Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 07:42

War of the DeadAllez, vous reprendrez bien encore un peu de zombies nazis, c'est tellement original. Bon enfin vous me direz que si c'était pour me moquer dès le début, j'avais qu'à pas l'acheter. Mais vous savez comment c'est, on se dit qu'après 50 merdes sur les zombies on va arrêter de se laisser avoir, mais on finit par replonger quand même. Là c'est à cause de la jaquette, qui met le paquet pour convaincre qu'on a affaire au Il faut sauver le soldat Ryan du film de zombies nazis, avec des tanks, des avions et tout le bordel. Ou alors à une sorte d'adaptation non-officielle de jeux vidéo comme Wolfenstein ou le mode zombies de Call of Duty. Ca faisait un peu envie alors comme c'était dans une offre "2 pour 20€", j'a pris, comme un con. Autant le dire tout de suite, on a une fois de plus affaire à une jaquette complètement mensongère, puisqu'en fait absolument aucun de ses éléments ne provient du film, une petite production finlandaise semi-amateur, tournée en Lithuanie, commencée en 2007, abandonnée faute de sous, puis terminée en 2011 avec les moyens du bord. Alors, pour les chars d'assaut et l'artillerie lourde qui dégomme des escadrilles de chasseurs, il faudra aller voir ailleurs. Pour vous dire, même les soldats zombifiés du film ne sont pas des SS mais des Russes...

L'action se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale, à la frontière russo-finlandaise. Des expériences sont menées par les Nazis sur des prisonniers de guerre pour créer des super-soldats morts-vivants, mais Hitler finit par ordonner l'abandon des recherches et l'élimination de leurs résultats. L'existence du bunker-laboratoire où était mené le projet est néanmoins parvenue aux oreilles des Alliés, qui décident d'envoyer un commando américano-finlandais pour le trouver et détruire tout ce qui a pu subsister. Les soldats ne savent pas à quoi s'attendre et vont d'une mauvaise surprise à l'autre : d'abord une escouade russe parvenue au bunker avant eux et qui les force à battre en retraite, puis les morts au champ de bataille qui se relèvent et les attaquent avec une férocité de bêtes sauvages. Visiblement, le "zombificateur" inventé par les Nazis est encore en activité dans la région, et les quelques survivants vont tenter de regagner le bunker pour tout faire sauter une bonne fois pour toutes.


War of the Dead 03La scène de combat entre Américains, Finlandais et Russes est à peu près réussie.


Je comprends que ce soit dur, pour un cinéaste, de devoir renoncer à un film alors que la production est déjà lancée. Mais y a des fois où il faut savoir s'arrêter pour éviter d'aller dans le mur. Quand on commence à tourner puis qu'on doit tout lâcher faute de moyens, puis qu'on retrouve des sous pour continuer alors que les acteurs d'origine sont presque tous occupés à autre chose, que les décors ne sont plus disponibles, et qu'il faut donc réécrire toute l'histoire pour s'adapter... le mieux, vraiment, c'est de lâcher l'affaire. Le réalisateur Marko Mäkilaakso n'a malheureusement pas su s'y résoudre et a insisté pour continuer à mettre des scènes en boîte jusqu'à obtenir 80 minutes d'un machin absurde, sorte de version zombie du Baltringue de Lagaf', un enchaînement d'idées abandonnées en cours de route, d'incohérences et de moments de remplissage. L'intrigue s'attarde sur des personnages qui ensuite disparaissent sans cérémonie, d'autres prennent maladroitement le train en marche puis sont évacués sans avoir servi à rien, les rouages du scénario grincent méchamment...


War of the Dead 02Les plus physionomistes reconnaîtront le traître bossu de 300,
les plus tatillons s'amuseront du fait que le technicien chargé de braquer une torche sur le briquet
pour faire croire que les personnages s'éclairent à la flamme n'a pas été foutu de viser juste.


Il y a ainsi, par exemple, un personnage de reporter de guerre qui accompagne les soldats pour filmer la mission, et dont rôle semble important... sauf qu'au détour d'une escarmouche, il disparaît, on peut supposer qu'il a été tué par les zombies mais sa mort n'est jamais montrée... puis d'un coup on découvre qu'il avait emmené son fils avec lui (normal, super plausible, tout va bien), et que celui-ci a réussi à survivre (facile, il n'était pas dans les scènes précédentes, il ne risquait pas de s'y faire tuer) et à garder la caméra, et on se doute que l'acteur qui jouait le reporter n'était plus disponible pour le film mais que le réalisateur tenait absolument à un personnage de mec-qui-filme-la-mission... sauf que cinq minutes plus tard, le nouveau personnage se fait tuer aussi, et qu'après ça, cette histoire de reportage passe complètement à la trappe. Supeeeeer, ces mecs savent vraiment raconter une histoire. Dans le même genre, les derniers survivants sauvent l'ex-petite amie de leur prisonnier russe dans un village détruit, alors que le film est déjà bien entamé, et là encore, ce nouveau personnage finit par se faire tuer sans avoir eu aucune influence réelle sur l'histoire. On sent qu'elle n'a été ajoutée que pour donner lieu à l'habituelle scène de film de morts-vivants où un des héros se voit contraint d'exécuter un proche qui a été mordu avant qu'il ne se transforme, sans avoir à sacrifier l'un des "vrais" personnages du film au passage.


War of the Dead 04Apparemment, dans le cinéma finlandais, maquiller ses zombies c'est ringard.


Il n'y a vraiment pas grand'chose à sauver dans ce désastre, l'intrigue a trop été charcutée pour être intéressante à suivre, les acteurs ne sont pas très bons, les dialogues paraissent parfois improvisés, presque tout est filmé de nuit pour masquer le fait que les figurants ne soient pas maquillés en zombies, les scènes d'action sont à peu près potables pour une production à si petit budget mais sans plus, ni l'histoire ni la mise en scène ne proposent la moindre idée un peu originale... Je commence à avoir vu pas mal de films de zombies ratés ces dernières années et celui-ci est vraiment l'un des rares, pour ne pas dire le seul, sur lequel je ne trouve rien de gentil à dire. Dans d'autres, il peut y avoir une situation qui sort un peu de l'ordinaire, un ou deux gags un peu marrants , une scène qui marque. Ici, rien. Tenez, pour vous dire, même la chanson du générique de fin, par un groupe genre sous-Evanescence scandinave, fait pitié.


War of the Dead 01Très convaincant, cet acteur continue de tendre la main avec insistance à
un compagnon qui vient déjà de s'écraser vingt mètres plus bas.


Dix euros c'était vraiment bien cher payé pour cette improbable bouillie de film qui n'arrive même pas à être drôle de par son aspect catastrophique et l'incompétence évidente de ses auteurs. On s'ennuie vraiment bien devant, faute d'avoir la moindre raison de s'impliquer dans ce qui se passe, vu que ça tient rarement debout et que ça ne satisfait jamais les quelques maigres attentes qu'on peut avoir (saura-t-on enfin ce que sont ces mystérieux objets mécaniques utilisés par le savant nazi et récupérés par les soldats ? En quelque sorte, oui, mais la grande révélation n'a vraiment aucun intérêt). Si quelques-uns parmi vous envisageaient de se procurer le DVD et vont y renoncer suite à cette critique, je crois vraiment que ce sera la seule chose positive que je pourrai retenir de cet achat inopportun.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur