Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 08:24

TorqueUne copine m'avait assuré que Torque (alias Torque, la route s'enflamme pour sa sortie ciné) était tellement con que ça allait probablement me faire bien marrer. J'avoue me méfier un peu de ce genre de "recommandation" parce que, au risque de faire mon snob du nanar, certains non-initiés semblent parfois croire que n'importe quel film idiot et raté est automatiquement un bon candidat à un moment de franche rigolade pour amateur de série Z alors que ça n'est souvent qu'un mauvais film sans intérêt. Comme la copine en question m'a reparlé régulièrement de celui-ci et qu'en général c'est quand même plutôt une fille digne de confiance (la preuve, quand vous lui parlez de kickboxing, sa réponse spontanée c'est "Nuk Soo Khao") je me suis dit qu'il devait peut-être valoir le coup pour de vrai, alors je me suis jeté dessus dès qu'il y a eu une offre "5 pour 30€".

Souvent décrit, et à juste titre, comme "Fast & Furious avec des motos", Torque a d'ailleurs été produit par le même spécialiste du film pour jeunes, mais le facétieux réalisateur Joseph Kahn (un clippeur qui signait là son premier film, et qui depuis n'a tourné que Detention pour le cinéma) s'est amusé à taquiner le "grand frère" avec plusieurs petits gags assez rigolos (comme lorsque le héros répète la devise de Vin Diesel, et que sa copine lui répond qu'elle n'a jamais rien entendu d'aussi débile). C'est l'histoire d'une bande de fous du guidon et de leurs démêlés simultanés avec la loi et deux gangs de motards rivaux. Le beau gosse insipide de service doit une cargaison de drogue au chef des méchants Hell's Angels, qui du coup se venge en assassinant le frère du chef du gang de Blacks et en faisant porter le chapeau au bellâtre, puis lui propose de l'innocenter s'il rend la drogue, mais c'est pas facile d'aller la chercher alors que le chef des Blacks veut le tuer et que le FBI est à ses trousses, alors il envisage de fuir au Mexique mais finalement il trouve un moyen de se disculper tout seul mais il faut quand même qu'il aille chercher la drogue, et donc c'est pas facile, et l'intrigue est un peu tortueuse pour un film de motos mais soyons honnête, si vous décidez de le regarder ce sera pas trop pour ça.


Torque 08J'espère que vous aimez les motos par contre, parce qu'elles sont omniprésentes et peuvent voler...

Torque 07...se tabasser en duel...
Torque 04...et même prendre le train.


Torque est bête, creux et beauf, Torque est invraisemblable, absurde, Torque est rempli de logos publicitaires clinquants, de mauvais hard rock, de plans langoureux sur des carrosseries d'engins de course et de nanas en bikini, Torque ne semble vraiment pas viser plus haut que la satisfaction de désirs primaires de jeune bourrin pour qui même Joe Bar Team est déjà trop intello. Oui, Torque est un film très con, et vous connaissez la citation la plus répétée d'Audiard : les cons ça ose tout. Et c'est justement ce qui est admirable chez ce film, pour assurer le spectacle il n'a vraiment peur de rien, et surtout pas du ridicule. On sent que le réalisateur voulait que ça en jette un max à chaque scène ou presque. Il s'y est pris avec la retenue et le bon goût d'un fan de tuning accumulant décalcomanies, chromes et néons sur sa bagnole, mais il faut reconnaître que dans son genre, c'est vrai que ça en jette. Je crois que pour se faire une idée de l'état d'esprit de l'auteur en une seule image, il y a ce moment de "fraîcheur" :


Torque 01
Le mec, il inclut une scène de pisse, mais attention, même pour une scène de pisse, il faut que ça ait de la gueule, alors c'est 21 gars parfaitement alignés pour licebroquer synchronisés face à un paysage majestueux de l'Amérique sauvage. Ah, il est comme ça Joseph Kahn, il peut pas se satisfaire de banalité, même dans la couillonnade il aime le faste (and furious) (mmouais bon, ok, bof). Il faut toujours qu'il rajoute une couche de quelque chose sur tout pour que ce soit plus stylé. Même quand il pique des idées à d'autres films, il les customise pour que ça claque encore plus : quand les effets spéciaux montrent les injections de nitro, par exemple, la caméra ne s'infiltre pas que dans les moteurs, elle va jusque dans les veines des coureurs pour rejaillir par leurs orbites, et quand des motos atterrissent sur un train de voyageurs, elles continuent à se poursuivre à l'intérieur même du train. Alors évidemment, si vous êtes attachés à des choses comme la crédibilité des rebondissements, ça va être difficile. Mais ce serait dommage, parce qu'un film comme ça, c'est un peu comme Mortal Kombat : ça n'a aucun sens de le vouloir en version intelligente, ce serait comme réclamer un porno sans scènes de cul ou une comédie musicale sans chansons. Ce qui importe, c'est la qualité de sa connerie : inventive, audacieuse et débridée, ou molle, fade et paresseuse. La connerie de Torque, heureusement, est de haut niveau, et vraiment je dis ça comme un compliment.


Torque 03Si vous arrivez à encaisser son style tape-à-l'oeil si élégant...

Torque 06...de la pub "discrète"...

Torque 02...le fait que le rôle de Jaime Pressly se limite
grosso modo à se lécher les lèvres à chacune de ses apparitions à l'écran...

Torque 05...et des cascades bariolées, c'est vraiment 1h20 que vous ne regretterez pas.


C'est donc une série Z bien sympathique devant laquelle on n'a pas le temps de s'ennuyer quand on aime ça, le réalisateur ayant compris qu'avec un sujet aussi simple que "les motos, c'est cool et ça va vite", mieux vaut faire une énorme couillonnade spectaculaire qu'une petite merde tiède. Ca aurait pu n'être qu'un truc niais avec un scénario bateau, un acteur principal sans charisme, des protagonistes à la personnalité aussi développée que "la meuf" ou "l'Asiatique" ou "le Latino", des sponsors omniprésents et une esthétique vulgaire (et d'ailleurs, si tout ça vous rebute vraiment trop, laissez tomber) mais en plus de ça, c'est aussi un feu d'artifice de débilité joyeuse, qui essaie de surprendre constamment avec de nouvelles idées improbables (comme une moto équipée d'un réacteur d'avion...), qui a de quoi mettre de bonne humeur le nanarophile de base. 6€ c'était vraiment pas trop cher payé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Action
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur