Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 07:15

Street WarriorAvec son titre qui donne l'impression d'avoir affaire à la version Asylum de Street Fighter (ou à un jeu de baston bas-de-gamme sur une vieille console), son slogan pas très inspiré ("dans la rue, il n'y a qu'une seule règle : combattre pour survivre"), son casting de sans-grade d'Hollywood, son édition DVD chez Zylo donc sans VO, Street Warrior donne l'impression de n'exister que pour alimenter les bas de films à 1€ ou 3€ que les supermarchés sortent au moment des soldes pour donner l'impression de proposer de bonnes affaires tout en n'ayant pas à baisser le prix des "vrais" films. Le générique tape-à-l'oeil (et qui montre un titre différent, Le Prix du sang) n'est pas plus encourageant dans la mesure où il semble chercher à singer le style "djeunz" de trucs assez beaufs comme Never Back Down ou Sang pour sang extrême avec caméra qui fait "woosh" sur des pouffes siliconées alanguies au bord d'une piscine dans une villa de luxe sur de la musique bourrine. Et l'histoire qui suit est, dans ses grandes lignes, la même que dans la plupart des films sur ce thème : tout juste sorti de 4 ans de prison pour avoir frappé un supérieur, un vétéran de la guerre d'Irak découvre à son retour à la vie civile que son jeune frère est dans le coma après s'être fait démolir lors d'un combat clandestin. Alors qu'il cherche à se venger, il comprend que le seul moyen de pouvoir régler leur compte au type qui a mis son frangin dans cet état et à l'ordure qui organise les combats est d'intégrer lui-même "L'Arène des Défis", un tournoi illégal où tous les coups sont permis.


Street Warrior 04Evidemment, qui dit "film sur les MMA" dit "personnage féminin qui n'existe que
pour soigner le héros tout en lui disant qu'il devrait arrêter de se battre parce que c'est trop dangereux."

J'ai rarement de bonnes surprises avec ce genre d'achat mais pour une fois, je suis tombé sur un petit film assez sympa, même si je ne vais pas prétendre que je vais me repasser le DVD tout le temps. Comme je le disais plus haut, les intrigues ont tendance à toutes se ressembler lorsqu'il est question de poings dans la gueule sans règles entre prolos occidentaux, et celle de Street Warrior ne s'éloigne pas beaucoup des sentiers battus, mais elle tient la route et l'auteur, peut-être parce qu'il est issu du milieu du catch (il a écrit des années pour la WWE), a visiblement fait quelques efforts pour donner un minimum de personnalité à sa galerie de bagarreurs, voire dans certains cas une petite histoire pour motiver leur présence dans la compétition, au lieu de simplement aligner face à son héros une série de costauds uniquement différenciables par la couleur de leur short ou leurs tatouages. Chaque lutteur se distingue clairement des autres, il y a le gros Samoan invulnérable, le petit latino agile et rapide, le catcheur plouc, le skin qui fait des saluts nazis et marche au pas de l'oie pour provoquer la foule... Alors évidemment ça reste des stéréotypes pas super subtils mais je préfère ça aux films où le producteur embauche une poignée de pré-retraités de l'UFC ou du K-1 et compte sur le fait que le public des fans de MMA les reconnaîtra pour ne pas avoir à leur donner un personnage à jouer.


Street Warrior 01Max Martini ne semble pas tout à fait taillé comme un champion d'ultimate fighting...

Street Warrior 05...et ses adversaires seraient plus à leur place dans Punch-Out!! que dans un vrai sport,
et pourtant c'est principalement dans ses personnages que réside le charme du film.

Ca reste un téléfilm sur des types qui se réunissent dans un hangar sordide pour savoir lequel est le plus fort à la bagarre pendant que le public scande "on veut voir du sang !", donc attention hein entendons-nous bien, quand je dis que c'est une bonne surprise ça veut pas dire que n'importe lequel de mes (trois) lecteurs peut s'acheter le DVD en toute confiance. C'est pas The Wrestler ni même Fighting ou Redbelt, il n'y a rien qui "élève" le produit au-delà de sa condition de simple divertissement pour amateur de castagne. Les acteurs sont moyens, Max Martini (vu récemment dans Pacific Rim) a la gueule mais pas tout à fait le physique de l'emploi, Nick Chinlund est comme souvent tout en rictus de salaud sadique... Signalons pour l'anecdote la présence de la doublure muscles de Schwarzenegger dans Terminator Renaissance et de l'espèce de barbare de Ring of Steel parmi les participants de "L'Arène des Défis", mais ça reste un casting de seconds couteaux et de cascadeurs. Le scénario est sans grande surprise et n'évite pas les lieux communs, le gars qui ne se bat qu'à contrecoeur parce que la violence c'est mal, l'homme de main qui en a marre d'être un serviteur et se rebelle, l'inévitable bar à strip-teaseuses, etc, mais à la différence d'une catastrophe comme Legendary, ici les clichés ressemblent plus à des rouages bien huilés qu'à des cheveux sur la soupe.


Street Warrior 03On voit le promoteur s'entraîner aux arts martiaux au début du film, ce qui signifie
évidemment qu'il affrontera lui-même le héros à la fin...

Street Warrior 02...mais il faut admettre que Nick Chinlund a l'air
moins à l'aise que sa doublure lorsqu'il s'agit de se battre.

En définitive, Street Warrior n'est vraiment que très moyen, mais ça le place déjà au-dessus de pas mal de ses petits camarades comme le nullissime Freefighter. Et puis, à la différence des Never Back Down ou de Sang pour sang extrême, je n'ai finalement pas eu l'impression désagréable que ça s'adressait plutôt à des jeunes trous-de-balle en t-shirt "Tapout" et gavés de Redbull qu'à moi, c'est du pugilat pour honnêtes hommes comme Damage ou Kickboxer.  Si ce genre de chose est votre tasse de thé et que vous ne vous attendez pas à un chef-d'oeuvre, ça devrait pouvoir vous occuper gentiment pendant 1h20.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur