Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 09:17

Star CruiserJe sais pas trop pourquoi je reste toujours optimiste face aux trucs parfaitement inconnus que je découvre régulièrement dans les offres "5 pour 30€" des supermarchés, d'obscurs machins malais, suédois ou russes déguisés, grâce à des des jaquettes clinquantes, en simili-superproductions hollywoodiennes. Je me dis que ça peut être un moyen intéressant de sortir des sentiers battus, de voir comment on traite la SF, l'heroic fantasy ou l'épopée médiévale sous d'autres longitudes. Et neuf fois sur dix évidemment j'ai tort, mais bon voilà, je continue à m'obstiner. Là donc j'ai acheté Star Cruiser, un space opera allemand signé par un artisan des effets spéciaux qui enfilait pour la première fois la triple casquette de scénariste, réalisateur et acteur principal d'un long métrage. Ce qui est une recette classique de catastrophe.

L'histoire, très basique, ressemble à ce que peut écrire un fan de BattleStar Galactica, Star Wars et quelques autres qui décide que ce serait trop cool de reproduire les aventures qu'il a déjà pu voir dans ses oeuvres favorites, mais en les mélangeant un peu. Dans un futur lointain, alors qu'une guerre interminable met la galaxie à feu et à sang, un mercenaire est chargé d'escorder une ambassadrice à des négociations de paix sans se douter qu'une conspiration refusant l'arrêt du conflit va tout faire pour les empêcher d'arriver à bon port. Heureusement, le vieux briscard a plus d'un tour dans son sac pour triompher des escadrilles ennemies et autres cyborgs malveillants qui vont lui mettre des bâtons dans les roues.

C'est rare de voir un film amateur sortir en DVD autrement qu'en auto-édition à la Truand 2 la Galère, mais il faut être honnête, Star Cruiser ne peut pas trop prétendre être un "vrai" film professionnel. En dehors des effets spéciaux, de qualité tout à fait honorable quand on pense que le budget est probablement sorti du compte épargne de l'auteur, tout le reste est un genre de "film de potes" fait par des gens à côté desquels Charles Band passerait pour Stanley Kubrick. Tous les rôles sont tenus par des non-acteurs qui récitent leurs répliques sans aucune intonation avec l'air empoté, presque toutes les scènes sans vaisseaux ni échauffourées sont filmées de la même façon : un seul personnage à la fois à l'écran, en plan rapproché poitrine. A se demander si le mec était obligé de tourner dans ses chiottes pour faire du "fond bleu" sans argent.


Star Cruiser 01

Les combats spatiaux promis par la jaquette sont bien au rendez-vous
et les maquettes sont pas trop moisies mais la liste des qualités du film s'arrête là...


Ou bien peut-être que le réalisateur était tellement occupé à faire la vedette qu'il ne s'est pas trop préoccupé de la mise en scène. On sent qu'il se rêve en Han Solo mais le qualifier de "Han Solo du pauvre" serait insulter à la fois Harrison Ford et les nécessiteux. S'il met un peu plus de conviction que ses collègues dans ses répliques, il n'est pas meilleur acteur pour autant, et il ressemble moins à un héros de l'espace super cool qu'au type qu'on embaucherait pour jouer l'inspecteur débraillé roublard, un peu louzeur, un peu ripou, dans une parodie de polar des années 80. En tout cas, visuellement Star Cruiser rappelle les cinématiques en "full motion video" qui ont fleuri dans les jeux PC des années 90, façon Command & Conquer. Et si par petites séquences de 2 minutes pour agrémenter un jeu vidéo il y a 15-20 ans, c'était la classe, en 2012 sous forme de film d'1h30 ça fait un peu clochard.


Star Cruiser 02

Avec ce physique avantageux et ce charisme hors du commun,
on comprend sans peine que le réalisateur/scénariste ait choisi de s'attribuer le rôle du héros.

 

L'intrigue ne relève pas le niveau ; prévisible de bout en bout, elle n'est qu'un prétexte à recopier des péripéties déjà vues ailleurs en mieux. Je citerai par exemple une séquence entière repompée sur L'Empire contre-attaque, où le héros laisse dériver son appareil tous moteurs éteints au milieu d'un champ de débris spatiaux pour ne pas se faire détecter par ses poursuivants. Il n'y a donc vraiment que les effets spéciaux qui surnagent dans tout ça. Ca n'est jamais à couper le souffle, ça ne rivalisera pas avec le cinéma américain à gros budget, et bien entendu le design des véhicules et décors ne témoigne d'aucun effort d'originalité, mais c'est du bon travail de petit artisan, plutôt bien fichu, pas risible du tout, largement au-dessus des tristement célèbres productions The Asylum, et même un peu meilleur que les moins foireux des Syfy Originals.


Star Cruiser 03Ouah une machine de guerre bipède mais où vont-ils chercher tout ça ?

 

Dommage que les braves gens responsables de cette calamité aient tenu à faire un film entier plutôt qu'une simple démo technique donc. Star Cruiser est d'une indigence rare, et même plus vraiment drôle une fois dissipé l'effet de surprise. L'école de pensée "si je suis hyper fan de quelque chose, alors je suis forcément qualifié pour devenir moi-même un Auteur de la chose en question" a malheureusement pas mal de disciples, et les auteurs de ce piteux navet sont clairement parmi les moins doués. Alors évidemment je conçois que sa nature même de production amateur vendue comme un vrai film puisse titiller ceux qui, comme moi, font preuve d'une curiosité malsaine vis-à-vis de trucs qui auraient mieux fait de ne pas exister, mais sachez bien que c'est vraiment pas à prendre comme un nanar rigolo parce que c'est assez ennuyeux. Si vous n'êtes pas trop riche, le mieux c'est encore de garder vos sous pour un bon film.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Science-fiction
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur