Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 09:36

Valhalla RisingDistribué en salles en tant que Le Guerrier Silencieux, le dernier film du réalisateur de Bronson a retrouvé son titre original pour sa sortie en DVD, mais comme Valhalla Rising tout seul ça ressemble un peu trop au nom d'un groupe de heavy metal scandinave, l'éditeur Wild Bunch y a adjoint un sous-titre, Le Guerrier des ténèbres. Pourtant, pour une fois, le premier titre français était pas mal et annonçait bien la couleur, puisque le héros (ou anti-héros) est effectivement un guerrier qui ne parle jamais et que le film lui-même n'utilise de dialogues qu'avec la plus grande parcimonie.

Se voulant un "film de Vikings d'art et d'essai", Valhalla Rising pourrait presque être un prologue à Pathfinder puisqu'il raconte comment un groupe de croisés scandinaves se perd sur la route de Jérusalem et débarque sur un mystérieux continent dont les habitants, hostiles, leur tirent des flèches depuis leurs cachettes dans la forêt. Tombant un à un sous les traits de leurs assaillants invisibles ou l'effet de la faim, les voyageurs commencent à craindre que le guerrier païen borgne et muet qui les accompagne les a conduits tout droit en Enfer...

Du réalisateur danois Nicolas Winding Refn, je n'avais vu que le creux et prétentieux Bronson, qui mettait en scène de manière théâtrale la vie d'un type beaucoup moins intéressant que ce que le film tentait de nous faire croire, puisque l'oeuvre du bonhomme se limitait à taper sur ses contemporains sans raison particulière et, parfois, à peindre. Le Guerrier des ténèbres confirme la fascination de son auteur pour les durs à cuire dont la principale voire unique qualité consiste à être très fort à la bagarre. Ici, "Le Borgne" est au départ un esclave que son maître fait concourir dans une version médiévale de l'ultimate fighting et qui arrive à vaincre tout le monde tellement il est trop fort. Puis il accepte de suivre les Croisés en Terre Sainte parce qu'ils lui ont promis que, au cas où l'aspect religieux de l'expédition ne l'intéressait pas, il aurait au moins la possibilité d'étriper autant de gens qu'il voudrait. Ensuite il se bat encore, et ensuite voilà, c'est tout. Le personnage central se résume vraiment à ça.


Valhalla Rising 01Du coup c'est vrai que par moments c'est un peu violent et sanglant.


Du coup, je ne vais pas en vouloir à son interprète, Mads Mikkelsen, d'afficher la même expression pendant 1h20. Le réalisateur n'a pas dû lui donner d'autre indication que "prends un air à la fois farouche, désabusé, mystérieux et tragique" et comme il n'y a vraiment rien à faire de plus, sa performance se limite à ça : faire la gueule tout au long du film. Bronson nous offrait au moins le numéro d'acteur de Tom Hardy dans le rôle-titre, qui parvenait à donner un peu de charme à un personnage sans véritable épaisseur grâce à son entrain et son bagout. Mais le guerrier silencieux, lui, comme son nom l'indique, il ne dit rien. Il ne vanne pas, il ne fanfaronne pas, il ne cherche pas à te convaincre qu'il est cool et rigolo. Il arbore constamment la mine grave de celui qui comprend et accepte avec abnégation le fait que la vie est une tartine de merde et qu'à la fin il faut mourir. Des fois il pète la gueule à des gens. Des fois il regarde l'horizon. Après il repète la gueule à d'autres gens, et ensuite il re-regarde l'horizon. Comme la chorégraphie des combats consiste à peu près toujours à se rouler dans la boue en se collant de gros coups de poings et que c'est filmé caméra à l'épaule, genre on est censé croire que c'est pas de la fiction mais un documentaire tourné au XIème siècle en plein coeur de l'action, ça n'a même pas l'attrait d'un vrai film de baston.


Valhalla Rising 02C'est du cinéma moderne, donc toutes les séquences d'action ressemblent à ça.


C'est rigolo d'ailleurs, de se dire que le film séduit des gens qui, par ailleurs, se moqueront d'un Stallone, d'un Seagal, d'un Van Damme, parce que "ha ha ha, il garde le même visage inexpressif tout le temps et tout ce qu'il sait faire c'est cogner". Ou alors ne pourront pas s'empêcher de dire que, s'ils l'ont apprécié, c'était "au second degré" ou "le cerveau débranché". Là apparemment, on peut apprécier au premier degré et avec le cerveau sous tension, parce que ce qui fait normalement l'attrait d'un film d'action a été remplacé par des prétentions intello-arty.


Valhalla Rising 03Ce n'est pas un bête film de Vikings, c'est une oeuvre riche et forte sur
l'homme face à la nature sous le regard de Dieu, tu comprends ?


Car oui, Valhalla Rising est un film où on s'explose la cheutron entre brutes velues, mais c'est pour exprimer son mal-être et ses angoisses existentielles dans un monde où la religion éloigne l'Homme de la nature tandis que la violence fait de lui une bête. Ou un truc comme ça. C'est un film oùùùùù oooooooon faaaaaait deeeeeees geeeeeeeeestes trèèèèèèèèès leeeeeeeeeeents et sollenneeeeeeeels en sileeeeeeeeence, même pour simplement boire de l'eau d'une gourde, parce que quand tu fais les choses tout lentement sans rien dire, elles deviennent tout de suite lourdes de sens, et artistiques. C'est un film où des hommes se lancent des regards noirs ou observent le lointain d'un air pensif, et c'est artistique parce qu'avec la retouche numérique, en jouant sur les couleurs et les contrastes, un visage buriné et crasseux qui se détache sur un ciel tout bleu ou tout vert ou tout gris, c'est beau comme ces vieilles pubs "Tartare" qui nous invitaient à aller mastiquer des tartines de fromage crémeux dans les steppes de Mongolie. C'est un film où l'ensemble des personnages doit prononcer un total de 15 ou 20 répliques en 80 minutes ; la plupart du temps, personne ne moufte, mais parfois l'un d'eux prend un air grave et sort un truc puissant comme "Cet homme vient de l'Enfer et il nous a menés en Enfer" ou "Je suis venu ici pour le pardon de mes fils".


Valhalla Rising 04Un vieux dicton viking dit
"L'homme sage est celui qui sait boire son eau au ralenti".


Forcément, comme c'est lent et qu'il ne se passe presque jamais rien, c'est un film extrêmement chiant. Mais vous savez ce que c'est : si c'est chiant et que les images sont bien léchées, c'est que c'est de l'Art. Même si l'esthétique a un côté "publicité du ministère du Tourisme". Mais attention hein, pas pour le tourisme des beaufs, pas le genre carte postale mignonne et pittoresque. Plutôt le genre "ici c'est pas le soleil et la plage, c'est sauvage, c'est rude, c'est pur, tu côtoies des gens vrais". C'est plus des vacances, c'est de l'expérience mystique, du voyage spirituel. Va en Ecosse et entre en contact avec ton animal-totem. Ce sera sûrement un aigle ou un loup, parce que c'est pas trop la classe de rentrer de voyage spirituel et de faire une séance diapo au cours de laquelle tu devras dire à tes potes "Voyez, ça c'est mon animal-totem, le ténia. On est entrés en contact après que j'ai bouffé un haggis douteux au restaurant de l'hôtel à Kilgairlochnish".


Valhalla Rising 05Et pour ceux qui pensent que j'exagère, ci-dessus, une séquence du film...

Ecosse...et là, une image provenant de la page d'accueil
du site de l'office du tourisme écossais.

Mais je m'égare. Vous aurez sans doute compris que je n'ai pas tellement aimé Valhalla Rising. J'irai même jusqu'à dire que j'ai trouvé ça très pompeux, plein de vide et terriblement ennuyeux. Je n'espérais pas une aventure épique avec des grandes batailles, j'étais vraiment curieux de voir à quoi ça pouvait bien ressembler, un film d'auteur avec des vikings, sauf que quand l'auteur en question est aussi surfait que Nicolas Winding Refn, malheureusement ça ne donne rien. Si vous tenez absolument à vous faire une idée par vous-même, la bonne nouvelle c'est que pour un peu moins de 15 € vous devriez pouvoir le trouver en coffret avec le nettement plus réussi Outlander, dont je vous parlerai bientôt. Ca fait 10 € pour le chouette Outlander et 3-5€ pour cette merde, ce qui est déjà trop cher mais pour l'instant c'est le meilleur prix. Mais ne l'achetez pas sans Outlander en bonus, ça mérite pas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Amau 02/02/2012 17:37


C'est clair que je suis sorti de ce film un peu hébété. On a le sentiment qu'il y avait une pensée intellectuelle derrière, sauf qu'elle n'est jamais exprimée... du coup chacun en pense ce s'il
veut, voire rien du tout.


Le côté sympa du guerrier qui ne parle pas, c'est que chaque protagoniste y va de son interprétation, comme si il y'avait forcément une bonne raison pour que la gars soit là et casse des tronches
violemment. En fait non...

Snowman 12/01/2011 14:52



Ah bin j'allais évoquer Outlander que je considère comme une jolie surprise malgré son idée de base qui prête à sourire (même John Hurt n'y croyais pas avant de lire le scénario !).
Dommage que sa sortie à été bâclé par les Weinstein...


Je n'ai vu aucun film de Refn, mais d'après ceux qui avaient été soufflé par la trilogie Pusher, avec Bronson et ce film, ils s'inquiètent de la tournure "arty" et poseuse du bonhomme.



Toxic 12/01/2011 16:09



Si je me souviens bien, en France Outlander a quand même eu droit à de gigantesques affiches dans le métro parisien pour annoncer sa sortie alors que c'était du direct-to-DVD, c'est déjà
pas mal. Mais je trouve que ça aurait mérité une sortie ciné.
Sinon, de Refn moi non plus j'ai pas vu les Pusher, mais pour le reste c'est des films creux qui se donnent l'air importants...



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur