Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 16:15

Universal Soldier RegenerationJe n'ai que peu voire pas de souvenirs du tout premier Universal Soldier, signe que ce n'est probablement pas mon Van Damme préféré (et pourtant j'aime bien Van Damme). Et je n'avais vu aucune de ses suites, que ce soit les "fausses" (Frères d'armes et Ultime Vengeance, avec Matt Battaglia et Andrew Jackson dans les rôles de Van Damme et Dolph Lundgren) ou l'officielle (Le Combat absolu, où Michael Jai White et Bill Goldberg rejoignent notre belge préféré). Il y avait donc fort peu de chances que ce nouvel épisode qui, 10 ans après le précédent, réunit les stars quinquagénaires de l'original pour une sortie directement en DVD, me séduise. Comme mon critique préfé avait adoré et que c'était 3 €, je me suis dit que je ne risquais pas grand'chose en tentant le coup quand même.

Alors déjà je vous rassure tout de suite, si la série Universal Soldier vous passionne autant que moi, c'est pas grave, le film fonctionne très bien tout seul. Il réexplique ce que sont les "UniSols", c'est-à-dire des super soldats créés à partir de cadavres, améliorés à coups d'implants cybernétiques et de substances expérimentales, très efficaces au combat mais aussi difficiles à contrôler qu'à tuer. Il redonne les grandes lignes du personnage de Van Damme, Luc Devereaux, un vieil UniSol qu'une psychologue tente d'adapter à la vie civile. Pour Lundgren on est un peu plus dans le flou mais ça n'est pas très important. Regeneration vous dit ce qu'il y a à savoir et vous ne serez pas perdu si vous n'avez jamais vu le film d'Emmerich de votre vie.


Universal Soldier Regeneration 09Le monde dépeint n'est pas du genre futuriste high tech, mais les décors
(une aciérie désaffectée et un village bulgare décrépit) créent une superbe ambiance post-apocalyptique.


Situé dans ce qu'on devine être un futur proche, c'est-à-dire que ça ne fait pas super SF si ce n'est qu'il y a des super soldats invincibles dedans, ce cinquième Universal Soldier est centré autour d'une prise d'otages en Russie. Le chef d'un groupe d'indépendantistes d'une quelconque nation fictive a fait kidnapper les enfants du premier ministre russe et menace de les faire sauter avec les réacteurs de Tchernobyl si ses compagnons d'armes prisonniers politiques ne sont pas libérés. Il possède un atout de taille dans sa manche, le "UNG", un UniSol Nouvelle Génération, plus puissant, plus résistant, plus mortel. Et quand son UNG démonte à lui seul une escouade d'UniSols ancien modèle envoyés libérer les otages et désamorcer les bombes, les responsables du sauvetage ne voient plus qu'une solution désespérée : tirer Luc Devereaux de sa retraite et l'envoyer affronter l'UNG.


Universal Soldier Regeneration 01Le film démarre en trombe sur une poursuite en voiture suivie d'une fuite en hélicoptère
dont la mise en scène change agréablement des blockbusters modernes tendance
"si on comprend rien à ce qui se passe, on comprendra que c'est une scène d'action".


La trame est simple mais assez riche en rebondissements et, si le scénario est fait pour progresser de façon fluide en laissant la part belle aux scènes d'action, ça n'est pas pour autant le genre bourrin et frénétique qui essaie de ne jamais vous laisser le temps de réfléchir entre deux explosions pour vous éviter de vous apercevoir à quel point c'est con. Sans chercher à se la jouer "film d'action peudo-intello" à la Inception, ça n'est ni débile ni incohérent, l'intrigue emmène ses protagonistes de baston en fusillade de manière naturelle, tout en donnant l'occasion à Van Damme et Lundgren de faire un peu les acteurs et pas seulement les gros-bras, et ce malgré un temps d'écran limité, surtout pour le colosse suédois qui n'apparaît que quelques minutes. Je soupçonne vaguement que certains segments de leurs scènes d'action aient été confiés à des doublures, et d'autres légèrement accélérés pour les rajeunir, mais pour le reste, ce n'est pas le genre "je tourne trois scènes en mode pilote automatique et je me casse", chacun livre une performance honorable, Jean-Claude en vétéran mélancolique conscient de son impossible réinsertion dans la société civile, Dolph en créature de Frankenstein furieuse de l'absurdité de son existence.


Universal Soldier Regeneration 02Van Damme assume sa cinquantaine dans ce qui restera probablement
comme l'un des meilleurs films de sa carrière avec JCVD.

Universal Soldier Regeneration 06Lundgren n'a que très peu de scènes, mais en impose quand même
en monstre pitoyable et impitoyable.

Mais si leurs bonnes "gueules" de vieux briscards du cinéma donnent au film un cachet supérieur à celui d'un direct-to-DVD lambda, il faut tout de même avouer que ce sont deux autres hommes qui se partagent la vedette d'USR, deux combattants issus de l'Ultimate Fighting Championship (décidément un bon vivier de costauds pour le cinéma d'action moderne) : Andrei "The Pitbull" Arlovski et Mike "Quicksand" Pyle, le premier dans le rôle de l'UNG, le second dans celui d'un militaire vexé que l'on emploie des machines pour faire son boulot, et tentant de compenser par des méthodes de ninja sa relative faiblesse par rapport à ses rivaux cyborgs. La rencontre des deux donne lieu à un affrontement qui tient à la fois des MMA et du combat de rue. Et sans être de grands acteurs, ils se débrouillent correctement avec les rôles qu'on leur a attribués ; Arlovski ferait un parfait Terminator si les producteurs décident que la série mérite un cinquième épisode, et Pyle remplacerait avantageusement John Cena dans n'importe quel film écrit pour John Cena.


Universal Soldier Regeneration 07Malgré leur inexpérience, "Pitbull" et "Sables Mouvants" se révèlent convaincants,
et pas seulement dans leurs scènes de baston.


Le réalisateur John Hyams, fils de Peter (réalisateur de certains des plus gros succès de Van Damme, qui officie ici en tant que chef opérateur), tire le meilleur de ses quatre protagonistes tout comme il tire le meilleur de son faux Tchernobyl ravagé qui devient le théâtre idéalement sinistre d'une action qui prend des formes diverses et variées : guerre urbaine avec assaut en masse, infiltration furtive, combats à mains nues techniques ou brutaux... Il fait ça à l'ancienne, avec des stars des années 80, de vraies explosions, de vrais véhicules détruits, de vrais cascadeurs, pas d'images de synthèse à deux balles, tout en y intégrant la touche de modernité nécessaire, avec ses "free fighters" et un style visuel qui rappelle Les Fils de l'Homme ou des jeux vidéo comme Call of Duty: Modern Warfare sans pour autant tomber dans les pires tares du genre (la caméra accompagne l'action sans gigoter excessivement, il y a une bande-son classe et pas du nü metal gerbant).


Universal Soldier Regeneration 03Merde alors, dans les batailles il y a des escouades entières qui s'affrontent,
des explosions, des véhicules,
et pourtant on comprend tout ce qui se passe à l'écran.
On peut rêver que Michael Bay voie ça, comprenne qu'il a fait fausse route et se retire dans un monastère,
mais il penserait probablement plutôt "Qu'est-ce que c'est que ce film de gonzesses ?"


Alors évidemment ça reste du film d'action pur et dur. Si vous n'aimez pas ça, ou bien si vous n'osez en regarder qu'à condition que la caméra cadre n'importe quoi et tremble tout le temps et qu'aucun plan ne dure plus d'une fraction de seconde, qu'il y ait une part d'autoparodie à la Expendables pour pouvoir dire que "non mais c'est pour déconner, avec mes potes on vannait le film pendant toute la séance", ou à condition que la critique l'éleve au rang de vrai film sérieux parce que c'est du Christopher Nolan, il y a peu de chances qu'Universal Soldier Regeneration vous séduise. Pour ma part, j'y ai vu l'un des meilleurs direct-to-DVD de ces dernières années (pourtant plutôt riches à ce niveau-là), et même carrément l'un des meilleurs films d'action de la décennie passée.


Universal Soldier Regeneration 10Jean-Claude est fatigué mais il peut se vanter d'avoir mis minables Jason Burne et Optimus Prime.


C'est aujourd'hui le premier anniversaire de Ciné Discount et je suis content de le fêter avec un film qui m'a coûté 3 € et pour lequel je n'aurais même pas regretté d'en payer 15 (accessoirement, avec une 84ème critique qui me permet d'annoncer fièrement une moyenne de 7 par mois). Il n'y a pas que des films au rabais parmi les petites productions qui traînent au fond des bacs de soldes, même quand elles paraissent particulièrement douteuses de prime abord, et dans les moments où on se dit "normal que je n'aie que 3 lecteurs, je ne parle que de trucs merdiques, je ferais mieux de laisser tomber", ça remonte le moral.

Partager cet article

Repost 0
Published by Toxic - dans Action
commenter cet article

commentaires

Jay 02/10/2011 04:39



Série B plutôt potable en effet, mais qui manque un peu de nerf. Les personnages de Dolph et JCVD mettent un temps fou à être introduits, ce qui ne cadre pas trop avec la volonté de faire un film
pêchu comme le laisse penser l'intro et sa poursuite automobile qui rentre tout de suite dans le vif du sujet, si l'on peut dire^^


A ce propos, je suis assez en désaccord avec le jugement exprimé sur le montage: si les scènes d'action qui suivent sont lisibles et agréablement old school, la poursuite en voiture est
franchement peu lisible à mon avis. C'est pas du Michael Bay, mais c'est quand même assez chargé niveau montage épiléptique. Très différent de ce qui suit, beaucoup plus posé et tirant bien parti
des comédiens, des décors et de moyens modestes mais qui assurent le spectacle.


A ce détail près, bonne critique bien argumentée!



thierry 03/01/2011 11:01



Salut, vu hier et franchement je comprends pas que ce film n'ait pas bénéficié d'une sortie en salle.


Même si au final je suis un peu moins enthousiaste que toi, je le trouve bien carré, de l'action comme on en voit finalement peu (la scène du début est digne des plus grands réals d'action US des
'70)


Bonne année et bons films !



Toxic 03/01/2011 13:35



Van Damme fait partie de ces acteurs comme Seagal qu'on risque de ne plus beaucoup voir en salles, ou alors pas en tête d'affiche. Cela dit, apparemment le DVD d'Universal Soldier Regeneration a
vraiment bien marché, et Hyams va tourner une suite qui sortira en salles (au moins aux Etats-Unis en tout cas).
Content que le film t'ait plu et bonne année à toi aussi !



thierry 15/12/2010 21:16



Salut, je découvre ton blog...Et moi qui ne suit pas un fan de JCVD (mais pas un détracteur non plus...) tu viens de me donner envie de mater ce film alors que je n'y aurais pas prété attention
autrement !!! Bravo pour ton blog.



Toxic 29/12/2010 21:51



J'espère que tu as pu le trouver et le voir, et que ça t'a plu !



sami 11/11/2010 17:24



bonjour spoiler a la fin du dvd on voit jcvd(luc) courrir au loin ,sait on ou il va ou ce qui devient ?ou est ce fait expres?



Toxic 11/11/2010 20:05



Au départ ça devrait être une façon de laisser la situation "ouverte" : peut-être qu'il va se perdre dans la nature avant d'essayer de retourner à la vie civile et que ce sera la fin de ses
aventures, peut-être qu'il y aura une suite dans laquelle l'armée est à sa poursuite, peut-être qu'il va simplement retourner sagement auprès de ses employeurs...
En tout cas, maintenant on sait qu'il court vers Universal Soldier: A New Dimension, la suite déjà en chantier, toujours par John Hyams, toujours avec Van Damme dedans, et qui devrait
bénéficier d'une sortie en salles.



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur