Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 09:19

zombies zombies zombiesNormalement, je ne chronique ici que les films distribués en France en DVD, mais démarrons cette nouvelle année avec une exception histoire de faire honneur à un cadeau de Noël de mon plus fidèle lecteur Snowman, actuellement porté disparu de la toile du web de l'internet : Zombies Zombies Zombies (souvent appelé Zombies! Zombies! Zombies!), dont l'édition britannique (sans doublage ni sous-titres français) se déniche assez facilement sur un célèbre site de vente en ligne, pour ceux que ça intéresserait après lecture de cette critique.

Je ne vais pas vous refaire tout mon speech habituel sur les zombies, vous savez déjà que désormais, pour se distinguer facilement de ses trouzmille concurrents sur le marché, un film de zombies doit assaisonner la formule classique avec non plus un mais deux ingrédients extérieurs. Par exemple, être à la fois une comédie ET un western avec des zombies. Les têtes pensantes à l'origine de cette modeste production ont donc décidé d'en faire non pas une simple comédie avec des zombies, mais une comédie sexy, en mettant leurs armées de morts-vivants face à un adversaire inhabituel : des stip-teaseuses (dans certains pays comme l'Allemagne ou le Japon, le titre est d'ailleurs remplacé par Strippers vs Zombies).


Z Z Z 02Tex Massacre, le critique de bloody-disgusting.com cité sur la jaquette semble trouver hilarant
le gag de la pièce qui se colle sur la poitrine de la danseuse,
ce qui me permet désormais d'éviter soigneusement toutes ses recommandations.


Le film suit néanmoins le schéma de base du genre : un groupe de survivants se barricade dans un bâtiment et tente de résister aux assauts extérieurs d'un troupeau de goules qui envahit la ville. Ici, l'épidémie de zombisme est dûe à la consommation d'une drogue expérimentale dérobée dans un laboratoire, ce qui permet de la faire démarrer dans le quartier louche de la ville, celui où des prostituées traînent autour d'un club de strip-tease. Quand le mac du coin, Johnny Vegas, voit ses gagneuses se transformer en croqueuses d'hommes au sens propre, il se réfugie avec celles qui n'ont pas encore été affectées et leurs rivales strip-teaseuses (les putes et les effeuilleuses se détestent depuis la nuit des temps, c'est bien connu) dans le club pour messieurs où ces demoiselles officient, et qui se retrouve assailli par les tapineuses et leurs michetons, changés à leur tour en morts-vivants. Face à la horde toujours grandissante qui se presse aux portes de la boîte de nuit, une seule chance de s'en tirer : tenter une sortie et partir à la recheche d'un antidote pour éliminer les créatures.


Z Z Z 06
Les filles se montrent aussi "convaincantes" en tant qu'actrices
que lors des scènes d'action pure.


Face à une jaquette comme celle-ci, les attentes sont relativement modestes, sans pour autant être inexistantes. Quand on glisse le DVD dans le lecteur, on n'espère certes pas un bon film d'horreur ou une chouette comédie, mais on espère un cocktail "action et petites pépées" qui sera soit un gros nanar désolant mais désopilant, soit un truc bizarroïde à la Zombie King and the Legion of Doom, ou au moins un truc crétin mais suffisamment drôle et/ou coquin pour se laisser regarder gentiment. Mais en même temps, on sait qu'on n'est pas à l'abri d'un machin paresseux et ennuyeux dans la veine de ce que fait Charles Band avec son studio Full Moon Features, quelque chose qui devrait être rigolo en théorie mais qui en pratique se révèle quasiment sans intérêt.


Z Z Z 03Contrairement à ce qu'on pourrait croire, même lorsqu'on a droit
à une séquence de "lap dance" ça reste assez tiède.


Alors déjà, je vais sans doute en décevoir beaucoup mais pour un film qui se vend en mettant en avant la plastique de ses héroïnes en petite tenue, Zombies Zombies Zombies est finalement très frileux. Personnellement, j'espérais pas un film de cul, mais ceux qui achètent pour se rincer l'oeil vont en être pour leur frais, et pas seulement parce que les starlettes siliconées qui ornent la jaquette ne sont en fait pas très jolies, mais aussi parce que leur profession est très peu exploitée par le film. A moins d'être super émoustillé par deux minutes de nana qui se secouent mollement en sous-vêtements sur scène, pas de quoi sauter au plafond. Elles sont en fait reléguées au second plan par le personnage de Johnny Vegas, le proxénète. L'acteur est plutôt mauvais et pas franchement drôle, mais le réalisateur a dû penser qu'il avait suffisamment de tchatche pour en faire la vedette du film au détriment du trio de danseuses dénudées.


Z Z Z 04L'inconnu Anthony Headen n'a pas vraiment un talent qui justifie le temps d'écran
qui lui a été accordé au détriment des 3 playmates.


Alors oui, on les verra un peu se bastonner en bikini à coups de tronçonneuse ou de fusil à pompe, et il doit y avoir trois gags (mais vraiment pas plus, sans mentir) qui exploitent le thème "strippers vs zombies" (dont deux se devinent sur la jaquette). Mais le reste du temps est passé en chamailleries entre filles ou avec ce maquereau, qui s'en donne à coeur joie pour faire son petit numéro, à mi-chemin entre Samuel L. Jackson (il fait même un clin d'oeil, qui m'a fait grincer des dents mais sourire aussi j'avoue, à Des serpents dans l'avion) et Cuba Gooding Jr, le charisme et le talent en moins. Il n'y a même pas beaucoup de scènes horrifiques, mais c'est peut-être tant mieux d'ailleurs, vu que les maquillages des zombies sont très limités et que les quelques effets numériques semblent avoir été réalisés en 1988 plutôt qu'en 2008.


Z Z Z 05Heureusement, c'est parfois tellement bidon que c'est drôle.


Ultra cheap, mal joué, n'apportant rien de bien nouveau à un genre surexploité (pour vous dire, le dénouement semble même un peu pompé sur Undead or Alive que j'évoquais au début), tombant à plat presque à chaque fois qu'il essaie d'être drôle et ne tenant pas vraiment les promesses implicites de sa jaquette, Zombies Zombies Zombies n'est pourtant pas totalement dépourvu de charme, à condition d'être féru de série Z. Le côté "petit film tourné avec trois fois rien par des mecs qui ne se prennent pas au sérieux" incite à l'indulgence, et comme c'est court et pas trop mal rythmé on n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer bien que ce soit assez bavard. Mais surtout, c'est tellement à côté de la plaque dans tous les registres qu'on finit par se demander si c'est parce que tout ce petit monde s'est planté en beauté sans s'en rendre compte, ou si au contraire on est face à un pastiche pince-sans-rire de comédie horrifique ratée. Le doute plane d'un bout à l'autre : s'agit-il d'une de ces productions fauchées qui, sous prétexte que "c'est à prendre au 2ème degré", se vautrent complaisamment dans la connerie et la nullité, ou bien est-ce un film qui justement se moque de ce genre de films en poussant la médiocrité et la stupidité jusqu'à la caricature ? Je ne sais pas, peut-être que j'accorde trop de crédit aux auteurs, mais j'ai envie de croire à cette deuxième option.


Z Z Z 01Histoire de brouiller un peu plus les pistes,
il y a même un film dans le film bien nanaresque.


Quoiqu'il en soit, vous l'aurez compris, ce n'est pas un film pour tout le monde. C'est cracra et mal foutu, c'est idiot, et il faut vraiment pas mal de recul pour trouver un angle sous lequel ça devient appréciable. Si vous parvenez à mettre la main sur un exemplaire pas cher, que l'anglais non-sous-titré ne vous pose pas problème et que vous pratiquez à la fois la nanarophilie et la nanarologie, ça peut vous intéresser. Ou alors, si vous êtes simplement super indulgent et très curieux. Mais pour l'amateur lambda d'horreur, de zombies ou de strip-teaseuses, c'est pas vraiment la peine.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Snowman 11/01/2011 16:24



Ça doit être le budget effets spéciaux du film.



Snowman 11/01/2011 15:44



Dans le genre "zombies VS strip-teaseuses" je n'ai vu que le très moyen Zombie Strippers.


Quelques plans sont de  sympathiques clins d'œil à Resident Evil (bien plus fidèle au jeu que les purges d'Anderson) et le cabotinage de Robert Englund rigolo mais le reste bof.



Toxic 11/01/2011 15:47



Oui celui-là je le tenterai quand je le trouverai à 5 €. Pour l'instant c'est toujours 17€ sur Amazon !



Snowman 10/01/2011 21:04



Ah bin tu l'as reçu finalement.


Bon pour le prochain j'essaierais de choisir un bon parce qu'avec Les Condamnés c'est la 2ème fois que je rate la cible.
Bon ok circonstance atténuante, Raphi en avait dit du bien et je l'ai cru...


Et bonne année !



Toxic 10/01/2011 22:44



Bonne année aussi !
T'inquiète pas pour celui-ci, autant Les Condamnés c'était vraiment mauvais, autant ça c'est une petite curiosité qui valait le coup d'oeil malgré tout !



Présentation

  • : Ciné Discount
  • Ciné Discount
  • : Films en solde ou au rabais
  • Contact

Coupé court

Les vidéos de CoupeCourt-lefilm sur Dailymotion

Recherche

Fais pas ta pute

Bon, j'aime pas mendier, mais tu sais que je t'aime, ami lecteur, et que je sais que tu adores ce que j'écris, alors je me disais que par exemple, tu vois,  pour faire un beau geste, ce serait sympa si une fois de temps en temps histoire de filer un petit coup de pouce, tu lâchais quelques piécettes pour que j'ai un film de plus à chroniquer ici tu vois ? Non je sais que ça fait minable de réclamer comme ça mais putain,  tu crois qu'un mec qui a payé pour voir Gingerdead Man se soucie encore de son image de marque ? Et je sais que c'est la crise et que t'as des fins de mois difficile, mais bordel je demande pas la lune non plus, quand je pense au temps que tu passes GRATUITEMENT sur mon blog qui illumine ta journée ennuyeuse au bureau, je me dis que m'offrir un DVD de temps en temps ce serait un juste retour des choses quand même. Y a pas d'obligation hein, mais quand même quoi vazi fais pas ta pute. A ton bon coeur, mec. Tu le regretteras pas. Et je te cacherai pas que pour le moment, cette opération est un bide complet donc si tu décidais de participer, ça ferait de toi le premier contributeur, soit un genre de membre Gold du site tu vois, la classe. En plus si ça se trouve c'est déductible des impôts ou un truc du genre, renseigne-toi mec, ça vaut le coup.

Goldmembers

goldmemberMC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens-le bien, mais ça vous le saviez déjà. Mais d'autres gens ici n'ont pas fait leur pute, et contribué à l'effort de guerre. Grâce soit donc rendue en ces lieux à :

-Artemis
-jakbonhom
-Mahg

-Sheep Tapes
-Snowman
-Super Menteur