Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 08:46

Zombies of Mass DestructionUn mois du film d'horreur sans une laborieuse comédie avec des zombies, c'est un peu comme une fête de famille sans une vieille histoire chargée de rancoeurs qui ressort et qui déclenche une dispute : c'est mieux, mais on sent quand même qu'il manque quelque chose. Alors je me suis fait Zombies of Mass Destruction, un DVD recommandé à la fois par Mad Movies et Têtu, ce qui a de quoi rendre curieux. Oserai-je vous l'avouer d'emblée ? C'est moins mauvais que ce que je craignais.

L'action se déroule
dans le petit village insulaire de Port Gamble, en 2003 parce que les auteurs avaient vraiment envie d'utiliser les morts-vivants pour parler de l'ère W. Bush. On y suit plusieurs groupes de personnages, un couple d'homos dont l'un des membres est censé faire son coming-out auprès de sa mère, un immigré iranien et sa fille américaine qui sont vus par la communauté comme les deux "irakiens" de service, une congrégation de chrétiens intégristes... Les chemins de tout ce petit monde vont se croiser alors que l'île est frappée d'une épidémie qui transforme ses victimes en zombies anthropophages, que les média imputent (sans preuve) à des terroristes islamistes.

Zombies of Mass Destruction n'est pas très drôle. Un peu comme Postal, il blague sur des sujets éculés, et n'a pas grand'chose de neuf à dire dessus. Il y a un moment où entendre un énième commentaire ironique sur le fait que les Américains ne font la guerre au Moyen Orient que pour le pétrole n'a plus le même impact que la première fois que vous avez entendu ça en 1991 quand vous étiez ado. Mais je n'arrive pas complètement à lui en vouloir pour ça, d'abord parce que même s'il enfonce gentiment quelques portes ouvertes et tombe parfois dans la caricature bien grossière, l'humour du film n'est pas complètement lamentable non plus, et ensuite parce que tenter de faire de la satire sociale est moins paresseux que de se contenter de "Hé r'garde, des zombies, LOL ! C'est trop drôle les zombies ! Hé r'garde aussi, là j'ai mis un clin d'oeil à un autre film d'horreur, les clins d'oeil à d'autres trucs c'est les meilleurs gags du monde !" comme Dead Heads ou Dead Snow.


Zombies of Mass Destruction 03Malgré un budget modeste, le film propose quelques scènes de chaos en plein air
et pas seulement de l'horreur en intérieur.


J'ai également apprécié que les auteurs fassent l'effort de planter un peu le décor, de donner un peu de caractère à leurs protagonistes, d'établir les liens entre les uns et les autres. Ils prennent le temps de nous donner de vrais personnages à suivre plutôt que de directement partir dans les fusillades et le gore ou de se reposer sur le traditionnel groupe d'étudiants dont une allumeuse, un sportif, un gros con farceur qui a amené de l'herbe, une gentille un peu coincée et son mec. C'est un peu comme Infested, ça passe au second plan quand la situation part à vau-l'eau mais ça tire quand même le film vers le haut. Et puis, pour une fois, les héros ne sont pas tous hétérosexuels et blancs. Après, il faut reconnaître que l'intrigue elle-même est un peu simplette, et les situations pas très originales. Les débats pour savoir s'il faut se débarrasser de celui qui vient de se faire mordre pour protéger les autres survivants, ou s'il vaut mieux se barricader quelque part ou tenter une sortie pour chercher du secours, on a déjà donné.


Zombies of Mass Destruction 01L'un des quelques bons acteurs du film, Russell Hodgkinson, est hélas un peu gâché
dans un rôle trop caricatural de parano nourri de propagande réac.


L'ensemble a, comme souvent avec les films de zombies actuels, un petit côté semi-amateur, avec quelques acteurs un peu mauvais, pas mal d'effets spéciaux plutôt cheap. Cela étant dit, ça ne lésine pas sur le sang, et il y a quand même quelques maquillages réussis ou au moins, rigolos. Et puis, il y a de la variété, des démembrements, des décapitations, des crânes transpercés au marteau ou au couteau, un visage ou une mâchoire arrachée... Les plus indulgents pourront y trouver une parenté avec le vénérable Braindead. En tout cas, c'est pas du Tom Savini mais ça prouve que le réalisateur avait l'ambition d'essayer de montrer quelques scènes un peu mémorables et pas simplement de bâcler un petit film de potes pour se faire plaisir tout seul.


Zombies of Mass Destruction 02Les maquillages des morts-vivants sont réduits à leur plus simple expression
mais quelques trucages de bonne qualité devraient satisfaire les amateurs de grand-guignol.

 

Dans son genre, c'est moins réussi que Poultrygeist, mais avec son regard ironique sur la façon dont les gens préfèrent chercher des coupables ou dicter aux autres comment vivre leur vie au lieu de s'atteler à résoudre les vrais problèmes, ça n'est pas plus con ou creux que Land of the Dead que tant de gens ont encensé comme un grand film politique il y a quelques années parce que c'était du Romero. C'est souvent un peu convenu, pas très bien joué, certains éléments sont exploités de façon un peu décevante (le coup du coming-out, par exemple) et la "chute" est faiblarde, mais ça a son petit charme et je l'ai préféré à la plupart des films de zombies à petit budget que j'ai vus ces dernières années. Ca n'en fait pas un achat incontournable pour tout cinéphile, mais pour ceux qui cherchent quelque chose d'un peu marrant et bien dégueu pour leur sélection du 31 octobre, ça peut faire l'affaire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur