Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 08:21

VigilanteDeuxième long métrage non-porno de William Lustig après le glaçant Maniac, Vigilante est une petite production obscure du début des années 80 qui refait occasionnellement surface en supermarchés dans les bacs à 3€ qui apparaissent au moment des soldes parce que les magasins n'aiment pas trop solder leurs DVDs pour de vrai. Dans la lignée des polars qui ont occupé la fin de carrière de Charles Bronson, le film est une ode à l'auto-défense et aux milices, autrement dit il vaut mieux laisser sa sensibilité de gauche au placard avant d'envisager un visionnage. C'est plus facile que pour Troupe d'élite, rassurez-vous : ici on est purement dans de la réalisation de fantasmes de vengeance, pas dans l'illustration un peu complaisante des méthodes d'une police qui existe vraiment.

L'histoire se passe à cette époque où la population de New York se divisait en deux catégories : les gangs des rues, fauteurs de trouble au service du Mal à l'état pur, et les innocentes victimes, qui en avaient ras-le-bol d'être quotidiennement agressées verbalement ou/et physiquement par la première catégorie sous le regard passif d'autorités laxistes. Un peu comme la France en période électorale, si vous voulez. Dans ce monde sans foi ni loi, un petit groupe de citoyens a décidé de réagir en formant une milice armée qui enlève dealers, violeurs et maquereaux pour les passer à tabac. Ils sont menés par Nick, qui essaie de convaincre son pote Eddie de les rejoindre. Eddie, qui n'a pas dû voir beaucoup de films, refuse parce que c'est immoral de s'abaisser au même niveau que les criminels qu'on prétend combattre. Ce qui évidemment signifie que peu après, une bande de petites frappes va poignarder sa femme et abattre son fils, et que le juge va laisser filer les coupables. Et voilà donc Eddie désormais convaincu que finalement, bon, oui, ok, rejoindre un groupe de "vigilantes", comme disent les anglo-saxons, et traquer les malfrats pour les défoncer à la batte de base-ball, c'était une bonne idée.


Vigilante 02Une fois de plus, la ruse de ce salaud de Patrick Topaloff
permet à cette petite crapule de Joaquin Phoenix de s'en tirer à bon compte.
Le Système™ est pourri, c'est moi qui vous l'dis ma bonne dame.


Autant le dire tout de suite, Vigilante n'est pas un très bon film, c'est bête et méchant et cousu de fil blanc. Pourtant, j'avoue avoir passé un assez bon moment devant. Déjà parce que ça fait toujours plaisir de revoir Fred Williamson dans autre chose que du bis italien et Robert Forster dans un rôle de plus de deux minutes. Ensuite grâce aux éléments qui font le charme des films de cette époque, le synthé qui fait toudoudoudouDUUUN ou nananiiiiin quand il faut, les gangs qui se forment non pas sur l'appartenance à une ethnie mais sur un amour commun du port du blouson en jean avec un écusson cousu dans le dos et simplement pour le plaisir de terroriser ensemble de simples citoyens, pas pour gagner leur vie par des moyens criminels, et ce côté "cinéma d'artisans", parce que ça a vraiment été tourné dans les rues de New York avec des acteurs au physique ordinaire et des cascades faites avec des vraies voitures et des vrais cascadeurs, qui change agréablement des productions bien proprettes des gros studios.


Vigilante 04Au moins le film n'est pas raciste, les méchants sont de toutes les couleurs
et les gentils sont menés par Fred Williamson.
Non parce que promouvoir la justice sommaire, passe encore, mais le racisme, ça s'fait pas, quoi.


Mais surtout, le film part dans de tels extrêmes qu'il finit par ressembler à une parodie. Je me doute que certains spectateurs le trouveront puant quand même et je ne les blâme pas, même si ça reste très éloigné de quelque chose comme l'ignoble The Tortured. Mais pour moi, la pilule est passée parce que Vigilante ne peut clairement pas prétendre refléter une quelconque réalité. Le monde où évoluent les protagonistes n'est pas le nôtre, c'est une adaptation littérale de cette vision caricaturale dépeinte par les discours alarmistes popularisés au cinéma par L'Inspecteur Harry. Dans Vigilante, les criminels ont vraiment plus de droits que les victimes, les voyous ne sont réellement plus des humains mais de la pourriture dont il faut se débarrasser, et il n'y a donc effectivement plus d'autre choix que d'enfreindre la loi pour rendre la justice.


Vigilante 03Ces jeunes débraillés avec leurs mauvaises manières,
que des monstres qui tuent par plaisir je vous l'dis ma bonne dame !


La plupart des flics ont renoncé à faire leur boulot parce que ceux qui s'obstinent à enquêter se font exécuter. Le juge envoie Eddie en prison pour outrage à la cour après avoir relaxé l'assassin de son fils faute de témoignage, tout en sachant que si l'unique témoin ne peut se présenter à l'audience c'est parce que le coupable l'a expédiée à l'hôpital.
Dans l'une des scènes les plus sanglantes, l'un des malfaiteurs explose le petit garçon au fusil à pompe par pure méchanceté gratuite, parce que les loubards n'ont pas d'âme, ce sont des bêtes. Même l'avocat de la défense c'est forcément une ignoble créature (d'ailleurs c'est l'affreux Joe Spinell, le tueur de Maniac, qui joue le rôle), parce que seule une ordure peut accepter que les criminels aient droit à un procès équitable. Voyez, il faut être juste, malgré tout ce qu'on peut penser de la police, des failles du système judiciaire, du besoin de nettoyage des rues au karcher, il faut reconnaître que dans la vraie vie, tout ça, ça n'arrive pas. Mais dans ce monde imaginaire, on est bien forcés d'être d'accord avec Eddie et Nick et leurs méthodes expéditives. Comment tu veux faire autrement dans un monde où le juge t'envoie te faire violer sous les douches d'un pénitencier parce que t'as osé porté plainte contre le meurtrier de ton fils ?


Vigilante 01On ne sait pas très bien en quoi consiste le travail de nos héros mais ce qui est clair
c'est que ce sont de braves cols-bleus durs à la tâche qui font un vrai métier de bonhomme,
donc on est obligés d'être dans leur camp contre ces salauds de
politiciens et de technocrates
qui sont évidemment de mèche avec les bandits.


Tout ça pour dire que j'ai trouvé un côté comique (volontaire ou non, le doute reste permis) dans cette accumulation de grosses ficelles destinées à justifier l'apologie du droit à faire justice soi-même. Les rebondissements invraisemblables comme l'innocent qui va en taule pendant que le méchant est libéré, fallait l'oser. Mais ça passe, c'est pas un film à message, c'est du cinéma d'exploitation qui donne exactement ce qu'il veut à un certain public qui a envie d'être mis très très en colère contre la méchante racaille puis de la voir bien punie par le bon peuple. Et puis, au pire... trouvez-moi un film policier qui prône le respect du règlement, le refus de l'esprit de vengeance et la défense du droit des accusés, hein ? Alors après, je le redis, c'est quand même loin d'être un super film, c'est basique au possible, pas très original, pas très intelligent. Mais si les séries B un peu marginales des années 80 vous séduisent, celle-ci n'est pas inintéressante.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Artemis 18/01/2014 17:31


Tu fais super-bien le synthé !!!

Toxic 18/01/2014 20:37



Merci du fond du coeur



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur