son t-shirt et son treillis à lui, pas un costume, et qu'il a pas voulu les abimer pour le film ; les trous dans le scénario bouchés à coups de répliques nonchalantes ("Mais comment avez-vous fait pour quitter l'île ?" demande le commando surentraîné qui pour sa part a dû traverser la jungle à pieds et le bras de mer à la nage, le tout sous des grenades et des tirs de kalash, "Oh, c'était facile !" répond tranquillement la petite secrétaire, et voilà c'est tout pour l'explication, merci) ; le héros qui envisage sérieusement de simplement sauver sa peau en laissant la fille aux mains des terroristes, prétextant que "c'est ce qu'elle aurait voulu", avant de se laisser culpabiliser (histoire de créer un grand moment d'émotion) et d'aller la délivrer ; ou encore l'hôtel pour surfeurs qui fait ostensiblement sa pub tout en servant de décor de bar à putes pour malfrats.


Special Ops 01

Ne vous moquez pas, AJ Draven a été nommé
meilleur acteur débutant au Action-On Film Festival, okay ?
Si ça se trouve c'est un futur Louis Mandylor ou Jan Michael Vincent, okay ?


Les férus de géographie pourront aussi s'amuser du fait que visiblement, les auteurs connaissaient seulement deux noms de villes aux Philippines, Cebu (le lieu de tournage) et Manille (la capitale), et ne se sont pas interrogé sur la distance qui séparait les deux dans la vraie vie (soit à peu près 600 km). Du coup, ils font faire à leurs personnages des allers-retours entre les deux (concrètement, donc, deux quartiers différents de Cebu) qui semblent ne durer qu'une poignée de minutes ! Alors oui il y a donc comme ça quelques éléments nanaresques assez goleri, mais dans l'ensemble il faut quand même dire que c'est un petit téléfilm assez chiant. L'action est molle (le méchant saute DEUX marches ! le héros se bat avec un JOURNAL ROULÉ !), l'interprétation est pas terrible, le scénario est très con, donc forcément ça n'est pas bien passionnant à suivre. Et même les nostalgiques des vieux trucs à la "Mission Delta Strike Commando Force" seront sans doute déçus dans la mesure où, malgré une filiation évidente, on n'y retrouve pas complètement le même charme. C'est un peu drôle mais sans plus. Si vous vous sentez d'humeur super indulgente et que vous le trouvez vraiment pas cher (je l'ai eu à 5€, c'est déjà trop) y a une petite chance que ça vous fasse marrer. Comme y en a aussi de grandes que ça vous fasse chier, soyez pas déçus si vous n'arrivez pas à le dénicher.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Action
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur